Saint-Malo. Connaissez-vous Familéo, la gazette familiale pour vos anciens ?

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Connaissez-vous Familéo, la gazette familiale pour vos anciens ? Si ce n’est pas le cas, alors vous devriez vous pencher sur cette initiative entrepreneuriale malouine, datant de 2014 mais qui a littéralement explosé en 2020, du fait notamment du confinement (700 000 utilisateurs courant 2020)

Familéo, c’est une gazette privée, une sorte de réseau social et familal, qui permet à tous les membres d’une famille de s’envoyer des messages et photos par voie électronique, lesquels sont ensuite mis en page sous la forme d’un journal papier envoyé aux aïeux, à leur domicile ou à leur maison de retraite. On a testé, et le résultat est vraiment au rendez-vous.

Avec cette initiative, vous allez faire la joie des plus anciens, et de tous ceux qui ne sont pas « hyperconnectés », mais qui souhaitent tout de même pouvoir avoir des nouvelles, des photos, des textes, de leurs enfants, petits enfants, arrières petits enfants qu’ils ne voient pas forcément tous les jours.

Concrètement, grâce à un abonnement mensuel, tous les membres d’une même famille pourront publier jusqu’à 30 messages ou photos, en vue d’une gazette qui sera envoyée par courrier à la personne de votre choix. Vous pouvez par ailleurs directement sur le site Internet monter une cagnotte familiale, ce qui permet à chacun de contribuer (5,9 le mois d’abonnement).

Le site Internet est clair, attractif, et tout le monde dans la famille doit pouvoir s’en sortir pour parvenir à ses fins.

On vous recommande réellement cette initiative, pour permettre y compris virtuellement le maintien d’un lien familial que les autorités souhaiteraient parfois, via des mesures sanitaires délirantes, briser.

Plus de renseignement ici

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas vivre sur le même sol...

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas...

Rennes. Un individu fonce en voiture sur un policier

Dans la nuit du 5 au 6 mai à Rennes, du côté de la Prévalaye, quatre policiers qui réalisaient...

3 Commentaires

  1. J’ai vu la publicité pour cette gazette à la télé !
    De jeunes branleurs prennent vraiment les vieux pour des handicapés du mulot !
    Pourtant je connais de nombreux vieux plutôt à l’aise avec l’outil informatique et de nombreux jeunes cons, surtout des bahuts privés soi-disant catholiques, qui font un blocage devant l’ordinateur, outil du diable selon leurs parents !

  2. rycart, vous avez de drôles de fréquentations. Des jeunes cons de bahuts catho bloqués devant l’ordinateur parce que leurs parents y voient l’outil du diable ? Je n’en connais pas un seul et vous en connaissez « de nombreux »… Cela dit, j’imagine que Famileo peut fonctionner dans les deux sens, les mémés agiles du mulot envoyant de leurs nouvelles à leurs petits-enfants soi-disant catho.

    • Souvenirs, pas si anciens, d’un enseignant d’un bahut soi-disant catholique qui avait eu le culot de créer un site internet pour y mettre ses cours et diverses informations concernant la matière enseignée.
      Il fut convoqué par le directeur adjoint qui avait eu des plaintes de parents dits influents !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Saint-Malo (35). Le festival Etonnants Voyageurs ouvrira ses portes virtuelles du 22 au 24 mai

Tyrannie sanitaire oblige, pas de festival Etonnants Voyageurs cette année à Saint-Malo. Ou plutôt si, mais de façon virtuelle, avec un festival qui «...

Saint-Malo. Un hommage rendu à Arnaud Beltrame, victime de l’islamisme

Au même titre que les attentats islamistes du 22 mars 2016 à Bruxelles de Bruxelles n'ont pas été oubliés par beaucoup, 5 ans après,...

Brittany Ferries. Malgré un chiffre d’affaires en baisse de près de 60 % en 2020, la compagnie bretonne optimiste

L'armement breton Brittany Ferries a connu une année 2020 très difficile avec un chiffre d'affaires divisé par deux sur fond de Covid-19 et de...

Saint-Malo. Un muscadet au service du fort Vauban

Le Canon Français développe ses propres cuvées en partenariat avec des vignerons français, et reverse une partie de la recette pour la restauration du...