Irlande. Fondateur de l’IRA véritable, condamné pour l’attentat d’Omagh, Michael McKevitt est décédé

L’ancien chef de la Real IRA (IRA véritable) Michael McKevitt, l’un des quatre hommes jugés responsables de l’attentat d’Omagh en 1998, est mort des suites d’une longue maladie, le 2 janvier 2021.

https://www.youtube.com/watch?v=pP4Ru-aRo44

Il souffrait d’un cancer en phase terminale et en novembre 2019, il a été signalé qu’il était gravement malade à l’hôpital Beaumont de Dublin.

Le groupe dissident Republican Network for Unity a annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux tout en saluant sa mémoire.

Rest In Peace Óglach Michael McKevitt

Republican Network for Unity are deeply saddened to learn of the passing of our…

Publiée par Republican Network for Unity sur Samedi 2 janvier 2021

Originaire de Comté de Louth, McKevitt a rejoint l’IRA provisoire au début des Troubles et en est devenu un des principaux responsables avant de démissionner suite au cessez le feu prononcé en 1997. Il était marié à Bernadette Sands McKevitt, la soeur de Bobby Sands.

McKevitt a ensuite créé le groupe républicain dissident Real IRA, qui a notamment perpétré l’attentat d’Omagh quatre mois seulement après la signature de l’accord du Vendredi Saint. L’attentat a coûté la vie à 29 personnes provoquant une désapprobation politique, mais aussi populaire, de grande ampleur. L’attaque avait été décrite par la BBC comme « la pire atrocité terroriste d’Irlande du Nord » et par le Premier ministre britannique Tony Blair comme un « acte de barbarie et de mal ». Les dirigeants du Sinn Féin Gerry Adams et Martin McGuinness avait également condamné l’attaque et l’indignation fût telle que même l’IRA provisoire présenta ses excuses.

Bien qu’il ait nié toute implication, un juge de Belfast aux affaires civiles (donc pas pénal) a jugé en 2009 que Michael McKevitt, Liam Campbell, Colm Murphy et Seamus Daly étaient tous responsables de cette atrocité, les condamnant à payer 1,6 millions de livres de dommages et intérêts aux familles des victimes.

McKevitt et Campbell ont porté leur affaire devant la Cour européenne des droits de l’homme, arguant que l’action civile avait été inéquitable, mais sept juges ont rejeté leur affaire à l’unanimité.

En août 2003, McKevitt a été reconnu coupable de direction de terrorisme et d’appartenance à une organisation illégale. Incarcéré, il est devenu l’un des chefs des prisonniers politiques irlandais en prison.

Il a bénéficié d’une libération temporaire de prison en mars 2015 pour se faire soigner d’une tumeur cancéreuse au niveau du rein et s’est fait retirer le rein au mois de mai suivant.

Le dimanche de Pâques 2016, McKevitt a été officiellement libéré de prison.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !