Jordan Bardella (RN) : « L’accueil des migrants bafoue l’un des droits les plus essentiels de notre peuple, celui d’être et rester lui-même »

migrants Libye

Nous vous suggérons d’écouter ce discours prononcé par Jordan Bardella (RN) dans l’enceinte du Parlement européen, au sujet de la démographie, de l’immigration imposée par les autorités européennes et nationales, et de l’avenir des peuples autochtones d’Europe.

« La démographie est notre destin. Votre vision d’un accueil inconditionné, illimité et sans frontière n’est pas seulement responsable des drames humains de la Méditerranée, elle bafoue l’un des droits les plus essentiels de notre peuple : être et rester lui-même » indique ainsi Jordan Bardella.

Un discours lucide, centré sur l’essentiel, c’est à dire la question démographique et migratoire.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. de plus, c’est la porte d’entrée de nombreuses maladies qui avaient disparues en Europe.
    en cette période de pandémie, il est impératif d’arrêter les passeurs, ils sont connus et sont soutenus par des associations payées par les subventions de nos impôts.
    il faut donc obliger l’État à supprimer toutes subventions, ce n’est pas dans ses attributions d’être le distributeur de billets de banque d’associations qui n’ont pas d’autre raison d’être que d’encaisser ce gâteau pour s’en mettre plein les poches.

  2. L’Europe qui a eu une remarquable stabilité ethnique depuis plus de 20 000 ans est depuis soixante ans confrontée à une exceptionnelle immigration allogène. Cette gigantesque entreprise de destruction des racines ethniques de l’Europe porte en elle des événements qui seront telluriques. L’immigration massive, source de l’empoisonnement de la race dont souffre le corps de notre peuple, amène une déchéance de sa civilisation qui se manifeste déjà d’une manière effrayante. Comme l’a dit notre grand psycho-sociologue Gustave Le Bon, « N’oublions pas que l’heure exacte où commença la décadence définitive du grand empire romain fut celle où Rome donna les droits de citoyens aux Barbares ». La conception de l’Etat doit plonger ses racines dans l’intelligence de ce fait que les forces créatrices de civilisations et de valeurs ont pour base la race, et que l’Etat doit logiquement considérer comme sa tâche principale la conservation et l’amélioration de cette même race, condition fondamentale de tout progrès humain. L’Etat n’est qu’un contenant, la race en est le contenu. Ce contenant n’a de raison d’être que lorsqu’il est capable de conserver et de protéger son contenu; sinon il n’a aucune valeur. Aujourd’hui, notre Etat français, qui favorise une immigration massive, n’a aucune valeur. Si la République ne veut pas défendre le peuple historique, alors il faut changer de système politique.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !