Hausse de l’électricité, du tabac, baisse des indemnités chômage : ce qui change au 1er Février 2021

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

Les mauvaises nouvelles s’enchainent pour les Français. Avec l’annonce par la presse mainstream d’un nouveau reconfinement qui devrait être annoncé rapidement par les autorités qui ont décidé de mettre en prison leur propre population et de sacrifier économiquement plusieurs générations, viennent s’ajouter d’autres tristes chansons en ce 1er février 2021. Les voici.

Electricité : 15 euros en plus par ménage et par an 

La hausse la plus scandaleuse, lorsque l’on sait où va l’argent, est à nouveau celle de l’électricité. La hausse aura un impact moyen de 15 euros par ménage et par an, soit une hausse de 1,6% pour les tarifs résidentiels. Pour les tarifs professionnels, la hausse sera un peu plus forte puisqu’ils devront faire face à une augmentation de 2,6%.

Rappelons que les taxes représentent 37% de votre facture d’électricité pour financer notamment les retraites spéciales des agents EDF (CTA) – des agents que vous ne voyez que peu sur le terrain puisqu’ils sont petit à petit remplacés par des sous traitants – mais aussi la CSPE (contribution aux charges publics d’électricité), taxe qui inclut notamment le soutien au développement des énergies renouvelables. Traduction ; les subventions aux éoliennes qui détériorent le paysage local, mais aussi les « aides » que vous touchez lorsque vous faites des travaux d »isolation, par exemple (ce que l’Etat vous donne dans une main, il vous le reprend dans une poche, avec les intérêts…).

Viennent ensuite la taxe finale sur la consommation d’électricité (TFCE) qui va dans les poches des collectivités locales, à qui vous payez pourtant chaque année une taxe foncière si vous êtes propriétaire. Et enfin la TVA….

Mais histoire de ponctuer ce racket organisé par un doigt d’honneur la Commission de régulation de l’énergie (CRE) explique cette hausse par « les conséquences de la crise sanitaire de la Covid-19 sur le système électrique français ». Plus c’est gros…

Tabac : nouvelle hausse

Plutôt que d’interdire purement et simplement le tabac (et éventuellement d’appeler à des procès contre les fabricants de tabac qui contribuent à la mort de millions de personnes dans le monde ?), l’Etat préfère gagner des sous, et vient de décider d’une nouvelle augmentation des taxes. Pour les paquets de 20 cigarettes, l’augmentation sera en moyenne de 10 centimes d’euros. Le consommateur dépendant, déjà potentiellement asphyxié (physiquement et économiquement), est bon pour payer de nouveau l’addition…

Les prix des péages augmentent, cela ne concerne (heureusement pas) la Bretagne. En fonction des axes autoroutiers, la hausse sera comprise entre 0,30% et 0,65% selon les estimations faites en décembre 2020 par le Comité des usagers du réseau routier.

Chômage partiel ; à la baisse 

A partir du 1er février, les salariés n’appartenant pas à une entreprise fermée pour raison administrative (salle de sport, restaurant, bar …) ou à une entreprise figurant parmi les sept secteurs les plus touchés par la crise, recevront une indemnité de chômage partiel de 72% contre 84% auparavant. Cependant, la baisse prévue est différée au 1er mars 2021 en raison de la recrudescence de la crise sanitaire.

Enfin, les tickets resto de 2020, qui devaient périmer le 31 janvier 2021 seront en fait valides jusqu’au 1er septembre 2021. Par ailleurs, le plafond relevé à 38 € (par personne et par jour) est lui aussi prolongé jusqu’à cette date. Vous pourrez donc continuer à utiliser vos tickets restaurants de 2020 jusqu’en septembre de cette année.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes : les brocantes reprennent après un nouveau mauvais coup du gouvernement

Et de trois confinements ! Considérées comme non essentielles, les activités de l’antiquité-brocante ont droit à chaque confinement… à...

Laxisme judiciaire. Suspecté de meurtre à Nantes, l’individu est placé… sous bracelet électronique

Le laxisme judiciaire et la gestion des mis en cause pour délits graves voire pour crimes, laissent parfois songeur....

Articles liés

Eric Zemmour : « Il y a des attaques de pompiers, de policiers, de médecins, d’infirmières,… parce qu’ils symbolisent la France »

Eric Zemmour : « Il y a des attaques de pompiers, de policiers, de médecins, d’infirmières,… parce qu’ils symbolisent la France » Face à l'info...

François Boulo : « Il y aura une révolution en France ! »

François Boulo : « Il y aura une révolution en France ! ». François Boulo, né en 1986, est un avocat français considéré comme...

Éric Roussel : « François Mitterrand n’a jamais renié ses engagements passés » [Interview]

« François Mitterrand, de l'intime au politique » sortira en version poche, dans la collection Tempus (Perrin) ce 22 avril 2021. Ecrite par Eric Roussel,...

Sonia Mabrouk : « Nous ne sommes pas une nation multiculturelle ! »

Sonia Mabrouk était l'invitée d'Eric Morillot dans les Incorrectibles à l'occasion de la sortie de son dernier livre « Insoumission française ». https://www.youtube.com/watch?v=7u0OrENTjFg Photo d’illustration  :...