Jean de Kervasdoué (les écolos nous mentent) : « La technique des vaccins à ARN est en partie la même que celle des OGM » [Interview]

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Nous vous avons évoqué récemment la sortie du livre choc signé Jean de Kervasdoué intitulé « les écolos nous mentent », livre dans lequel l’auteur dénonce « l’idéologie verte » qui aurait détourné à son profit la question écologique, tout en parvenant à diffuser des fausses informations et des vraies peurs au sein de nos sociétés.

Pour évoquer ce livre, qui fera débat, c’est certain, nous avons interrogé Jean de Kervasdoué, qui, avec un tel nom, ne peut pas se cacher d’être Breton :)

Breizh-info.com : Pouvez vous vous présenter à nos lecteurs ?

Jean de Kervasdoué : Après des études secondaires à Lannion et deux années de classes préparatoires à Rennes, j’ai été admis à l’Institut National Agronomique à Paris, puis à l’école national du génie rural et des  eaux et forêts. J’ai ensuite traversé l’atlantique pour faire d’autres études à l’université Cornell aux Etats-Unis (MBA et PH-D). Ma carrière s’est partagée entre la recherche et l’enseignement (Cornell, Ecole Polytechnique, CNAM), l’administration (Ministère de l’agriculture et ministère de la santé) et le secteur privé car j’ai créé deux entreprises dans le secteur de la santé avant de redevenir universitaire. Fondateur de l’école Pasteur/CNAM de santé publique, je suis aujourd’hui professeur émérite du CNAM et membre de l’académie des technologies. 

Breizh-info.com : Avec, « les écolos nous mentent » vous jetez un pavé dans la marre à une période où jamais l’écologie, incarnée politique par EELV, n’a eu le vent en poupe …qu’entendez vous dénoncer ?

Jean de Kervasdoué : J’entends dénoncer le mensonge permanent : non les OGM ne sont pas dangereux et bien au contraire l’avenir de l’agriculture ! Les sources d’énergie renouvelables (vent et soleil) sont et demeureront intermittentes. Le moteur diesel est moins polluant que le moteur à essence. Les produits « bio » ne sont pas meilleurs pour la santé, ni toujours pour l’écologie. La France ne va pas manquer d’eau. Les incendies de forêt ne sont pas liés à l’évolution du climat, mais aux hommes qui les allument … Ceci ne va pas dire qu’il n’y a pas de problèmes écologiques, notamment la surpêche. Toutefois, les problèmes écologiques sont surtout au sud de la planète et les « Ecolos » au nord et chez eux pointent trop souvent du néocolonialisme.

Breizh-info.com : Pourtant, la question écologique semble vous tenir à coeur non ? Ne faut-il pas différencier l’écologie, de l’écologisme, sorte de religion tellement en vogue que ses représentants sont élus dans de nombreuses métropoles de France ?

Jean de Kervasdoué : Oui, l’écologie est du domaine de la science et l’écologisme du domaine de la politique et donc ce que l’on appelle écologie aujourd’hui relève en grande partie du domaine des croyances.

Breizh-info.com : Vous semblez rejoindre M. Jancovici au sujet de la nécessité absolue du nucléaire civil pour nos sociétés, pouvez vous nous expliquer en quoi cette énergie nucléaire est plus intéressante que les énergies dites renouvelables ?

Jean de Kervasdoué : Etudiant au début des années 1990 les conséquences sanitaires d’une catastrophe nucléaire en Union Soviétique dans les années 1950, j’ai été surpris de découvrir qu’elles étaient très limitées. Aujourd’hui, on sait que pour la même quantité d’énergie, le nucléaire est 4 500 fois moins dangereux que le charbon. Le lecteur septique pourra le vérifier sur le site de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Par ailleurs, le nucléaire utilise très peu d’espace et ses déchets très radioactifs serviront de carburant pour les surgénérateurs à venir. Ceci ne veut pas dire, qu’ils sont sans danger. Aussi, je pense qu’il y aura une gestion mondiale de ces centrales. 

Breizh-info.com : Vous défendez par ailleurs le génétiquement modifié. Ne serait-ce pas une étape de plus vers une forme de transhumanisme avec comme risque également, la privatisation du vivant ?

Jean de Kervasdoué : Non. D’abord nous sommes tous des OGM car entre nous et les gamètes de nos parents, il y a eu en moyenne une soixante de mutations. Par ailleurs, on constate chaque jour que le virus Sars-Cov-19 mute et donc se modifie génétiquement. Le génie génétique choisit de maitriser ce phénomène plutôt que de le laisser au hasard. Refusant les OGM nous avons tout perdu : la recherche qui se fait ailleurs, la production de semences OGM et nous importons des OGM (Soja, coton …). On peut d’ailleurs aussi attribuer à cette peur entretenue par les Ecolos notre retard en matière de vaccins : la technique des vaccins à ARN est en partie la même que celle des OGM. 

Breizh-info.com : Pour vous, la planète peut largement accueillir et nourrir 10 milliards d’êtres humains. La démographie mondiale n’est-elle pourtant pas la principale menace écologique, si menace il doit y avoir ?

Jean de Kervasdoué : Oui, elle le peut mais vous avez raison : la croissance de la population mondiale pose de lourds problèmes écologiques qu’il va falloir gérer. Toutefois, la question n’est pas technique : on pourra nourrir ces nouvelles générations, en revanche il faut accompagner l’évolution des villes qui manquent d’adduction d’eau, d’égout, de ramassage d’ordures et qui rejettent leur immondices en mer. Nous ne sommes pas malthusiens ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas aider les populations, notamment de l’Afrique subsaharienne, en les éduquant, en leur assurant une protection sociale et des sources d’énergie qui ne soient pas destructrices de l’environnement. 

Breizh-info.com : Quels sont les enjeux écologiques majeurs selon vous à laquelle les élites dirigeantes doivent s’attaquer ?

Jean de Kervasdoué : En dehors de la question du climat qui n’est pas traitée dans notre livre, viennent en tête la surpêche et la pollution des mers du sud, puis la lutte contre la pauvreté dans les pays à très bas revenus. La biodiversité dans la bande tropicale et équatoriale, comme dans le grand nord (la Sibérie notamment). En France, la biodiversité s’est plutôt accrue. Ainsi, enfant, je n’ai jamais vu de phoque en Bretagne nord, car les pêcheurs les tuaient. En revanche, les Ecolos mènent des actions écologiquement dangereuses : la fermeture de Fessenheim conduit à recourir à des centrales à charbon, le combat de zadistes pour empêcher que ne se construise le barrage de Sirven ne va pas permettre d’écrêter les crues en hiver et de remettre de l’eau dans la nappe en été, par ailleurs, il nuit à la biodiversité car ils n’ont pas considéré la biodiversité aquatique du lac qui aurait été créé par le barrage.  

Breizh-info.com : Comment permettre à nos lecteurs de discerner quelqu’un de compétent et d’honnête en matière d’écologie, d’environnement, et un imposteur ou un idéologue ?

Jean de Kervasdoué : Il faut distinguer le domaine de ceux qui s’intéressent au vrai (les scientifiques, les ingénieurs …) et ceux qui s’intéressent au « bien », au « juste », à « l’équitable » (les politiques). Or les Ecolos confondent tout et essayent de distordre le vrai pour coller à leurs croyances sur les dangers du nucléaire, du moteur diesel, des OGM et nous faire croire que chaque débordement de rivière est dû au réchauffement climatique. 

Propos recueillis par YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET : « Notre armée est infiltrée »

Voici un document, extrait du site place d'armes, rédigé par le Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET, témoignage de...

Auray (56). Retour sur la manifestation contre la tyrannie sanitaire [Vidéo]

Une centaine de personnes se sont rassemblées  samedi 8 mai 2021 sur la place de la République, à Auray (Morbihan)....

5 Commentaires

  1. L’écologie! c’est le cheval de Troie de l’ultra gauche imbécile qui se déplace en basket immaculée se gave des peurs populaires qu’elle entretien afin de valoriser ses propres carences!

  2. Bonjour, comme les communistes ont menti, comme les nazis ont menti, les écologistes mentent c’est une évidence. Une autre doctrine moins humaniste se cache derrière les slogans idéologiques. Ce qui est grave est l’endoctrinement de la jeunesse (comme en 1933) a qui ont fait croire un rêve de pureté et de grandeur de la pseudo ‘écologie. Une génération est sacrifiée, lobotomisée, les responsables devront tôt ou tard être jugés. Ceux qui tirent les ficelles, eux, s’enrichiront sur le dos des bons petits activistes crédules à qui ont a retiré toutes facultés de pensée. Mais qui peut bien être ceux qui tirent les ficelles ? Il ne faut pas chercher longtemps. Le réveil sera difficile et douloureux. Merci pour votre éclairage Monsieur De Kervasdoué. Le pot aux roses est démasqué. Bien à vous

    • « J’entends dénoncer le mensonge permanent : non les OGM ne sont pas dangereux et bien au contraire l’avenir de l’agriculture ! Les sources d’énergie renouvelables (vent et soleil) sont et demeureront intermittentes. Le moteur diesel est moins polluant que le moteur à essence. Les produits « bio » ne sont pas meilleurs pour la santé, ni toujours pour l’écologie. La France ne va pas manquer d’eau. Les incendies de forêt ne sont pas liés à l’évolution du climat, mais aux hommes qui les allument … »

      Et Monsieur De Kervasdoué… ment.

      – Les OGM l’avenir de l’agriculture ? Celle de Monsanto, alors… mais pas celle des paysans libres ! Des plants « brevetés », comportant une signature qui permet à leur inventeur des les tracer et d’attaquer en justice ceux qui les feraient pousser sans payer leur droits d’exploitation ! Quel super avenir, en effet ! Quant à la dangerosité, on n’a tellement peu de recul qu’on ne peut décemment pas déclarer qu’il n’y a aucun danger. Et rien que dans le principe même, il est évident que modifier une plante destinée à l’alimentation a forcément un impact sur les organismes qui s’en nourrissent : humains, bovins… mais aussi insectes en tout genre. Car oui le DANGER peut aussi être indirect. Faites crever les abeilles (et autre pollinisateurs) et vous aurez bien du mal à vivre !

      – Le soleil une énergie intermittente ? Oui, merci : on connait le principe du jour et de la nuit… Mais que dire des chemtrails ? Oulala : complotiste ! complotiste !! Heu, non : cherchez ce qu’est la géoingénierie…

      – Un moteur diesel moins polluant qu’un moteur essence ? Comme si on ne savait pas faire de biogaz… ou des moteurs à eau (HHO) !!

      – Le produits bio pas meilleur pour la santé et l’écologie : WHAT ???!!! Oui, si l’on dit qu’il ne sont pas meilleur QUE LES PRODUITS NATURELS PRODUITS IL Y A 2 SIECLES… Mais s’il s’agit de les comparer aux produits de l’agro-industrie non bio, il est évident qu’ingérer des pesticides, des hormones de croissances, etc est moins sains ! Et que la dispersion de ces cochonneries dans le milieu naturel est destructeur !

      – La France ne va pas manquer d’eau… Idem, si l’on parle de l’eau en général, dont l’eau de mer, c’est une évidence. Maintenant, si l’on parle de l’eau potable disponible naturellement dans le milieu naturel… On n’est déjà en manque !

      – Les incendies de forêts ne sont pas lié à l’évolution du climat… Là, c’est plus subtil : faire passer l’idée qu’il y a bien une évolution du climat (sous-entendu inquiétante, celle dont tout le monde s’alarme, qui justifie taxes et géoingénierie, etc) sans que cela ne soit le point de discussion ! Bravo, cet homme maîtrise l’art de la communication ! Il devrait écrire un livre… Ah ? C’est pour ça qu’il est interviewé… ?

      – Quant à savoir pourquoi les incendies de forêts ont ravagés une partie de la planète… juste avant qu’une « pandémie » de coronavirus (les « virus » sont des patches adaptatifs que les organismes fabriquent eux-mêmes, les coronavirus étant le code d’une réponse à un air moins riche en oxygène… comme tous les automnes) ……… je veux bien entendre qu’ils ont été déclenchés par des hommes ! Moins d’arbres (comme dans nos villes, « parce que ça gène les télécommunications ») = moins de production d’oxygène. Tiens, c’est étrange, on ne protège plus trop les forêts d’Amazonie non plus… Quel laisser aller !! Mais tout ceci est dû au hasard : n’y cherchez aucun lien, ou je vous traite de complotiste !

      Pour finir (bien qu’il y aurait tellement à dire des propos de cet homme) : « D’abord nous sommes tous des OGM car entre nous et les gamètes de nos parents, il y a eu en moyenne une soixante de mutations. »

      O-rganisme G-énétiquement M-odifié …. modifié dans le sens « par une intervention humaine en laboratoire », Monsieur De Kervasdoué ! On ne parle pas de l’évolution naturelle de la vie (ce que vous appelez « mutations »)…

      La mort est un phénomène naturel, dans la plupart des cas. Trancher la gorge d’un professeur… c’est autre chose. N’est-ce pas ?!

      La mauvaise foi de ces « intellectuels » au service d’une idéologie nauséabonde me dégoûte.

  3. Nous sommes dans un monde merveilleux où il n’y a aucun problème d’environnement, où le nucléaire ne pose aucun problème de stockage de ses déchets pour les siècles à venir, où nos modes de consommation n’ont aucun impact environnemental et n’hypothèquent en rien l’avenir de l’humanité. Nos rivières et nos mers ne sont en rien polluées. Notre air est aussi pur qu’au début de l’humanité. La biodiversité n’a jamais été aussi riche. Toutes les ressources naturelles sont renouvelables à l’infini. Les pires ennemis de la planète et de l’humanité sont tous ces écolos qui agissent en créant des AMAP, en faisant de l’agriculture sans pesticide mais biologique, en se déplaçant si possible en vélo ou en transports en commun, qui tentent de préserver ou de restaurer des espaces naturels ou de sauver des espèces animales dites de façon mensongère en voie de disparition, qui osent s’inquiéter de l’urbanisation galopante de notre planète, qui préconisent la relocalisation de l’économie, les circuits courts de production et de consommation, qui déclarent le bonheur possible dans la modération de nos consommations…

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Les grands singes. Reportage

Qu’avons-nous en commun avec nos cousins primates ? À travers l’étude de leurs comportements, ce documentaire scientifique explore l’histoire de nos émotions et de...

Qui, mais QUI vote les verts / #EELV​ ? Par Stéphane Edouard

Qui, mais QUI vote les verts / #EELV​ ? Par Stéphane Edouard https://www.youtube.com/watch?v=qCOOglHfpvg Crédit photos : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous...

En finir avec le dogme de l’écologie ! Dialogue avec Bertrand Alliot

Comment en finir avec le dogme de l'Ecologie et se recentrer sur une politique vraiment environnementaliste ? https://www.youtube.com/watch?v=rGQUcsOdykM Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de...

Démographie, l’impasse évolutive

Vidéo réalisée par Jean-Michel Favrot, membre de l'association Démographie Responsable et auteur de l'ouvrage "Démographie, l'impasse évolutive" que l'on trouve sur internet. Et si tous...