Tournoi des 6 nations 2021. Matchs sans public, propagande politique…et du beau rugby !

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Le tournoi des 6 nations 2021 a donc débuté, samedi et dimanche 7 février, dans des stades vides, rendant les matchs abjectes, et avec des protocoles sanitaires totalement débiles (espace de 2m entre joueurs durant les hymnes…avant qu’ils ne se retrouvent collés en mêlée…).

Un tournoi placé sous le signe par ailleurs de la propagande anti-raciste, puisque avant les hymnes nationaux, une majorité des joueurs anglais et écossais se sont sentis obligés de poser un genou à terre, certains courageux résistants à la propagande.

Tandis que les joueurs ont observé un moment de silence durant France-Italie.

Le spectateur, amateur de rugby, se retrouve ainsi pris en otage par les instances de ce sport, qui se servent des rencontres sportives et des retransmissions télévisées pour faire de la propagande, ce qui est particulièrement dégueulasse.

Côté sportif, on a assisté à 3 belles rencontres sportives, avec un premier match dominé de la tête et des épaules par le XV de France contre l’Italie, qui n’a plus remporté le moindre match dans le tournoi depuis 2015 et qui mériterait vraiment d’être virée de cette compétition à laquelle elle n’apporte rien (si ce n’est des points de bonus offensifs pour ses adversaires). Score final, 50-10 pour la France, une démonstration, et le sentiment – malgré la faiblesse de l’équipe en face – que c’est l’année de l’équipe de France, bien plus créative que les autres nations qui sont dans la compétition et qui peinent à se recycler.

On l’a vu lors d’un exceptionnel Angleterre-Ecosse d’ailleurs, durant lequel les écossais ont livré un combat extraordinaire face à des anglais qui semblent marquer le pas. Les écossais eux, s’imposent 11-6 après avoir été redoutables en défense notamment en deuxième période, ce qui est rare venant d’une équipe souvent indisciplinée et connaissant des sauts. Mais là il faut souligner la prestation, monumentale, d’une équipe qui, si elle gagne en régularité, pourrait être la principale menace pour la France. Première victoire en Angleterre depuis 1983 pour l’Ecosse, chapeau.

Enfin dimanche a eu lieu un combat entre le Pays de Galles et l’Irlande, finalement remporté dans la douleur par les gallois, il est vrai face à des irlandais réduits à 14 dès la 10ème minute suite à un déblayage d’O’Mahony, scandaleux à ce niveau de compétition. La suite a été une domination irlandaise en première période, mais un réveil gallois en début de seconde, et au final une victoire 21-16 non sans une énorme faute professionnelle de Billy Burns à la 83ème minute et qui, ayant une pénalité et une belle touche à trouver dans les 5m, trouva le moyen de louper son dégagement, scellant le sort de son équipe.

Les Gallois n’ont vraiment pas montré grand chose, et les Irlandais ont utilisé, efficacement pendant un temps, un jeu stéréotypé, qui devrait ne pas passer face aux Français notamment. Irlandais et Français se rencontreront d’ailleurs dimanche prochain, tandis que les Gallois iront en Ecosse et que les Anglais recevront l’Italie.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Impôt mondial : la solution face au dumping fiscal ?

Dans cet épisode de C'est Cash, Estelle Farge et Olivier Delamarche se penchent sur la proposition d'impôt mondial de...

Quand Vincent Bolloré va-t-il débarquer à Europe 1 ?

Europe 1 est très malade ; la dégringolade se poursuit : de 3,5 millions d’auditeurs en novembre –décembre 2017 ( en...

Articles liés

Norvège. Découverte d’un ornement celtique vieux de 1 500 ans

En Norvège, une équipe de prospecteurs a récemment fait une belle découverte en sortant de terre un ornement celtique vieux d'environ 1 500 ans....

Super Thursday. On vote ce jeudi en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles lors d’élections cruciales

Le Royaume-Uni vote ce jeudi 6 mai. Tout le Royaume-Uni ? Non, car l'Irlande du Nord ne participe pas à ce « super Thursday...

Irlande. 40 ans après sa mort, la preuve que le Sinn Féin n’a pas respecté les dernières volontés de Bobby Sands

Bobby Sands, gréviste de la faim de l'IRA, mort des suites de cette grève de la faim le 5 mai 1981 (voir ici les...

Tournoi des 6 nations 2022. Le calendrier complet

Avec un peu de retard, nous vous proposons de découvrir ci-dessous le calendrier du tournoi des 6 nations 2022 de rugby, tournoi durant lequel...