5,64 millions de contrefaçons stoppées aux frontières en 2020

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

Lorsque l’on veut réellement contrôler les frontières, on peut : lors de la présentation du plan contrefaçon 2021-2022, le Ministre des comptes publics, M. Olivier Dussopt a dévoilé les chiffres pour 2020, avec 5,64 millions de contrefaçons stoppées aux frontières.

Durant cette année, les chiffres des saisies opérées par la Douane ont fait un bon de 20% portant le nombre de produits contrefaisants retenus à 5.64 millions contre 4.5 millions en 2019. Sur l’ensemble des faux articles stoppés, 62% ont été repérés via le Fret express et postal, fruits d’achats sur internet.

Sur le podium des produits contrefaisants les plus saisis : les vêtements, chaussures et accessoires pour près de 800 mille, les jeux et jouets avec plus de 470 mille, les équipements électroniques, électriques et informatiques avec 172 mille, ainsi que les médicaments que l’on estime à 128 mille.

A titre d’exemple pour un «hub» très important de l’import de marchandises comme Roissy, les faux produits les plus saisis en 2020 ont été les emballages (965 mille), les faux timbres (316 mille), et les  téléphones mobiles et accessoires (88 mille).

Il est important de souligner que les contrefacteurs, habitués à surfer sur l’actualité, ont profité de la panique liée à la COVID-19 pour proposer à la vente, en temps de pénurie, des faux produits pharmaceutiques non conformes et très dangereux pour la santé et la sécurité des consommateurs. Ce ne sont ainsi pas moins de 272 mille faux masques qui ont été interceptés sur la période.

Le plan d’action Anti/Contrefacon  présenté par le ministre distingue 4 objectifs prioritaires à la Douane :

– Une meilleure coopération avec tous les acteurs de la lutte contre la contrefaçon en impliquant les acteurs du e-commerce, les institutionnels, les entreprises et les consommateurs.

– Un renforcement de la collecte et du traitement du renseignement,  en améliorant la quantité et la qualité nécessaire au ciblage, en développant de nouvelles techniques,  et des outils d’analyse.

– Un renforcement de la politique de contrôles et d’enquêtes, en développant une nouvelle compétence «contrefaçon» en ce qui concerne le démantèlement de réseaux liés à la criminalité organisée.

– Une adaptation de la politique contentieuse et de poursuites aux enjeux stratégiques, par le choix, en cas de cumul d’infractions, de la plus adaptée, et la responsabilisation des titulaires de droits.

« Je tiens à féliciter la Douane pour l’ambition de ces initiatives annoncées par le Ministre M. Olivier Dussopt, et à confirmer à sa Directrice générale, Mme Isabelle Braun Lemaire, l’engagement renouvelé de l Unifab auprès de ses services pour les aider à la mise en place du plan contrefaçon 2021-2022. Ces très bons résultats qui révèlent toute l’implication des agents opérationnels, dont l’Unifab assure en partie la formation. Je sais qu’ils ont à cœur de défendre la santé et la sécurité des français, potentiellement mise à mal par la contrefaçon, qui représente 3.3% du commerce mondial, et de promouvoir l’innovation et la création, moteurs économiques, garants sociaux et protecteurs environnementaux » déclare Christian Peugeot, Président de l’Unifab, l‘Union des Fabricants (Unifab), association française de promotion et de défense du droit de la propriété intellectuelle qui regroupe 200 entreprises et fédérations professionnelles issues de tous les secteurs d’activité.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Muntr Wilhem Houssin : an deorienn hag ar realder

Wilhem Houssin a zo bet peurlazhet disadorn dremenet. Bazailhet eo bet e kreiz kêr e Sant-Jakez al Lannoù, da...

Persquen (56). Le Pardon de Notre-Dame de Penety se tient dimanche 1er août

Le Pardon de Notre-Dame de Penety, chapelle située sur la petite commune de Persquen, dans le Morbihan, a lieu...

Articles liés

Le piratage et la contrefaçon moins prisés par les Européens ?

Seuls 5 % des Européens déclarent avoir acheté intentionnellement des produits de contrefaçon au cours des 12 derniers mois, tandis que 8 % seulement admettent avoir eu...

Contrefaçons. 4.5 millions de faux produits ont été interceptés par la douane en 2019, un appel à la mobilisation

L'Union des Fabricants (Unifab), association française de promotion et de défense du droit de la propriété intellectuelle qui regroupe 200 entreprises et fédérations professionnelles...

Consommation. Méfiez-vous des contrefaçons !

La France est le deuxième pays au monde le plus touché par les contrefaçons. Un marché illégal qui ne cesse par ailleurs de prendre...