Mucoviscidose : un traitement pour Enzo, 13 ans…. indisponible en France

A LA UNE

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières....

«Un parcours du combattant» : c’est ainsi que Gilles Cresci décrit sa lutte pour pouvoir bénéficier du #Trikafta, un traitement à l’efficacité avérée pour son fils Enzo, atteint de #mucoviscidose. Le jeune garçon de 13 ans vit depuis sa naissance avec cette maladie, qui affecte gravement ses capacités respiratoires. Le Trikafta, mis au point il y a un an par le laboratoire Vertex Pharmaceuticals, a obtenu d’excellents résultats en phase d’essais cliniques, ce qui a permis une autorisation rapide de mise sur le marché américain.

Problème : le Trikafta n’est pas encore autorisé en #France, bien que l’Agence européenne du médicament (EMA) ait émis un avis favorable. Son coût prohibitif a également de quoi décourager les familles : près de 100 000 euros par an. Pour son fils, Gilles a lancé une cagnotte en ligne, mais il n’a pas réuni assez d’argent pour obtenir la première partie du traitement. Toute la famille attend désormais que les régulateurs européens se prononcent rapidement sur l’autorisation.

Photo d’illustration : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Super Thursday. On vote ce jeudi en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles lors d’élections cruciales

Le Royaume-Uni vote ce jeudi 6 mai. Tout le Royaume-Uni ? Non, car l'Irlande du Nord ne participe pas...

Terrorisme, la menace sans fin. Nouveau numéro de la revue Conflits

C'est un sujet particulièrement d'actualité que traite la revue de Géopolitique Conflits, ce mois-ci. Avec un dossier consacré au...

2 Commentaires

  1. il est de plus en plus évident que l’Europe vise et travaille pour la disparition de la France et de son peuple ! que tout dle monde se mette bien cela dans la tête et un grand pas vers notre préservation sera franchi : il ne faut plus qu’en Europe il y ait des malades, d’ailleurs, rien qu’en France, le système hospitalier est à la ramasse au lieu d’être au service des malades : on firme des lits sans cesse, on envoie des malades se faire soigner dans un autre pays : l’Allemagne par exemple, on continue allègrement de saccager notre agriculture au profit des produits importés, on veut nous faire importer des viandes du Canada alors que nous sommes suffisants dans ce domaine, etc.. On importe des travailleurs étrangers à moindre coût au lieu de donner le peu de boulot disponible à des autochtones qui veulent travailler : MAIS QUE FAUT-IL POUR QUE LES GENS COMPRENNENT.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Un tour de France en vélo pour vaincre la mucoviscidose

Ce Breton aura roulé trois semaines, des Bouches-du-Rhône au Finistère, pour soutenir la recherche contre la mucoviscidose. Il roule aussi par solidarité pour toutes les...