Alternative au vaccin Covid-19. La biotech nantaise Xenothera annonce une précommande de la France pour son traitement

A LA UNE

Il aura fallu du temps pour que l’Etat se décide ! La biotech nantaise Xenothera, créée en 2014, a annoncé mardi 11 mai avoir signé un contrat de précommande avec le gouvernement français pour son traitement en développement contre le Covid-19. Ce contrat de réservation porte sur 30.000 doses du candidat-médicament XAV-19, précise la société dans un communiqué.

Le XAV-19 est un anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé par la biotech sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés, c’est-à-dire des anticorps à l’origine porcins, qui ont été modifiés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de Covid modéré, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

Cet accord permet à Xenothera de démarrer dès maintenant la production industrielle des premiers lots en anticipation des résultats de l’essai clinique français Polycor, attendus cet été, explique le communiqué.

 Si l’entreprise se refuse à communiquer le montant exact de cet achat tant attendu, les négociations portaient sur une enveloppe de 5 millions d’euros, d’après de récentes informations du Télégramme. Les doses commandées seront fournies à Santé publique France d’ici à la fin de l’été, à destination des patients français atteints d’une forme modérée de Covid-19, afin d’éviter que la maladie ne s’aggrave et nécessite un transfert en réanimation.

L’essai Polycor fait partie de 15 études cliniques qui ont été labellisées fin décembre « priorité nationale de recherche » par le Capnet (Comité de pilotage national des essais thérapeutiques et autres recherches sur la Covid-19).

A terme, ce traitement (comme d’autres en cours d’élaboration) pourrait bien se révéler bien plus intéressant que la vaccination que quelques firmes pharmaceutiques peu transparentes cherchent à imposer au monde entier.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Crise Énergétique Mondiale : Comment a-t-on pu se tromper à ce point-là ?

À quelques jours seulement de la COP26, la Chine annonce qu’elle vient de décider de rouvrir ses centrales au...

BHL et BZH contre Zemmour [L’Agora]

Bernard-Henri Lévy n’aime pas Éric Zemmour. Et le reproche le plus terrible qu’il trouve à lui adresser est : « Zemmour...

3 Commentaires

  1. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la tyrannie sanitaire agit en secret ! C’est le seul rapprochement que l’on peut faire avec l’État de guerre…

  2. Rien ne vaudra mieux qu’un malade traité_officiellement interdit_ . Nos médecins généralistes sont interdits de soigner et sont traqués tout comme nous, Autochtones, par ce régime mondialiste tyrannique corrompu.
    Ne serait-ce pas justement une décision-leurre pour tenter de limiter le vote Souverainiste , décision qui serait en temps utile remise en question après chaque élection tout comme les assignations à résidence de la Société Française toujours faussement levées ‘pour notre bien’ mais au contraire pour diminuer les forces des bien-portants, pendant que les métastases coraniques ont quartier libre au mortier, avec ses barbares qui ensanglantent notre Territoire.
    En plus un traitement qui ne serait pas halal n’est pas dans cet air du temps coranisé par le pouvoir.
    Nous avons bien besoin de nos généraux pour remettre notre Vie et notre Pays en ordre de marche non macronisée avant qu’il ne soit trop tard.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés