Environnement. Pas loin de 20% des espèces de la faune et flore sauvages sont menacées en France

A ce jour en France, 2 430 espèces sont menacées et 187 ont disparu ou sont éteintes selon un bilan publié l’occasion de la journée mondiale de la vie sauvage, ce mercredi 3 mars, par l’Union internationale de conservation de la nature, l’Office français de la biodiversité et le Muséum national d’Histoire naturelle.

Le bilan réalisé porte sur le risque de disparition de l’ensemble des mammifères terrestres et marins recensés sur le territoire métropolitain.  Une espèce – animale ou végétale – est dite « disparue » lorsque le dernier membre lui appartenant est mort. La disparition est actée lorsqu’il y a la certitude qu’il n’y a plus d’individu survivant, capable de se reproduire et ainsi créer une nouvelle génération. Une espèce est considérée comme « éteinte » lorsque les membres de cette espèce ne peuvent plus se reproduire, pour différentes raisons : pour des questions de santé, d’âge trop avancé, de manque d’individus d’un des deux sexes, etc.

Quelques chiffres clefs :

En France métropolitaine, 14% des mammifères, 24% des reptiles, 23% des amphibiens et 32% des oiseaux nicheurs sont menacés de disparition du territoire. Tout comme 19% des poissons d’eau douce et 28% des crustacés d’eau douce. Pour la flore, 15% des espèces d’orchidées sont menacées.

En outre-mer, plus d’un tiers des espèces d’oiseaux de La Réunion sont menacées ou ont déjà disparu de l’île, et un tiers des oiseaux nicheurs en Guadeloupe. Les trois reptiles terrestres de La Réunion sont menacés, ainsi que 14% des papillons de jour, 21% des libellules et demoiselles et 33% des poissons d’eau douce de l’île. Concernant la flore réunionnaise, 30% des plantes vasculaires indigènes sont menacées. En Guyane, 13% des oiseaux et des poissons sont menacés, 10% des reptiles terrestres et 16% des mammifères marins. En Martinique, c’est 47% des reptiles qui sont menacés, 28% des mollusques et 21% des oiseaux. 15% des coraux constructeurs de la Réunion sont également menacés ou quasi-menacés, tout comme 12% de ceux présents à Mayotte et 6% dans les îles Éparses.

Télécharger ici le tableau de synthèse

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !