Yves Mervin (Saint-Marcel, 1944) : « La Résistance en Bretagne raconte l’histoire qui lui convient » [Interview]

A LA UNE

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a...

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le...

Nous avons évoqué il y a quelques semaines la sortie d’un livre remarqué, signé Yves Mervin, véritable empêcheur de tourner en rond concernant l’histoire de la Seconde guerre mondiale en Bretagne, livre intitulé « Saint-Marcel, 18 juin 1944, enquête sur un désastre »

Les combats de Saint-Marcel du 18 juin 1944 sont restés dans la mémoire résistante comme une victoire, parfois, seulement une victoire psychologique. Cette mémoire résistante se souvient de 560 tués à l’ennemi comme il est gravé dans le granit du mémorial : soit plus de tués qu’il n’est venu d’Allemands sur le terrain !

A partir des témoignages et d’archives restées inexploitées ou récemment autorisées à la consultation, l’auteur mène une analyse de la place des combats de Saint-Marcel dans le contexte de l’invasion de l’Europe par les Alliés, du Débarquement et de la Bataille de Normandie puis de la libération de la Bretagne. A partir des concepts opérationnels et des technologies de l’époque, il donne la primauté aux aspects militaires plutôt qu’aux aspects idéologiques ou politiques.

Au-delà d’une enquête, d’une analyse et d’un constat, l’auteur définit une morale de la mémoire qui s’affranchit des mythes et des manichéismes pour privilégier la compréhension des faits et des comportements individuels et collectifs.

Le livre, édité par l’IDBE, est actuellement en souscription : Vous pouvez vous le procurer dédicacé en adressant un chèque de 29€ (24€ l’ouvrage + 5€ de frais d’envoi)

Adresse pour le chèque : IDBE – 16 Rue de la Madeleine, 22200 Guingamp.

Pour évoquer ce livre, Yves Mervin nous a accordé un long entretien, à écouter ci-dessous.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Suppression de “monsieur”, “madame”, “nom de jeune fille” : La théorie du genre imposée aux notaires

Le site Fdesouche s'est procuré un document révélant la suppression de « Monsieur », « Madame », « Nom...

Islamisme en Belgique. Molenbeek, génération radicale ?

Devenu mondialement célèbre comme un berceau du djihadisme européen, Molenbeek est la deuxième commune la plus pauvre de Belgique,...