Marlène Schiappa. « Vous êtes féministes ? Engagez-vous ! » [Vidéo]

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Malgré une insécurité galopante en France avec des faits divers se multipliant aux quatre coins du pays, le ministère de l’Intérieur s’est félicité d’être en « féminisation croissante » lors de la Journée internationale des femmes. Marlène Schiappa nous en dit plus…

Marlène Schiappa et la police féministe

L’ingénierie sociale à la française repousse chaque jour un peu plus ses limites. Voilà qu’à l’occasion de la Journée internationale des femmes qui se tenait le 8 mars (et qui a été renommée « Journée internationale des droits des femmes » en France…), Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté et accessoirement l’un des « fleurons » du gouvernement en matière de communication, a publié une vidéo sur Twitter.

« Vous êtes féministe ? Engagez vous ! », écrit ainsi Marlène Schiappa pour accompagner la vidéo en question. Cette dernière se termine sur un appel au recrutement : « Vous êtes féministe, devenez policière, policier, gendarme, sapeur-pompier. »

Tandis que ce clip incite les femmes à s’engager dans la police afin de « lutter contre les violences sexuelles et sexistes », est-on encore en droit de se demander sans se voir accuser de misogynie ou de « patriarcat oppressif » si une telle féminisation des forces de l’ordre alors que les faits d’insécurité se multiplient en France ces derniers jours est réellement une priorité ?

Quant à Marlène Schiappa, celle qui se présente sur Twitter comme « féministe depuis toujours, romancière & essayiste, fondatrice de Maman travaille et buveuse de thé » a été particulièrement active sur le réseau social en cette journée du 8 mars.

La « féminisation » du ministère de l’Intérieur en marche

À cette même date, la ministre a notamment fait part de la volonté du ministère de l’Intérieur de se féminiser. En compagnie du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, Marlène Schiappa a présenté la feuille de route en la matière et ils ont signé le nouveau « plan d’actions pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes 2021-2023 ».

Ce même ministère indique par ailleurs avoir réalisé 43 % de primo-nominations de préfets femmes en 2021 (40 préfètes en poste territorial, 3 préfètes de région). Il relève aussi une hausse de 7 % du nombre de femmes sapeurs-pompiers civils (1 sapeur-pompier sur 6 est une femme), 22 % de femmes dans la gendarmerie et 28% de femmes dans la police. La place Beauvau se félicite ainsi d’être « en féminisation croissante »…

Au cours de cette journée du 8 mars décidément très prolifique, l’Élysée a publié un communiqué conjoint d’Emmanuel Macron et de la Directrice exécutive de ONU Femmes annonçant la tenue d’un « Forum Génération Egalité » du 30 juin au 2 juillet 2021 à Paris. Seront réunis à cette occasion, outre les États, « les organisations internationales, la société civile, la jeunesse, le secteur privé et les activistes du monde entier ».

Parmi les « activistes » conviés à ce rendez-vous l’été prochain, il y a fort à parier pour que n’y figure pas le collectif Nemesis et son féminisme identitaire. Si Marlène Schiappa veut « libérer la parole des femmes », encore faut-il que cette parole ne remette pas en cause un « vivre ensemble » montrant des signes de fatigue en France…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Lettre ouverte des anciens militaires. Au 7 avril, le « quarteron » s’élève à… 25 251 signataires

C’est désormais un « quarteron » (???) de 25 251 anciens militaires (contraints, pour la quasi-totalité, d’abandonner  leurs chère...

Mouvement contre le BTS et le bac : lycées bloqués à Nantes, police attaquée à Saint-Nazaire

Depuis le début de la semaine, des syndicats lycéens d’extrême-gauche mènent une agitation aussi numériquement faible que violente. A...

Articles liés

I-Média n°339 – Féminisme : propagande médiatique et occultations

I-Média n°339 – Féminisme : propagande médiatique et occultations Sommaire ⬇️ 00:00​​​ Introduction 01:04​ L’image de la semaine C’était l’un des événements médiatiques les plus...

Cette « non-mixité raciale » tolérée… dès qu’il ne s’agit pas des Blancs [Vidéo]

Fatima Khemilat, une doctorante en sciences politiques, animera d'ici quelques jours une conférence réservée aux « femmes racisées qui veulent se réapproprier leur sexualité...

Alice (Collectif Nemesis) : « Le combat féministe doit être guidé par la raison, pas par la passion » [Interview]

On peut être une femme, féministe, sans être gauchiste ou « progressiste ». C'est en substance le message que porte le collectif féministe Nemesis,...

Faut-il interdire le voile dans l’espace public ? Avec Némésis​ – Œil pour œil

Œil pour œil est un format d'interview sous forme de débat qui tentera de vous faire comprendre les points de vue d'invité(e)s engagé(e)s par...