Nantes. L’opéra Graslin occupé par des intermittents du spectacle (port du masque obligatoire)

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Un an. Il aura fallu un an au « monde de la culture » pour constater que le gouvernement ne faisait aucun cas d’eux et commencer – timidement – à se révolter. Le secteur a été en effet gavé de subventions et d’indemnités qui ont eu tôt fait d’annihiler toute volonté de « cracher dans la soupe ». Cependant, alors que les annulations des festivals cet été, pour la seconde année consécutive, pleuvent, plusieurs théâtres sont occupés depuis trois jours. Nantes a rejoint le mouvement.

Au théâtre Graslin, une quarantaine d’intermittents et de syndicalistes de la CGT Spectacle dorment par terre – mais sur des bâches – sur des matelas prêtés par le squat de la « Maison du peuple » tout proche (ancien collège Notre-Dame du Bon Conseil).

Respect des règles sanitaires

C’est un squat, mais « responsable », tient à préciser France Bleu : « Port du masque obligatoire, gel hydroalcoolique, interdiction de manger en dehors du hall, protection du sol avec une bâche, les occupants du théâtre Graslin mettent un point d’honneur à respecter les règles sanitaire et de propreté ».

De quoi faire ironiser Camille, ex-zadiste : « Si on avait été respectueux de l’ordre public, l’aéroport aurait été construit depuis belle lurette ». Espérons qu’ils respectent aussi la diversité, mangent vegan et font des prises de paroles tournantes dans une optique de lutte contre le privilège blanc…

Parti de l’Odéon à Paris, le mouvement s’est transmis au théâtre de la Colline, toujours à Paris, puis au théâtre national de Strasbourg, et fait tache d’huile : un théâtre a été occupé à Lille, depuis mercredi l’opéra Graslin et un théâtre à Châteauroux sont occupés, depuis jeudi le CDN de Besançon, le théâtre du Moulin du Roc à Niort et le théâtre de la Cité à Toulouse sont occupés. Pour l’instant, Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, a annoncé 20 millions d’euros d’aides supplémentaires, mais ça n’a pas stoppé les occupations. Il va falloir monter les enchères…

Louis Moulin

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. Tabassé en avril, il se venge sur… une jeune femme

Nous écrivions dernièrement qu’un jeune homme âgé de 18 ans avait été tabassé à coups de sabre, batte et...

Steven Spurrier, Pio Boffa, Laurent Vaillé : le vin perd 3 grands serviteurs

Funeste série. Le monde du vin déplore la disparition de trois figures majeures, ayant eu dans leur domaine respectif...

1 COMMENTAIRE

  1. Pourvu qu’ils ne restent que quelques heures, laissent les lieux en parfait état,n’arborent pas de sweats cgt…..sinon Darmanin pourrait les dissoudre comme il a dissous Génération identitaire pour avoir occupé brièvement la moquée de Poitiers (en construction) s’être retirés sans rien dégrader et porter des sweats de leur association!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Nantes. La Grande Guerre vue par Jean -Emile Laboureur

24/01/2015 – 08H30 Nantes (Breizh-info.com) - Le Château des ducs de Bretagne propose  jusqu’au 26 avril une exposition consacrée au  peintre et graveur nantais...

Nantes. Aux Folles journées, les amateurs n’auront que l’embarras du choix

13/01/2015 – 08H30 Nantes (Breizh-info.com) - Sur le thème des ‘Passions’, on peut tout dire. Les Folles journées de Nantes n’ont pas de thème...

La politique du spectacle vivant à Nantes est calamiteuse

29/12/2014 ‑07H00 Nantes (Breizh-info.com) ‑ On apprend de drôles de choses dans le rapport que la Chambre régionale des comptes des Pays de la...