César 2021. Adjani, Fourest et Khan dénoncent « une nouvelle forme de censure »

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Après la 46e cérémonie des César qui a tourné au fiasco et au militantisme gauchiste et bobo, Isabelle Adjani, Caroline Fourest et Rachel Khan ont publié la semaine dernière une tribune contre le sectarisme dans le milieu du cinéma français et plus largement dans celui de la culture tout en dénonçant une nouvelle forme de censure qui gangrène le cinéma.

Lire le début de la tribune ci-dessous ;

Aucune cérémonie ne pourra jamais représenter la polysémie du cinéma. Nous le savons bien. C’est la subtilité même de l’art, sa magie, qui nous a manqué à cette soirée des César, où seuls les disparus et les images du passé semblaient garder le don et même l’envie de nous enchanter.

Les votants de l’Académie ont su récompenser de vrais espoirs, des genres de films très différents. A de vraies exceptions près, c’est l’émotion qui fuyait, laissant flotter le sentiment d’un entre-soi où l’on ne s’adressait qu’aux siens, sans vraiment parler aux autres.

Chacun ou presque est venu livrer le monologue qu’on attendait de lui. Comme s’il fallait parler de « ses causes » à « sa communauté » ou à « ses followers ». Comme s’il devenait impossible de trouver les mots qui s’adressent à tous. Comme si le cinéma ne savait plus rassembler. Comment donner envie de rouvrir les salles pour s’y retrouver ?

En trois heures trente, nous avons entendu parler de tous les maux du monde qui agitent les réseaux sociaux, mais bien peu de liberté d’expression et de création, pourtant menacées. Une nouvelle forme de censure monte.

Lire la suite ici

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Football. Ligue 1, Ligue 2 : le point sur la rentrée des clubs bretons

La Ligue 2 vient de débuter, avec notamment le match entre Le Havre et Guingamp, et un beau match...

Onoda, un film tranchant comme un coup de sabre

Encore un film tiré d’« une histoire vraie », mais l’avertissement est ici nécessaire afin d’attester la véracité d’un...

2 Commentaires

  1. En effet cette cérémonie fut une vaste fiasco, ils se sont tirés une balle dans le pied, mais ils sont quand même convaincus que ce fut une belle revendication….

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Rome. La véritable histoire des douze Césars, racontée par Virginie Girod [Interview]

Virginie Girod est docteur en histoire, spécialiste de l’Antiquité romaine. Elle travaille en tant que journaliste pour la presse écrite et chroniqueuse TV pour...

Donald Trump sur la gestion de Londres : « Sadiq Khan est un désastre, cela ne va qu’empirer ! »

Quiconque a mis les pieds à Londres ces dernières années ne peut qu'approuve les propos de Donald Trump au sujet de la gestion de...

Adjani, Balasko, Cantona, Arthus-Bertrand … Ils sont pour l’accueil des migrants, et ils le font savoir publiquement

La semaine dernière, Médiapart et Politis sortaient « le Manifeste Pour l’accueil des migrants » désormais rejoint et porté par L’Humanité, Alternatives économiques, Basta!, Le Bondy Blog,...

Istoerioù Breizh. Un internaute lance une série vulgarisant l’histoire de la Bretagne [vidéo]

30/05/2016 – 07H15 Centre Bretagne  (Breizh-info.com) –Istoerioù Breizh, c'est le nouveau projet de Nicolas Graignic, un jeune breton de 28 ans. L'objectif : faire découvrir de...