Islamisation du Royaume-Uni. Un professeur suspendu menacé et traqué sous la pression musulmane pour avoir montré une caricature de Mahomet

islam

Depuis jeudi 25 mars au matin, un professeur de religion britannique est en fuite. Cet enseignant, en poste depuis près de trente ans à la Batley Grammar School, dans la banlieue de Leeds (centre de l’Angleterre), a dû quitter son domicile avec sa compagne et demander protection à la police. Il est menacé et son nom circule sur les réseaux sociaux.

La raison de cette fuite ? Lors d’un cours d’études religieuses (et une partie consacrée au blasphème), ce dernier avait montré une caricature de Mahomet. Provoquant la colère de la population musulmane locale, qui représente 41% de la population dans ce secteur (où le Grand remplacement n’est bien évidemment qu’un fantasme d’extrême droite..)

Le ministre en charge des communautés, Robert Jenrick, s’est dit « choqué » de voir « des enseignants ou des membres du personnel des écoles qui se sentent intimidés ». « Les informations selon lesquelles un enseignant peut même se cacher sont très inquiétantes », a-t-il reconnu.

Jeudi, des dizaines de personnes se sont rassemblées devant l’école du West Yorkshire pour demander le licenciement de l’enseignant concerné, tandis que la police gardait les portes. D’autres manifestants sont arrivés vendredi matin. S’exprimant « au nom de la communauté musulmane », un manifestant a lu une déclaration devant l’école : « Les enseignants ont abusé de leur position de confiance et ont manqué à leur devoir de sauvegarde, et cette question doit être traitée de toute urgence. »

Un autre manifestant a ajouté : « Un musulman est tenu de se lever quand le prophète Mohammed est insulté, et quand tous les prophètes sont insultés, y compris tous les prophètes de l’Ancien Testament, y compris Jésus. » Les représentations de Mahomet sont considérées comme profondément offensantes par l’Islam.

Mohammed Shafiq, directeur général de la Ramadhan Foundation de Manchester, a décrit la leçon comme une « attaque méprisable contre notre foi. Nous sommes peinés de savoir qu’un enseignant travaillant avec des élèves à 70 % musulmans n’a pas pensé à la souffrance que cela pouvait causer», a-t-il déclaré.

L’école a suspendu l’enseignant concerné. Le directeur Gary Kibble, en bon dhimmi, a déclaré : « L’école s’excuse sans équivoque d’avoir utilisé une image totalement inappropriée lors d’une récente leçon d’études religieuses. Cette image n’aurait pas dû être utilisée. »

Cette affaire, symbole de l’islamisation galopante de pans entiers de l’Europe occidentale, survient après l’assassinat d’un enseignant français, Samuel Paty, qui aurait montré une image du prophète aux élèves d’une école près de Paris.

Le recensement étant actuellement en cours dans tout le Royaume-Uni, les statistiques ethniques et religieuses devraient permettre, dans quelques mois, de faire un point sur la progression territoriale de l’Islam dans ces pays, mais aussi de l’immigration extra européenne.

Crédit photo :  DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 réponses

  1. j’ai la chance d’avoir 75 ans, je ne verrais peut être pas la charia en europe !!!!! bon sang, c’est halluciant !

  2. A ma connaissance il n’y a pas de photos ou d’image de Mohamed datant de son époque. D’ailleurs il me semble que cela est interdit dans la religion qu’il a crée. Donc on peut imaginer n’importe quelle image, ou même caricature, pour représenter cet Homme d’un autre millénaire que le notre. C’est la liberté d’expression, et elle s’applique aussi en Angleterre. Alors pourquoi ces manifs ? Je ne comprends pas. L’Angleterre ne serait plus le Royaume Uni mais un pays musulman, appliquant la Loi du Coran.

  3. J’ai le méme àge que vous et je suis révoltée de la traîtrise de tous ces gouvernements qui nous ont mis dans cette nasse, révoltée pour mes petits enfants auxquels nous allons laisser une Europe qui ne sera plus européenne… Chez nous en France il fallait voter Jean Marie depuis 40 ans…

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !