Tyrannie sanitaire. Il chasse la police de son église pendant les Fêtes de Pâques (Canada)

Le pasteur Artur Pawlowski a dit qu’il avait qualifié les forces de l’ordre de “nazis” parce que cela ressemblait au genre de raid armé de son église à Pâques dont il avait entendu parler quand il était enfant en Pologne.

“J’ai grandi sous le communisme et mes grands-parents ont vécu sous les nazis”, a déclaré le pasteur de Calgary. “Ma famille a échappé aux communistes en Pologne et est d’abord allée en Grèce, puis au Canada pour s’en éloigner. Des millions de personnes juives ont été assassinées en Pologne, notamment à Auschwitz.”

La police de Calgary a déclaré dans un communiqué qu’il y avait eu une alerte comme quoi Pawlowski et sa congrégation The Fortress (Cave) of Adullam “ne respectaient pas les ordres de santé publique COVID-19 du gouvernement”.

Une vidéo de l’incident de samedi montre le pasteur disant aux autorités de “sortir de cette propriété” tout en traitant les fonctionnaires de “nazis” ainsi que de “gestapo” et de “communistes” alors qu’il leur demandait de ne pas revenir sans mandat.

Ayant reçu de nombreuses contraventions pendant la pandémie de COVID-19, M. Pawlowski a déclaré au Toronto Sun qu’il ne voulait pas d’armes à feu dans son église. “C’est un lieu de culte et pas un endroit pour les armes”, a déclaré le pasteur de 48 ans, mari et père de trois enfants, qui est un pasteur de rue à Calgary – sa maison depuis son arrivée au Canada en 1995. “Nous avons des gens qui prient ici. Ils faisaient peur aux enfants. C’est Pâques.”

Grandir avec cette histoire, dit-il, évoque d’horribles souvenirs.

“J’ai été témoin de passages à tabac pendant le mouvement Solidarnosc”, a-t-il dit. “Mes grands-parents m’ont parlé de ceux qui ne faisaient que suivre les ordres”.

https://www.youtube.com/watch?v=DJy4m-GPTZI

Dans un communiqué de presse, la police de Calgary explique avoir « répondu à un appel pour aider nos organismes partenaires, les services de santé de l’Alberta et les services des règlements municipaux de la ville de Calgary, relativement à un rassemblement religieux qui se tenait à l’église de la rue »

La police de Calgary a ajouté : « Dans les lieux publics, les résidences privées et les entreprises, nous continuons à nous efforcer de faire respecter volontairement les ordonnances de santé publique lorsque cela s’avère utile.»

Entrer dans une église pendant le week-end de Pâques n’avait aucun sens pour Pawlowski.

« L’organisateur du rassemblement n’a pas coopéré avec l’inspecteur sanitaire et a élevé la voix à plusieurs reprises pour demander à toutes les parties de quitter les lieux, ce qu’elles ont fait environ une minute après leur entrée et de manière pacifique”, a déclaré la police. “Aucune contravention n’a été émise à ce moment-là et il appartiendra à nos agences partenaires de déterminer les mesures d’application ultérieures en réponse à cette situation.»

Le pasteur dit que son église n’a eu aucun cas de COVID-19.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. Quand on arrêtera de qualifier d'”églises” les temples évangélistes on aura déjà fait un grand progrès… Quand on aura supprimer l’équivoque entre une religion chrétienne (catholique, orthodoxe, protestante, arménienne, etc.) et le magma bibliste “judéo-chrétien” à visée de propagande sioniste (les évangéliques fêtent souccoth à Jérusalem!) professé par les autoçproclamés “pasteurs” évangéliques,l’information aura fait un grand progrès!

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS