En France en 2021, 24.5% des détenus sont étrangers, alors qu’ils ne représentent que 7.4% de la population

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

En France en 2021, 24.5% des détenus sont étrangers, alors qu’ils ne représentent que 7.4% de la population. Tels sont les chiffres officiels, disponibles sur le site du ministère de la Justice, et que vous trouverez ci-dessous :

Dans nos prisons françaises, les détenus ayant des nationalités africaines représentent 13,5% (ce chiffre ne tient pas compte des détenus qui ont aussi la nationalité française)

Selon l’INSEE, la population étrangère vivant en France s’élève à 4,9 millions de personnes, soit 7,4 % de la population totale. (2021).

On peut donc affirmer, sans s’attirer les foudres des ligues de vertu, que les étrangers sont surreprésentés dans les prisons françaises, et notamment les étrangers africains, par rapport à leur nombre réel (ou supposé) en France.

Alors que certaines personnalités politiques évoquent l’importance de construire des prisons et des places de prison, le recensement et l’expulsion possible de tous les prisonniers étrangers et/ou binationaux – tout comme l’étude sérieuse du nombre importants de gens détenus en détention préventive sans avoir été encore condamnés, auraient toutefois le don de faire faire de larges économies dans ce secteur…et même de rénover des prisons françaises qui aujourd’hui, pour beaucoup, sont dans un état lamentable et ne permettent pas de grandes possibilités de réinsertion aux détenus qui sont condamnés à y rester quelques mois, quelques années, dans des conditions déplorables.

Lire à ce sujet notre article, datant d’il y a quelques années, sur les prisons françaises, et le nombre important de détenus non condamnés.

Crédit photo : wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas vivre sur le même sol...

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas...

Rennes. Un individu fonce en voiture sur un policier

Dans la nuit du 5 au 6 mai à Rennes, du côté de la Prévalaye, quatre policiers qui réalisaient...

3 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Éric Roussel : « François Mitterrand n’a jamais renié ses engagements passés » [Interview]

« François Mitterrand, de l'intime au politique » sortira en version poche, dans la collection Tempus (Perrin) ce 22 avril 2021. Ecrite par Eric Roussel,...

Sonia Mabrouk : « Nous ne sommes pas une nation multiculturelle ! »

Sonia Mabrouk était l'invitée d'Eric Morillot dans les Incorrectibles à l'occasion de la sortie de son dernier livre « Insoumission française ». https://www.youtube.com/watch?v=7u0OrENTjFg Photo d’illustration  :...

Quels sont les petites villes françaises et bretonnes les plus prisées en 2021 ?

Un peu plus d’un an après le début de la pandémie, le désir de voyager ne s'amoindrit pas. Les régulations changent de jour en...

Adjiti Alkhali Animer. Esclave au service de la famille Deby (Tchad) elle témoigne

Elle s’appelle Adjiti Alkhali Animer. Pendant huit ans, elle a travaillé au service de la famille Deby. Au Tchad et en France, elle a...