I-Média n°344 – Notre-Dame : l’enquête patine, les médias enfument

Comme chaque semaine, I-Média décrypte l’actualité médiatique en déconstruisant le discours dominant.

Sommaire

01:32 L’image de la semaine

Des inscriptions considérées comme islamophobes ont été taguées sur les murs d’un centre culturel musulman à Rennes. L’émoi politico-médiatique qui a suivi a été impressionnant.

07:22 Notre-Dame : l’enquête patine, les médias enfument

Deux ans jour pour jour après le terrible drame de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, l’enquête semble au point mort. Les médias, comme le gouvernement, avaient très vite écarté l’hypothèse d’un acte criminel. Un empressement étrange.

14:43 Revue de presse

36:10 Le scandale autour du fils de Joe Biden s’intensifie

Hunter Biden, le fils de l’actuel président des États-Unis, est au cœur d’un scandale politico-financier qui a été soigneusement caché par les médias américains et français durant la campagne présidentielle.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Cette enquête  » en cours  » n’existe pas puisque Macron lui même l’a verrouillée dès le départ en affirmant péremptoirement : c’est un accident ! ( oracle quasi divin repris aussitôt en boucle par les médias de grand chemin prescripteurs d’opinion )
    Personnellement j’aimerais en savoir davantage sur cette opération de  » désinsectisation  » ( pensez , des bois vieux de 800 ans qu’il fallait aujourd’hui protéger contre des ravageurs xylophages ? ) entreprise deux mois auparavant ; information apparue brièvement quelques jours après l’incendie et aussitôt enterrée .
    Il paraît que cette société , dont on ignore le nom , aurait reçu le produit à pulvériser spécialement composé pour ce travail particulier , dont elle ignorait la composition ,, et dont tous les contenants et reliquats ont été récupérés par le donneur d’ordre .
    On a beaucoup glosé sur la société ayant monté l’échafaudage ( pendant des semaines ) , quasi accusée de négligence : était ce l’écran de fumée pour escamoter l’opération précédente de  » désinsectisation  » ?

    1. Je ne crois pas a « l’accident » , vue ce que vous écrivez j’ai de plus en plus la conviction que l’incendie a été provoqué volontairement.
      1° pulvérisation d’un produit sans doute composé de d’ingrédients inflammable facilement sous prétexte de lutte contre les insectes du bois.
      2° mise en place d’un système d’allumage discret et indétectable comme l’utilisation d’une boite d’allumette « trafiqué » ( il n’en reste rien ensuite) .

      Les images montrent un incendie qui ce propage très vite , voir trop vite dans une charpente en chêne massif .
      Quand on regarde maintenant les images de ce qui reste de la charpente on peux voir que seul une faible partie externe a brulé, le coeur est encore intact , mais cela a suffit pour affaiblir la charpente.
      Les produits utilisé on s’en doute été conçu pour ne laisser aucunes trace détectable ou identifiable par la science.
      Les questions a ce poser sont : qui a voulu détruire ce chef d’oeuvre , qui sont les personnes qui on mis cela en oeuvre , qu’elle sont les moyens utilisé.

      Quand a annoncé que la Cathédrale ouvrira en 2024 , va plaisanterie .
      Le déblaiement n’est pas fini , les tailleurs de pierre n’ont pas encore pus voir correctement l’état des pierres ayant subi le feu , les charpentiers doivent attendre que le bois même si les coupes on commencer que ce dernier soit bien sec ; de plus même si on a des vue de la charpente, il ne faut pas oublier que nous n’avons pas les plans d’origine et que chaque partie de la charpente est unique, de ce faite l’ajustement ne peux ce faire qu’au moment du montage et pas en atelier.

      Macron ce veux dieu le père , il n’est qu’un mortel que sa vanité étouffe .

  2. Compte tenu des éléments dont nous disposons, notamment cette pulvérisation insecticide sur des poutres de 800 ans( on se fout vraiment de nous) il est évident que c’est criminel ( terrorisme ? Macron-hollande et les interets financiers d’un grand groupe de construction?).

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !