Kosovo. Le monastère de Decani parmi les sept sites les plus menacés d’Europe

A LA UNE

Le 8 avril, l’association Europa Nostra publiait une liste des « sept monuments et sites les plus menacés » d’Europe en 2021. Parmi eux, le monastère serbe orthodoxe de Visoki Decani au Kosovo, l’un des plus importants de l’orthodoxie serbe, qui, depuis plus de 16 ans subit des attaques dont a déjà témoigné l’ONG Solidarité Kosovo.

Fondée en 1963 à Paris, Europa Nostra a pour objectif de « célébrer, protéger et faire connaître notre héritage culturel ». Elle est aujourd’hui reconnue comme l’une des plus importantes associations de défense du patrimoine en Europe, avec des membres venant de plus de 40 pays.

A l’occasion de cette nomination, Solidarité Kosovo souhaite rappeler de nombreux faits reflétant l’insoutenable épée de Damoclès qui plane sur le monastère de Visoki Decani ainsi que sur sa communauté paroissiale.

– Le fait que quatre attaques à la roquette ont été dirigées contre le monastère de Visoki Decani depuis la fin de la guerre en 1999 ;

– Le fait que des militaires de la Kfor continuent de garder ce même monastère jour et nuit, avec bunkers et checkpoints ;

– Le fait que ces militaires ont déjoué en janvier 2016 une attaque en arrêtant quatre hommes armés juste devant la porte du monastère, au pied de la muraille construite par Solidarité Kosovo à la demande des moines ;

– Le fait que les moines du monastère sont en procès depuis des années avec la municipalité de Decani, qui refuse de leur rendre un terrain qui leur appartient ;

– Le fait que des pèlerins sont chaque année empêchés de se rendre dans le monastère, notamment pour y fêter Pâques ou Noël ;

– Le fait que des tags à la gloire de Daesh ont été retrouvés sur les murs du monastère.

« Sur la situation générale des Serbes au Kosovo, nous rappelons que le Département d’État américain lui-même a reconnu en 2019 qu’une attaque contre les personnes ou les biens de cette minorité avait lieu tous les deux jours en moyenne. Nous rappelons également que cette situation s’est encore dégradée l’année dernière, avec une augmentation de ces attaques et une aggravation de leur violence.

Nous rappelons enfin que de nombreuses personnes ayant apporté leur soutien à la minorité serbe du Kosovo ont été purement et simplement interdites de séjour par Pristina, sans aucune raison valable. Parmi elles, le Prix Nobel de littérature, l’autrichien Peter Handke, qui a notamment écrit un livre sur l’enclave serbe de Velika Hoca, ainsi que plusieurs humanitaires, dont le Président de Solidarité Kosovo, Arnaud Gouillon.

Preuve supplémentaire, comme s’il en fallait d’autres, de l’acharnement politique et médiatique exercé par les autorités de Pristina contre les Serbes du Kosovo, l’Abbé du monastère de Visoki Decani, Sava Janjic, vient d’être accusé par voie de presse de crimes de guerre. Une réaction aussi violente que grotesque à l’annonce de la liste d’Europa Nostra qui fait craindre aux autorités albanaises de voir soulever la question très épineuse des Serbes du Kosovo jusqu’alors couverte par l’omerta » indique SK dans un communiqué.

Les 7 sites en danger en Europe, sélectionnés par Europa Nostra sont :

  • Le train à vapeur d’Achensee, en Autriche. Vieux de 132 ans, c’est le seul chemin de fer au monde à utiliser la technologie du XIXe siècle, mais il risque de se détériorer en raison d’un manque de financement.
  • Le complexe historique du cimetière de Mirogoj, Zagreb, Croatie. Il a été directement touché par les deux grands tremblements de terre croates de l’année dernière. La pandémie concomitante de Covid a également rendu l’évaluation et la restauration d’autant plus difficiles.
  • Les 5 îles de la mer Égée du Sud en Grèce. Amorgos, Kimolos, Kithira, Sikinos et Tinos constituent le « paysage cycladique » emblématique et la toile de fond de nombreuses vacances d’été de rêve. Aujourd’hui, cependant, elles sont menacées par un développement commercial qui inclut l’installation d’éoliennes qui, tout en fournissant une énergie renouvelable, compromettraient également l’harmonie du paysage culturel.
  • Le jardin Giusti, Vérone, Italie. Il s’agit d’un jardin de la Renaissance, qui est une propriété privée mais qui est ouvert au public depuis sa création en 1570. Il a été frappé par 3 orages violents en 2020, qui ont causé des dégâts considérables.
  • Le Monastère de Visoki Dečani, Kosovo. Datant du 14e siècle, il est également inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Important pôle religieux des Balkans, son emplacement l’a rendu victime de questions juridiques et institutionnelles non réglées, en raison du conflit entre la Serbie et le Kosovo.
  • Le bureau de poste central, Skopje, Macédoine. Il représente une vision de la renaissance de la capitale macédonienne après un tremblement de terre destructeur, mais, ironiquement, il est aujourd’hui laissé à l’abandon, à la détérioration et à la désuétude.
  • La Chapelle et ermitage de San Juan de Socueva, Cantabrie, Espagne. L’entrée la plus ancienne de ce groupe remonte à la fin du VIIe siècle. Elle est librement accessible aux visiteurs, même si elle est située dans une zone montagneuse du nord de l’Espagne, ce qui l’expose à un risque supplémentaire de dégradation.

L’initiative d’Europa Nostra a déjà donné des résultats. Par exemple, en 2014, le palais national de Mafra, au Portugal, figurait sur la liste. Depuis, ses deux clochers sont à nouveau pleinement fonctionnels, ce qui a été rendu possible après un processus de restauration complexe. Cela montre que des résultats, même s’ils prennent du temps, peuvent être obtenus, mais naturellement, il faut aussi des efforts, de l’intérêt et du dévouement.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. « Allahu Akbar », couteau, hache et dégradations : il écope d’une 19e condamnation

Un homme de 27 ans a écopé d'une 19e condamnation à Saint-Brieuc pour des faits de harcèlements et des...

Tennis. Rinderknech en patron, Moraing et Gabashvili en quarts !

Pour ce quatrième jour de compétition à l'Open de Tennis de Rennes, Arthur Rinderknech a fièrement défendu son titre,...

Articles liés