En Belgique, Coronavirus ou pas, les demandes d’asile augmentent

Le nombre de demandes d’asile est à nouveau en hausse en Belgique malgré la crise sanitaire. C’est ce qui ressort des derniers chiffres publiés par le Commissaire général aux réfugiés et aux apatrides. Le mois dernier, 1.818 demandes au total ont été enregistrées. C’est une augmentation de 28% par rapport à février. Par rapport à janvier, cela représente même une augmentation de 32%. «Visiblement, les restrictions de voyage n’étaient valables que pour notre propre population», a déclaré le député Dries Van Langenhove du Vlaams Belang.

Bien que le nombre de demandes d’asile en mars 2021 soit toujours inférieur à celui du même mois de l’année de pointe 2019, il a déjà dépassé le chiffre de mars 2018, année au cours de laquelle le nombre total de demandes d’asile a également fortement augmenté. «Les derniers chiffres sont d’autant plus frappants que ce pays est toujours en pleine crise sanitaire et qu’il y avait des restrictions sur le trafic transfrontalier jusqu’à il y a quelques jours. Apparemment, ces restrictions ne s’appliquaient qu’à sa propre population. Dans tous les cas, il a une fois de plus été démontré que la Belgique reste une destination attractive pour l’immigration clandestine» a déclaré Dries Van Langenhove.

Cet état de fait n’est pas surprenant», poursuit Van Langenhove. «Bien que des mesures qui pourraient avoir un effet sur le flux migratoire, comme un resserrement des règles de regroupement familial, n’ont pas été prises, le gouvernement De Croo littéralement sapé la politique d’expulsion qui était déjà bien boiteuse. La coalition Vivaldi émet ainsi le message délétère que quiconque entre dans ce pays peut y rester quoi qu’il arrive. Dans le meilleur des cas, on y reste légalement, aux frais du contribuable, et on peut aussi y faire venir sa famille. Dans le pire des cas, les gens resteront illégaux en attendant le prochain cycle de régularisation »

A la lumière des derniers chiffres, le Vlaams Belang réitère son appel en faveur d’un revirement urgent et impérieux de la politique d’asile et de migration. Un pays comme le Danemark a montré que c’est possible. Ce pays, qui est lié par les mêmes règles internationales que la Belgique en matière d’asile, a vu le nombre de demandes d’asile chuter au niveau le plus bas depuis vingt ans. Il faut savoir en tirer les leçons qui s’imposent.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. Pas de passeport sanitaire pour eux; les seuls contrôlés sont les vilains autochtones, seuls porteurs du virus….

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS