Brexit, pêche. Littoral, la marée du passage

Cette histoire se déroule sur le front maritime du Brexit, à bord du chalutier l’Itasca basé à Roscoff. Ce chalutier hauturier (21 mètres, 5 hommes d’équipage) pêche exclusivement dans les eaux britanniques. L’an dernier, à la vielle de Noël, se jouait l’épilogue d’un long feuilleton politique, celui du Brexit où la pêche aura été au cœur des tractations du divorce entre la Grande Bretagne et l’Union Européenne.

Jusqu’au bout le spectre d’un no deal aura plané sur le sort de ces marins-pêcheurs qui dépendent des eaux britanniques pour leurs captures, jusqu’au bout ils auront attendu de savoir si ils allaient être chassé ou non de leur terrain de chasse. La marée d’un passage d’un bord à l’autre de cette attente. Une marée loin des familles, loin des amis, une marée particulière avec ses aléas habituels, avec ses immuables gestes et ses rythmes calés sur les levers de chaluts. La pêche est et restera un des symboles forts de l’histoire du Brexit.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !