« N’y va pas». Lettre ouverte à Éric Zemmour [ L’Agora]

A LA UNE

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Cher Camarade,

C’est comme ton Grand Ancien, puisque tu es sorti de la rue Saint-Guillaume promotion 1979 (SP) et moi 1977 (PES), que je me permets de te donner mon avis sur l’hypothèse de ta candidature à la présidence de la République. Dans un an déjà, en mai 2022. Les bruits se font de plus en plus insistants sur ton appétence à t’engager dans ce combat. Je me demande toutefois si cette tentation n’est pas plus avancée par d’autres que par toi-même. Quoiqu’il en soit, depuis le premier jour où j’en ai entendu parler, je n’ai pas changé d’avis. C’est un piège. Pour toi. Pour le large courant d’opinion que tu représentes. Pour la France. Même si beaucoup d’arguments, souvent plus habiles que profonds au demeurant, te poussent à céder au chant des sirènes. Tu me pardonneras d’être direct, mon propos n’en sera que plus clair. Tout en demeurant parfaitement bien intentionné à ton égard. Ainsi que soucieux de l’intérêt général et national.

Premièrement tu ne seras jamais élu président de la République française. Tu ne parviendras peut-être même pas au second tour. Certes nous ne sommes plus au tournant des XIXème et XXème siècles, ni dans les années 1920-1930. Bien sûr l’antisémitisme dans la France contemporaine a complètement changé de sociologie. Oui, tu te montres particulièrement sourcilleux, à juste titre, de ne pas te laisser réduire ou renvoyer à tes origines ethnique et confessionnelle. Il n’en reste pas moins que tu peux compter sur la malfaisance et la nuisance sans répit de concurrents, d’adversaires, de jaloux, pour entretenir un climat malsain sur ton identité. Incapables qu’ils sont de se mesurer à toi sur le plan des idées. Tous ne t’attaqueront pas à fleurets mouchetés. Je pense notamment aux mahométans, aux « diversités » et autres « personnes issues de l’immigration ». Je vise aussi la gauche sectaire, décolonialiste, racialiste. Ce ne sont pas les bobos libéraux-libertaires, déconstructionnistes, masochistes, qui viendront à ton secours en termes de respect. Je ne professe pas ici une opinion, j’énonce un fait. C’est lamentable et même inacceptable, d’un point de vue civique autant que moral. Personnellement, je déplore cet état de fait, cette violence qui attente aux fondements de l’intelligence et de la civilisation. Car il s’agit d’une démission, d’une décadence, d’une déliquescence de l’esprit public français. Mais, soyons réalistes, beaucoup de voix te sont aliénées a priori, c’est une donnée électorale objective.

Deuxièmement le socle idéologique sur lequel tu pourrais compter va faire l’objet de convoitises de la part d’autres candidats. La réaffirmation de la nation, la renaissance de la France, l’abandon des chimères multiculturelles, la fin de notre pays vu dans le monde entier comme un lieu de migrations ouvertes et d’assistance sociale universelle, l’arrêt des catastrophes engendrées par l’anarchie du laisser-faire-laisser-passer des hommes, des biens et des services, la culture française réinstallée comme pilier de l’éducation et de l’instruction, la restauration de l’Etat, tous ces thèmes de campagne vont tenter des candidats autres que toi. Or le marché des votes dans ce courant d’opinion est certes large mais guère extensible. Dit autrement, si vous êtes deux, trois ou plus à développer pareilles thématiques, l’arithmétique électorale risque de vous bloquer dès le premier tour. D’autant plus si vous avez le malheur de faire à peu près jeu égal. Le danger est grand de priver cette large majorité d’idées, essentiellement de droite mais incluant aussi des patriotes de toutes tendances, d’être présente au second tour. Ce serait paradoxal et cruel mais le risque est réel.

Troisièmement tu es beaucoup plus utile à la droite en particulier – et à la nation en général – dans ton rôle métapolitique actuel plutôt que dans toute aventure politicienne que l’on te fait miroiter. Tu as réussi patiemment à t’infiltrer dans le sérail médiatique, un travail de plusieurs années, pour ne pas dire décennies. De là tu harangues et interpelles beaucoup plus de monde que tu n’en toucheras, du jour où tu seras enfermé par les médias dans un rôle diabolisé d’acteur politicien. Ce serait dommage car jusqu’à présent, via ces médias grand public, tu fais vaciller – parfois même se retourner – dans leurs préjugés et convictions des gens qui jusqu’à présent étaient victimes du politiquement correct. Qui étaient intoxiqués par les fariboles du front républicain et autres alliances contre nature, barrages constitutifs du plafond de verre de nos idées et de nos espoirs électoraux. Tu es irremplaçable dans ta fonction tribunicienne d’éveilleur et de réveilleur de la conscience nationale. C’est plus utile que de prêcher pendant une campagne électorale devant des auditoires moins nombreux et déjà convaincus. Demain, soit Macron ou un autre mondialiste interchangeable sera aux affaires, alors il faudra que tu sois à ton poste comme contre-pouvoir. Soit ce sera Marine, avec toutes les réserves que nous pouvons ressentir toi comme moi, alors il faudra que tu sois à ton poste pour empêcher que le RN ne trahisse ses engagements et le peuple français, comme le fit feu le RPR. Si tu mets un pied ou même seulement un doigt en politique politicienne, tu ne pourras plus jamais revenir dans le circuit médiatique mainstream, celui qui pour le moment déforme la réalité mais n’en formate pas moins l’opinion.

Ce serait une erreur, une triple erreur de ta part pour les trois raisons évoquées supra, de te lancer dans le marigot politique. Et surtout dans le cirque électoral.

Plus qu’une erreur d’appréciation, ce serait une faute, tactique, voire stratégique.

Marc Desgorces-Roumilhac

PES 1977.Ex-administrateur des Anciens Sciences Po (IEP Paris), élu local 2014-2020 en province (Provence), ancien directeur de presse magazine nationale

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Départ en vacances : Comment sécuriser votre mobile des cyberattaques ?

En termes de virus, votre smartphone est lui aussi menacé par des cybers menaces. Menaces qui s'accentuent avec les...

Pass sanitaire, géopolitique de la Data, copie privée ? Interview de Benjamin Bayart et Marc Rees

Pass sanitaire, géopolitique de la Data, copie privée ? Interview de Benjamin Bayart et Marc Rees Benjamin Bayart est un...

13 Commentaires

  1. Personnellement , je pense qu’Eric Zemmour a plus à y perdre qu’à y gagner dans une aventure aussi hasardeuse et finalement casse gueule . Cette hypothèse d’une éventuelle candidature n’est pas de son fait , mais celle d’exaltés ( qui ne prennent aucun risque , eux ) , enthousiasmés d’entendre enfin des propos clairs et justes attendus depuis si longtemps .
    Il faut garder la tête froide , éviter l’ivresse de la notoriété médiatique ; je crois qu’Eric Zemmour a bien éventé le piège . Sa parole est plus utile en conseiller de la coulisse : l’Attali de la droite , l’éminence grise de la nouvelle droite ; qu’il soit aussi le « .Ghandi  » de la reconquista , celui qui redonnera la confiance à ce pays bafoué , tombé si bas en quarante ans de domination gaucho progressiste .

    • complètement dans votre ligne, Éric est bien plus utile dans son rôle actuel de trublion qu’en candidat.
      son intelligence et son calme en impose à beaucoup de ses contradicteurs et ses analyses de la situation de la France sont incontestables.
      j’espère qu’il ne sera pas candidat car je ne veut pas que la politique lui réserve le même sort qu’elle a réservé à Coluche, ce que je lui ai dit sur Twitter.

  2. Excellente exhortation. Tout est clairement dit. Zemmour doit absolument continuer dans son rôle d’analyste politique et garder toute sa hauteur de vue, au lieu de se commettre dans le marigot politicien. Ses amis le dissuadent de se présenter alors que ceux « qui lui veulent du bien » le poussent à franchir le pas. Dans ce cas, il est à prévoir que la droite fragmentée ne soit même pas au 2ème tout.

  3. Absolument d’accord avec cet article !
    Et je rajouterais une raison supplémentaire : Zemmour ne veut pas du Frexit !
    Or sans le Frexit, l’UE bloquera toujours toute décision allant à l’encontre de son PLAN !
    Même réformée, l’UE aura toujours son haut pouvoir de nuisance !
    Et je rajouterais aussi une autre raison : IL n’a jamais ouvertement condamné (à ma connaissance) cette PLANDEMIE-MASCARADE !
    Signe évident de soumission !
    Et cela, énormément de gens (dont moi) ne voteront pas pour lui.

  4. N’arrive à la tête de la République Française qu’un homme exceptionnel, selon serge July.
    Je crois que c’est globalement vrai.
    Il n’empêche que les « petits candidats » ont tous quelque chose d’intéressant à apporter, tel François Asselineau sur les dessous de l’Europe en 2017.
    Mais au-delà de l’argumentation et des faits -qui ne sont pas nouveaux- il faut sentir les choses et « se sentir » face à ces choses, mais encore arriver au bon moment, avoir le bon « timing », selon l’actuel langage.
    Ce sont ces « exceptions » qui ont fait Emmanuel Macron et probablement Donald Trump.
    Voilà le défi pour Eric Zemmour. Lui seul sait s’il doit y aller ou pas. Il est déjà enfermé dans un « rôle d’acteur politicien » (moi je dirais « politique ») et il s’en sort très bien. Il échouera probablement, mais il ne sera pas fini…

  5. Abandonner la France a ceux qui la convoitent …ils nous mettront plus vite DEHORS dans une bain de sang…
    Non D….. si nous voulons garder la France nous devons etre debout pour lEMPECHER…Qu’on nous la PRENNE…

  6. Tout à fait d’accord avec l’article et le (seul pour l’instant) commentaire.
    Et toute ma sympathie et mon soutien à Eric Zemmour.

  7. Encore un article écrit par un lèche-cul à macron ! Ils vont tout faire pour que le 2 ème tour ait lieu contre Marine car ils savent très bien qu’au dernier moment, les français auront pas les couilles pour voter Lepen…
    Par contre, ils savent aussi que si c’est Zemmour au 2 ème tour, ils l’auront tous dans le cul et c bien ce qui leurs fait peur !
    Votons tous Zemmour !

  8. zemmour est un brillant journaliste, polémiste , pas un politique
    s’il n’y avait qu’un seul gaulois pour gagner, alors ce serait tragique, l’homme providentiel n’est pas encore né

    • Les hommes & les femmes providentielles sont déjà nés/ées.

      Mais cela n’a un sens que pour les Croyants, aussi bien les croyants en la France que les croyants en Dieu.

      Eric Zemmour n’est pas un homme providentiel. C’est un Républicain français de courte profondeur, un intellectuel cultivé de droite qui ne sort jamais de Paris et qui, comme Chaban-Delmas, peut sauver la France et jouer régulièrement au tennis en devisant gaiement.

      Je me souviens qu’au cours d’une conférence que Zemmour donnait au théâtre Montansier de Versailles, devant un public Versaillais plus ou moins en pâmoison, il évoquait Jeanne d’Arc en disant que celle-ci entendait des voix, « qu’elle était un peu fofolle…».

      De Gaulle est un homme providentiel envoyé par Dieu, c’est-à-dire par la Toute-puissance infinie, absolue, sans commencement et sans fin, auprès de laquelle la totalité de l’Univers et tout ce qu’il contient n’est rien.

      Le Général écrit « Ce qu’il y a en moi d’affectif imagine naturellement la France, telle la princesse des contes ou la madone aux fresques des murs, comme vouée à une destinée éminente et exceptionnelle. »

      De Gaulle a une parfaite conscience de ce qu’est la « quintessence » de la France en tant que ROYAUME, en tant qu’EMPIRE et en tant que RÉPUBLIQUE.

      « …vouée à une destinée éminente et exceptionnelle » ne signifie pas que 20 siècles de sang, de sueur et de larmes doivent aboutir au centre du trou du coeur de Macron, de ses complices et de ses complicesses.

      L’avenir le prouvera surabondamment.

  9. Une analyse très pertinente et quasi exhaustive des dangers encourus. J’apporterai une précision; cela vaut seulement pour l’élection de 2022, mais pas en cas d’événements armés collectifs, d’actes de guerre civile dans les grandes villes, amenant une crise politique majeure, avec ou sans, de nouvelles élections qui feraient de E Zemmour un recours providentiel, sollicité même par la police et les militaires.
    Pour 2022, effectivement, il ne faut pas se diviser se mettre tous derrière M Lepen, laquelle est désignée implicitement même par ses opposants. Mais là il faut un vrai travail de sape, menée de l’intérieur et l’extérieur du RN ,par une coalition de P Devilliers, R Ménard, J Branco, M Onfray, N Dupont Aignan…et bien sûr E Zemmour en synthétiseur d’idées, pour imposer habilement à M Lepen au nom de l’intérêt vital de la Nation un gouvernement d’Union Nationale, composé de ces derniers pour assurer de son élection et surtout sa gouvernance.

    A mon humble avis pour emporter l’adhésion complète de la France des régions, des ronds points, de la ruralité j’ai quelques précisions que je me propose de discuter avec E Zemmour, s’il veut bien. Ces éléments sur la ruralité et aussi sur l’armée sont un peu lointains aux gens sus nommés qui n’ont pas eu ce contact , cette base de réflexion ( M Onfray s’en rapproche un peu en parlant du bon sens paysan ). Ceci n’est pas une critique, au vu de ma grande admiration et même mon seul grand espoir, depuis que Cnews diffuse E Zemmour.
    Je suis de ceux , nés à la fin de la dernière guerre, qui avec un regard sur le terrain dans plusieurs pays, avons pris la mesure du désastre civilisationnel de notre nation . Comme ces militaires à qui le devoir patriotique, les force à ne pas se laisser bâillonner .

  10. Si je comprends bien cet article, toute personne qui souhaite le rétablissement de la France n’a aucun intérêt à se présenter.
    Et moi, naïf fils d’amiral, qui croyait que l’on est certain de perdre la guerre si l’on ne va pas au combat, c’est à dire en prenant des risques.
    Continuons donc à subir une classe politique de plus en plus médiocre (pour ne pas dire plus) qui va bien finir par réussir à faire disparaitre notre pays.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Quand Vincent Bolloré va-t-il débarquer à Europe 1 ?

Europe 1 est très malade ; la dégringolade se poursuit : de 3,5 millions d’auditeurs en novembre –décembre 2017 ( en douze mois, la station a...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque actuellement. Un changement de propriétaire...

Eric Zemmour à Agnès Pannier-Runacher : « Ces généraux que vous méprisez ont rendu plus de services à la France que vous n’en rendrez...

Eric Zemmour à Agnès Pannier-Runacher : « Ces généraux que vous méprisez ont rendu plus de services à la France que vous n’en rendrez...

Éric Zemmour victime d’une campagne de caniveau ?

Ça n’a pas traîné. Alors que l’idée d’une candidature d’Éric Zemmour à la présidentielle de 2022 est évoquée ici et là dans les médias,...