Emmanuelle Ménard dépose une proposition de loi pour rétablir les peines-plancher

A LA UNE

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Emmanuelle Ménard, député de l’Hérault, vient de déposer à l’Assemblée nationale ce 19 mai 2021 une proposition de loi visant à rétablir les peines planchers. « Rétablir les peines planchers ne suffira pas mais c’est un élément indispensable pour lutter contre la récidive » indique-t-elle, alors qu’elle participait, le 19 mai, à la manifestation en soutien aux Policiers.

« En 2017, à Champigny-sur-Marne, le soir de la Saint-Sylvestre, des policiers se sont fait sauvagement agresser. Depuis, la question des peines plancher pour leurs agresseurs a refait surface dans le débat public. Pour rappel, il s’agissait d’une mesure emblématique du quinquennat de Nicolas Sarkozy, qui permettait aux juges, dès lors que des crimes ou délits étaient commis en état de récidive légale, de punir ces infractions d’une peine qui ne pouvaient être inférieure à certains seuils, fixés par la loi et proportionnels au maximum encouru. Mesure tout aussi emblématique que critiquée, elle a été abrogée en 2014 sous le mandat de François Hollande dont la garde des Sceaux de l’époque, Christiane Taubira, préférait une peine de probation à l’enfermement pour lutter contre la récidive » introduit la députée qui poursuit :

« Plus récemment, alors que la montée de la violence, notamment envers les forces de l’ordre, n’est décidément pas un sentiment mais une réalité, Édouard Philippe, alors Premier ministre d’Emmanuel Macron, avait déclaré que la majorité actuelle ne souhaitait pas rétablir les peines-plancher. Aujourd’hui, ce discours n’est plus tenable. La violence est là, partout dans nos rues, sous nos fenêtres quand ce n’est pas dans nos maisons. Cette violence est multiforme et touche tout le monde. Elle prend le visage de délinquants ou de meurtriers de tout âge, mineurs compris, qui s’en prennent à nos forces de l’ordre et qui en sont rarement à leur coup d’essai. Et quand ce ne sont pas nos forces de l’ordre, ce sont des femmes qui se font tirer dessus dans la rue avant d’être immolées. Parfois même, puisque l’horreur n’a pas de limite, ce sont des enfants qui s’entre-tuent. Pour lutter efficacement contre ces vagues de violences qui déferlent sur notre société, la réforme de la justice en cours de discussion, et portée par le ministre de la Justice Éric Dupont-Moretti, n’est pas complète car elle omet volontairement la question des peines-plancher que les forces de l’ordre sont de plus en plus nombreuses à réclamer »

Et Emmanuelle Ménard d’expliquer que « l’objectif de cette proposition de loi est donc de corriger sans attendre cette défaillance, pour que, le plus rapidement possible, notre société mette un terme à ses compromissions envers délinquants et criminels et se place clairement du côté des victimes. Le message doit être clair : tolérance zéro pour les récidivistes par l’application des peines-plancher. C’est l’objectif poursuivi par les articles 1 et 2 de cette proposition de loi qui rétablissent les peines plancher pour les crimes et les délits. »

La proposition de loi est à découvrir ici

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, hué lors de la manifestation des Policiers tout comme le ministre de la Justice, Dupont Moretti, s’est dit défavorable à la mise en place de peines minimales pour les agresseurs récividistes de policiers, une des revendications des syndicats. Pour ce dernier, ce ne sont donc pas les peines plancher mais plus d’investissement dans la justice et davantage de forces de l’ordre sur le terrain qui permettront une meilleure réponse aux agressions des policiers. Pas très convaincant.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Irlande du Nord. Un accord sur la langue gaélique trouvé. Un nouveau Premier ministre va être désigné

Un accord sur la langue gaélique a été trouvé en Irlande du Nord, débloquant une situation qui se tendait,...

À quels risques s’expose Thomas Pesquet lors de sa sortie extra-véhiculaire ?

Pour la troisième fois de sa vie, Thomas Pesquet s'est élancé dans le vide spatial hier, 16 juin 2021....

2 Commentaires

  1. Tiens ELLE n’a pas sa muselière sur cette photo ?
    ELLE n’est pas vraiment dans « l’opposition » » mais presque macroniste ! Elle qui prône tout ce que dit la bande de sbires de mac ron ( masques / piquouses /pas / etc …. )

  2. encore une empêcheuse de tourner en rond
    les juges n’aurait plus la liberté de laxisme !
    allez hop, sa proposition ira au panier

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Vannes. Des racailles menacent de « caillasser le commissariat comme ça se passe à Paris » : un Algérien arrêté

À la suite d'une énième intervention des policiers dans un quartier « sensible » de Vannes visant des trafiquants de drogue, un groupe d'individus...

Sécurité : le Beauvau bidon

Le Beauvau de la sécurité des ministres Darmanin et Dupond-Moretti réunissait ce jeudi forces de police et gouvernants. Après une manifestation d’ampleur il y...

Eric Zemmour : « Mélenchon préfère manifester avec les Traoré et les islamogauchistes qui veulent abattre la France »

Eric Zemmour : “J’étais à la manif des policiers. J’ai senti une population qui s’émancipait de la doxa dominante (…) Mélenchon préfère manifester avec...

I-Média n°348 – Délitement : militaires et policiers brisent l’omerta

I-Média n°348 – Délitement : militaires et policiers brisent l’omerta https://www.youtube.com/watch?v=Xo9Ef_I1fB0 Sommaire 02:00 L’image de la semaine À Avignon, un émouvant hommage a eu lieu pour saluer la...