Crise sanitaire : « Absurde de sacrifier la vie pour éviter la maladie », selon Marie-Estelle Dupont

A LA UNE

Marie-Estelle Dupont est psychologue clinicienne, psychothérapeute et auteur. Diplômée de l’École de Psychologues Praticiens et titulaire d’un Diplôme universitaire (DU) de neuropsychologie, elle accompagne des patients de l’adolescence à la fin de vie et promeut une approche holistique de la santé.

Epoch Times France a rencontré Marie-Estelle Dupont afin de recueillir son point de vue sur la crise sanitaire. Un éclairage qui permet de prendre de la hauteur et offre un regard différent sur l’épidémie. Quel est l’impact de la crise sanitaire sur la santé mentale ? Quels traumatismes, quelles pathologies a-t-elle généré ? Doit-on s’attendre à des séquelles de longue durée sur la psyché ? Le rapport entre les bénéfices attendus des mesures sociales qui ont été prises et les dégâts qu’elles pouvaient engendrer a-t-il été bien mesuré ? Que dit cette crise de notre société ? Quelles sont les fractures qu’elle a favorisées ? Comment analyser le rôle des médias pendant l’épidémie ? Comment tirer le meilleur parti de cette crise, comment la transformer en quelque chose de positif, aussi bien à titre individuel que collectif ? Découvrez le point de vue de Marie-Estelle Dupont dans cet entretien et dites-nous ce que vous en avez pensé en commentaire.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

À Nantes, Jonathan s’est retrouvé à la rue à 21 ans

Placé à l'âge de 3 ans, Jonathan a enchaîné les foyers et les familles d'accueil. À ses 21 ans...

Tyrannie sanitaire et loi vigilance sanitaire. Les votes des parlementaires du Morbihan.

Déposé le 13 octobre 2021, le projet de loi portant diverses dispositions de vigilance sanitaire, qui vise à proroger...

2 Commentaires

  1. Analyse fantastique de clarté, de lucidité et d’honnêteté sur les conséquences du « crime-Covid d’Etat ». Selon ce qu’on pense de nos dirigeants on en tirera les conclusions qu’on souhaite. Les miennes restent claires : ils méritent un Tribunal International pour « Crimes contre l’humanité ». D.B. (nivoyousnisoumis.re)

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés