La moitié de la population en Bretagne à un niveau de vie inférieur à 21 750€ par an

A LA UNE

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

La moitié de la population en Bretagne à un niveau de vie inférieur à 21 750€ par an. C’est ce qu’il ressort d’une nouvelle étude publiée par l’INSEE ce lundi 25 mai 2021.

Le taux de pauvreté globale y est de 10,9% (10,8% en Pays de la Loire). Voir l’infographie ci-dessous.

bretagne_insee

Et pour la France globalement qu’est-ce que ça donne ?

En 2018, en France métropolitaine, en Martinique et à La Réunion, le niveau de vie annuel médian de la population est de 21 650 euros. Cela correspond à un revenu disponible mensuel de 1 800 euros pour une personne seule ou de 3 790 euros pour un couple avec deux enfants de moins de 14 ans. Les écarts entre régions (figure 1a) s’expliquent par des différences liées aux spécificités de leur activité économique et aux caractéristiques de leur population (activité, âge, niveau de diplôme, etc.). Ainsi, le niveau de vie médian est plus élevé en Île-de-France (23 860 euros par an) et en Auvergne-Rhône-Alpes (22 480 euros), régions affichant les produits intérieurs bruts (PIB) par habitant les plus importants. Les départements aux niveaux de vie médians les plus élevés font partie de ces deux régions (figure 1b) : Paris (28 270 euros), les Hauts-de-Seine (28 040 euros), les Yvelines (26 810 euros) et la Haute-Savoie (26 600 euros). La part de frontaliers travaillant en Suisse tire à la hausse le niveau de vie médian de ce dernier département. Viennent ensuite les départements abritant la plupart des capitales régionales, ainsi que d’autres départements situés dans le bassin parisien et le long des frontières allemande et suisse.

À l’opposé, les niveaux de vie médians sont les plus faibles à La Réunion, en Martinique et en Seine‑Saint‑Denis (inférieurs à 18 000 euros), et dans une moindre mesure dans le Pas-de-Calais, l’Aude, les Pyrénées-Orientales et la Creuse (entre 18 000 et 19 500 euros).

Au niveau des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI : communautés de communes, communautés d’agglomération, etc.), les niveaux de vie médians sont plus élevés dans les zones littorales, notamment celles du Sud-Est, les zones frontalières, en particulier avec la Suisse, et dans certains EPCI de la région parisienne (figure 1c).

Les niveaux de vie varient également selon la localisation au sein des aires d’attraction des villes (pôle ou couronne), ainsi que selon le nombre d’habitants de l’aire (figure 1d). Le niveau de vie médian est ainsi plus faible dans les pôles (21 000 euros par an), notamment au sein des communes-centres (20 220 euros), que dans les couronnes (22 430 euros). Pour chacune de ces catégories de communes, le niveau de vie augmente avec la taille des aires. Il est ainsi le plus élevé (22 660 euros) dans les aires de 700 000 habitants ou plus hors Paris, en particulier dans leurs couronnes (23 730 euros). Dans l’aire d’attraction de Paris, le niveau de vie médian est de 23 740 euros. Il est plus faible qu’au niveau national dans les communes situées hors attraction des villes (20 410 euros).

Lire l’étude complète 

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Irlande du Nord. Un accord sur la langue gaélique trouvé. Un nouveau Premier ministre va être désigné

Un accord sur la langue gaélique a été trouvé en Irlande du Nord, débloquant une situation qui se tendait,...

À quels risques s’expose Thomas Pesquet lors de sa sortie extra-véhiculaire ?

Pour la troisième fois de sa vie, Thomas Pesquet s'est élancé dans le vide spatial hier, 16 juin 2021....

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Régionales 2021. Que contient le pacte régional pour la sécurité proposé par Gilles Pennelle (RN) ?

Gilles Pennelle, tête de la liste "Une Bretagne forte" (RN) aux élections régionales, vient de dévoiler mercredi un pacte régional pour la sécurité comprenant...

Elections départementales 2021 Ille-et-Vilaine : Le débat

Suite des débats organisés sur France 3 Bretagne au sujet des élections départementales. Un débat entre 6 candidats aux élections départementales en Ille-et-Vilaine était organisé...

Régionales 2021 en Bretagne. Pourquoi les listes autonomistes/régionalistes ne pèsent pas sur la société bretonne ?

A chaque élection locale ou régionale, on constate l'échec à toucher les masses des listes autonomistes/régionalistes, en Bretagne. Cela devrait être le cas de...

14 et 15 Juin 2021 : 6e concours annuel des meilleurs produits cidricoles bretons

La 6e édition du concours organisé chaque année par La Maison Cidricole de Bretagne se tiendra les 14 et 15 juin prochains au Domaine...