Pour Emmanuel Macron, l’immigration africaine est « une chance » pour la France [Vidéo]

A LA UNE

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

L’entretien accordé par Emmanuel Macron au magazine Zadig fait couler beaucoup d’encre. S’il a fait l’éloge du département de Seine-Saint-Denis, le président de la République a également déclaré que l’immigration africaine était « une chance pour notre pays ». Décryptage.

Pour Emmanuel Macron, la Seine-Saint-Denis, c’est toujours la Californie…

C’était au mois de février 2019. Lors d’une intervention devant des élus d’Île-de-France, Emmanuel Macron déclarait : « La Seine-Saint-Denis, c’est San Francisco ! Il ne manque que la mer par rapport à la Californie ! »

Deux ans plus tard, l’affection du chef de l’État pour le département le plus pauvre de métropole ne se dément pas. Dans une interview publiée le 26 mai par le magazine Zadig, il s’est longuement attardé sur le cas du « 9-3 ». Une Seine-Saint-Denis qu’il aime « énormément » puis de décrire le sulfureux département comme étant « le plus jeune de France, avec deux aéroports internationaux, le plus important stade sportif français et le plus grand nombre de créations de start-up par habitant ».

Quant à la comparaison avec la côte ouest américaine, elle tient toujours aux dires d’Emmanuel Macron : « Il ne manque que la mer pour faire la Californie », selon lui. Chacun jugera :

Plage de Santa Monica en Californie
Plage de Santa Monica en Californie. Source : authentikusa.com

Emmanuel Macron
Bagnolet, Seine-Saint-Denis. Source : Le Parisien

Pour expliquer les « difficultés » auxquelles est confronté le département, le président de la République avance que, contrairement à la Californie, en Seine-Saint-Denis, « quand les gens progressent, ils partent ». Une « fuite des talents » qui, à ses yeux, se « conjuguent » avec les difficultés économiques, sociales et sécuritaires du territoire.

Mais le département a également inspiré le chef de l’État et son gouvernement sur d’autres plans : « C’est là que j’ai compris qu’il fallait absolument rouvrir les écoles », détaille Emmanuel Macron au sujet de la crise sanitaire. Une décision notamment motivée par le message d’alerte de Gilles Poux, maire de La Courneuve, sur la précarité sociale et éducative des élèves.

Quelques rappels chiffrés sur la Seine-Saint-Denis :

L’immigration africaine, « une chance pour notre pays »

Au cours de l’entretien, le sujet de l’immigration a également été abordé par Emmanuel Macron. Tout comme pour la Seine-Saint-Denis, le président de la République s’est montré fidèle à ses vieilles passions en chantant les louanges de l’Afrique, et plus particulièrement des « immigrations africaines ». S’adressant à ces dernières, il les a de nouveau présentées comme étant une richesse pour la France : « Vous qui êtes là par les cruautés de l’histoire, par la volonté de vos grands-parents, de vos parents ou par la vôtre propre, vous êtes une chance pour notre pays ».
Quant aux récalcitrants angoissés par les conséquences d’un possible Grand Remplacement des autochtones par des immigrés d’origine extra-européenne, Emmanuel Macron répond que « la France n’est pas une identité figée », mais « une volonté de chaque jour »

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tyrannie sanitaire. Le couvre feu sera levé dimanche 20 juin, le masque plus obligatoire en extérieur

Le Premier ministre Jean Castex a décidé de donner quelques bonbons à la population oppressée depuis plus d'un an...

Projet éolien et pollution en baie de Saint-Brieuc : la colère

La nappe d'huile rejetée accidentellement lundi sur le chantier du parc éolien et qui s'étendait sur plusieurs kilomètres au...

5 Commentaires

  1. Mon Dieu ! Quel jobard .
    Cette déferlante afro maghrébine est le plus grand malheur de tous les temps que la France ait eu à subir .
    Pendant que nos anciens vivent chichement pour la plupart – certains font les poubelles – d’autres arrivés sans invitation sont logés nourris et soignés , sans aucune contrepartie , à nos frais .
    Prétendant aujourd’hui , vu leur nombre phénoménal , nous supplanter , nous imposer leurs lois et moeurs , voire nous sommer de partir si leur présence nous devient difficilement supportable .
    Non Mr Macron , cette immigration africaine sans frein est un poison mortel pour notre pays , notre art de vivre , notre civilisation ; une autre population imposée par la force et le mensonge politique ne peut pas être une « .chance  » .

  2. Déjà en juillet 2015, Emmanuel Macron, alors ministre, faisait l’apologie de l’immigration : « C’est une chance pour le pays, parce que nos retraites, c’est parfois aussi des petits beurs et des petits blacks qui les paieront » (https://www.dailymotion.com/video/x2wwjai). Le plus inquiétant avec lui, c’est qu’il semble n’avoir rien appris en quatre ans de présidence. Ce jeune président est bloqué dans sa tête au socialisme de l’époque de sa naissance.

  3. les deux photos ci dessus parlent d’elles mêmes
    combien de prix nobels dans la californie française ?
    la seule chose de semblable, ce sont les agressions de policiers, la violence envers les gens, les agressions au couteau, etc.

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

A Bruxelles, 90% des allocataires des minimas sociaux seraient d’origine étrangère

A Bruxelles, 90% des allocataires des minimas sociaux seraient d'origine étrangère. C'est ce qu'indique le Vlaams Belang dans un article paru sur son site,...

Covid : Didier Raoult, Macron et les moutons

Retrouvez le JT de TV Libertés du 14 juin 2021. « Pour commencer ce journal, nous ferons le point sur la perquisition menée à l’IHU...

Aux racines de l’idéologie migratoire, par Vincent Coussedière

Alors qu'une idéologie cherche à faire de l'homme non plus un animal social mais un animal migrant, il est urgent de repenser le fait...

I-Média n°352 – Zemmour candidat, la vraie gifle pour Macron ?

I-Média n°352 – Zemmour candidat, la vraie gifle pour Macron ? 01:51 L’image de la semaine L’image de la semaine, c’est bien évidemment cette gifle reçue...