Langues régionales. 8000 à 12000 manifestants à Guingamp

A LA UNE

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Après une mobilisation particulièrement réussie à Quimper il y a quelques semaines, les défenseurs des langues régionales, ici du Breton et du Gallo, étaient de nouveau dans les rues, à Guingamp cette fois-ci, samedi 29 mai. Entre 8 000 et 12 000 selon le moment de la manifestation (6000 selon la Préfecture), partie de la gare pour aller à la rencontre de l’arrivée de la Redadeg, avant de finir au centre de Guingamp. Partout dans l’hexagone, des milliers de personnes ont défilé elles aussi pour défendre les langues régionales, leur identité.

« Brezhoneg, Brezhoneg, Yezh Ofisiel » pouvait-on entendre dans le cortège de Guingamp, qui réunissait à la fois des associations, des scolaires, des politiques de tous bords, mais aussi des citoyens tout simplement attachés à leurs langues et à leur identité. Comme ailleurs dans l’hexagone, cette manifestation était organisée pour protester contre la censure par le Conseil constitutionnel d’une partie de la loi Molac en faveur de l’enseignement des langues régionales et des méthodes immersives.

« Les gens sont là parce qu’ils ont peur que les écoles associatives soient fermées. La décision du Conseil constitutionnel pourrait leur enlever tout leur financement et remet en cause une méthode pédagogique utilisée depuis plus de 50 ans » a déclaré le député du Morbihan Paul Molac, présent parmi les manifestants et salué à de nombreuses reprises.

Outre M. Molac, on retrouvait parmi les manifestants des candidats « en campagne pour les régionales » comme Daniel Cueff, Loïg Chesnais-Girard, Isabelle Le Callennec pour LR, Patrick Le Fur pour le RN, Claire Desmares pour EELV, mais aussi des militants du Parti Breton, de l’UDB ou de l’extrême gauche qui affichaient leurs couleurs (notamment des affiches pour l’accueil des migrants dont on s’interroge encore sur le rapport avec les écoles Diwan ou l’enseignement bilingue) ou encore d’anciens militants d’Adsav et même du POBL, plus discrets.

Plusieurs artistes de renom été également présents, parmi lesquels Gilles Servat ou encore Gwennyn.

Le mot d’ordre était clair dans la manifestation : une révision de la Constitution est nécessaire pour permettre le développement des langues régionales. Le président de la région, Loïg Chesnais-Girard, vient d’ailleurs d’écrire une lettre à Emmanuel Macron en ce sens.

Ci-dessous quelques vidéos d’autres manifestations ailleurs dans l’hexagone :

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Bretagne. Jérémy Desdouets établit le record du GR34 en 27 jours, 11 heures, 35 minutes

Il l'a fait ! 27 jours, 11 heures et 35 minutes, après son départ du Mont Saint Michel, le 15...

Saint-Nazaire : un kilo de cannabis et 4200 € en espèces retrouvés en perquisition

Un petit trafic de drogue, assez actif de janvier à juin 2021 à Saint-Nazaire, est tombé après l'interpellation d'un...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Bretagne. Jérémy Desdouets établit le record du GR34 en 27 jours, 11 heures, 35 minutes

Il l'a fait ! 27 jours, 11 heures et 35 minutes, après son départ du Mont Saint Michel, le 15 mai dernier, Jérémy Desdouets  vient...

Saint-Nazaire : un kilo de cannabis et 4200 € en espèces retrouvés en perquisition

Un petit trafic de drogue, assez actif de janvier à juin 2021 à Saint-Nazaire, est tombé après l'interpellation d'un couple, l'un au travail, l'autre...

Chronique littéraire. « Le cas Van Noorden » de Raphaël Passerin

Voilà un thriller policier jubilatoire. Il s'agit du second livre de Raphaël Passerin après « Prince de Galles ». Au retour de vacances, un voisin sent une...

Andrea Kotarac (RN) : « Retrouver la vie partout sur notre territoire est notre objectif premier»

Louis-Benoît Greffe a rencontré Andrea Kotarac  en campagne électorale, et en a profité pour lui poser quelques questions, sur les sujets d'actualité du moment. Breizh...