Rugby. Le rêve brisé du RC Vannes, crucifié par Biarritz après la sirène

A LA UNE

Il y a des manières de perdre un match, et de voir toute une saison s’effondrer, qui sont pires que d’autres. Le destin qu’ont connu les joueurs du RC Vannes le dimanche 30 mai, dans une Rabine ensoleillée et avec quelques spectateurs, fait partie de ces drames.

Tout était pourtant réuni pour envisager une qualification en finale de Pro D2. Un match à rebondissement, mais qui avait fini par être maitrisé par une équipe du RC Vannes dans laquelle il faut absolument que les joueurs se relancent pour la saison prochaine, car sa solidité offensive notamment et son beau jeu sont prometteurs, malgré une saison de plus dans un championnat très difficile.

Le RC Vannes et les Basques de Biarritz se sont livrés à une belle bataille, jusqu’à la mi-temps où Vannes menait d’un point. Puis deux essais de Seneca, d’Edwards ont permis aux Bretons de faire rêver. Avant de commettre des erreurs successives, et de laisser Biarritz revenir, y croire, et finir par croquer le RC Vannes avec toute son expérience.

L’essai de Staerk à la 81ème minute part d’une erreur du RC Vannes. Mais difficile d’accabler les joueurs, qui ont livré une saison démentielle. Il faudrait plutôt accabler les responsables de la Ligue de rugby pour un système de playoffs profondément injuste. Se faire éliminer et ôter tout espoir de montée, alors qu’on a totalement dominé la saison régulière…voilà qui interroge.

Il faudra soutenir en masse le RC Vannes la saison prochaine, en espérant que J-N Spitzer poursuive l’aventure, avec à la clé c’est certain si tout le monde s’accroche, une montée à venir en Top 14. Le RC Vannes et la Bretagne le méritent.

Bravo aux joueurs pour leur saison, et à l’encadrement pour la manière de gérer et d’entrainer ces hommes.

Du coup, la finale de Pro D2 opposera Biarritz à Perpignan la semaine prochaine.

VANNES : 15. Abendanon – 14. Curtis, 13 (Rabut, 70′). Rabut (Trinder, 62′), 12. Symons, 11. Gratien – 10. Popelin (Hilsenbeck, 66′), 9. Saseras (Pagès, 54′) – 7. Abiven (Iachizzi, 70′), 8. Bruni, 6. Edwards (c) – 5. Picquette, 4. O’Shea (Barry, 70′) – 3. Kite (Tafili, 49′), 2. Béziat (Leafa, 62′), 1. Phelipponneau (Seneca, 49′).

Essais : Curtis (38′), Seneca (50′), Edwards (54′)

Pénalités : Popelin (6′, 28′), Hilsenbeck (66′, 77′)

Transformations : Popelin (40′, 55′)

Carton jaune : Barry (72′)

BIARRITZ : 15. Lonca – 14. Barry (Stark, 55′), 13. Vergnaud (Plessis-Couillaud, 47′), 12. Saili, 11. Speight – 10. Bosch, 9. Hart (Couilloud, 10′) – 7. Jalagonia (Hirigoyen, 63′), 8. Armitage (c), 6. O’Callaghan – 5. Dyer, 4. Gimeno (Varos, 47′) – 3. Millar, 2. Da Ros (Peyresblanques, 47′), 1. Watremez (Tcheishdili, 5′).

Essais : Speight (23′), Bosch (30′), Couilloud (57′), Peyresblanques (73′), Stark (80+1)

Pénalités : Bosch (47)

Transformations : Bosch (30′, 57′, 65′, 80+2)

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

À Nantes, Jonathan s’est retrouvé à la rue à 21 ans

Placé à l'âge de 3 ans, Jonathan a enchaîné les foyers et les familles d'accueil. À ses 21 ans...

Tyrannie sanitaire et loi vigilance sanitaire. Les votes des parlementaires du Morbihan.

Déposé le 13 octobre 2021, le projet de loi portant diverses dispositions de vigilance sanitaire, qui vise à proroger...

Articles liés