Stupéfiants : coup de filet à Nantes, Bellevue et Rezé

A LA UNE

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Une nouvelle opération anti-stupéfiants a été menée ce 1er juin aux aurores par la PJ, la BRI (brigade de recherche et d’intervention), les CRS, la sûreté départementale et la direction territoriale de la Police Judiciaire – une trentaine de véhicules en tout – dans les quartiers de Bellevue (Nantes, Saint-Herblain) et à Rezé.

Onze personnes dont deux femmes ont été interpellées pour trafic de stupéfiants, blanchiment aggravé, association de malfaiteurs et détention d’armes. Plusieurs milliers d’euros, de la drogue – notamment du cannabis – et des armes ont été saisis au cours de l’opération.

Transport de la drogue : chi va sano, va piano (ou pas?)

Ce nouveau coup de filet vient quelques jours à peine après une saisie monumentale d’héroïne – pas moins de soixante kilos de drogue en deux saisies, 20 kilos de drogue pure en pains de 500 grammes dans un go-slow dans la Somme près d’Amiens le lundi de la Pentecôte et 38 kilos le 24 mai avec cinq interpellations à la clé – principalement des personnes de type africain.

La tête de réseau présumée, un individu âgé de 35 ans, a été arrêtée le 26 mai dans le Morbihan, à Muzillac, après une course-poursuite sur la voie rapide. La quantité de drogue saisie représente 2 millions d’euros en valeur. Les policiers avaient constaté déjà que l’héroïne était de plus en plus disponible dans les points de deal des quartiers, dont certains sont hyper-spécialisés sur la drogue dure – les consommateurs sont souvent plus âgés que ceux du cannabis, ou plus dépendants des stupéfiants – l’héroïne est vendue 35 à 40 € le gramme, contre 70 € pour la cocaïne.

Au passage, 40.000 € en liquide sont trouvés sur une adresse, allée des Pinsons à Bellevue, ainsi que deux armes de poing de gros calibre et un fusil de chasse à canon scié. Des découvertes qui déchantent.

Contrairement aux go-fast qui roulent à toute vitesse sur les autoroutes – généralement avec une voiture ouvreuse chargée de répérer les forces de l’ordre – les go-slow sont des modèles familiaux qui roulent à vitesse normale pour ne pas attirer l’attention.

« Il arrive même de plus en plus souvent qu’ils louent des utilitaires de déménagement – on ne peut pas décemment les contrôler tous, et qu’est-ce qu’on se dit quand on voit une camionnette aux couleurs d’un supermarché du Nord dans une rue  aux Dervallières ? Qu’un Lillois a trouvé du travail ici et déménage, même s’il n’a pas choisi le meilleur quartier », confie un policier nantais.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Irlande du Nord. Un accord sur la langue gaélique trouvé. Un nouveau Premier ministre va être désigné

Un accord sur la langue gaélique a été trouvé en Irlande du Nord, débloquant une situation qui se tendait,...

À quels risques s’expose Thomas Pesquet lors de sa sortie extra-véhiculaire ?

Pour la troisième fois de sa vie, Thomas Pesquet s'est élancé dans le vide spatial hier, 16 juin 2021....

1 COMMENTAIRE

  1. on comprend que c’est plus rentable et moins fatigant de fournir une dose d’héroine ou de drogue quelconque que de se lever tous les matins pour aller gagner son pain à la sueur de son front
    travailleurs honnête, n’oubliez pas d’aller vous manifester et le dire dans les urnes

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Nantes. 1400 € en liquide et un gilet pare-balles trouvés chez le dealer de la Bottière

Ce mercredi 9 juin, la BAC lors d’une opération anti-drogue constate du mouvement dans une cage d’escalier de la rue Alfred Nobel à la...

BFMTV en reportage à Rennes et sa municipalité qui bâche des écoles plutôt que d’appeler à neutraliser les dealers

Les trafics de stupéfiants s'insinuent parfois de manière inattendue dans la vie des quartiers. À Rennes par exemple, plutôt que d'appeler les pouvoirs publics à...

Rennes. Cacher les dealers avec une bâche plutôt que de les arrêter : le « paradis socialiste » à Cleunay [Vidéo]

Face au fléau que représentent les dealers, la mairie de Rennes, plutôt que de résoudre le problème, a littéralement préféré le cacher : en...

PME de la drogue : un business juteux

La lutte contre le trafic de drogue tient une place majeure dans l'engrenage qui a mené à la mort du policier Eric Masson à...