Ethnomasochisme. Quelles seront les nations qui refuseront de mettre le genou à terre durant l’Euro de football ?

Quelles seront les nations qui refuseront de mettre le genou à terre durant l’Euro 2021 ? Si l’on en croit les dernières sorties sportives de la Croatie et de la Hongrie, on peut penser que ces deux nations ne baisseront pas la tête face à la folie « Black Lives Matter ».

La sélection nationale d’Ecosse vient elle aussi d’annoncer que les joueurs ne feraient pas ce geste, devenu une des plus grosses opérations de communication et de propagande antiraciste, financée par les instances du football, de ces derniers mois.

Par ailleurs, le retour du public dans les stades pourraient rapidement transformer cette célébration officielle, quasi religieuse, en fiasco, puisque lorsque les peuples prennent la parole, ils font en général savoir ce qu’ils pensent de cette initiative, un peu comme les supporteurs de Millwall, en Angleterre, il y a quelques mois. A l’occasion des matchs amicaux précédent l’Euro 2021, les joueurs anglais ont eux continué de mettre un genou à terre, avant chaque rencontre. Mais face à l’Autriche et la Roumanie, une partie du public britannique a hué cette action.

Des supporteurs qui, nombreux dans les stades d’Europe, sont excédés que les instances du football prennent en otage les téléspectateurs, et les supporteurs, au nom d’une lutte contre le racisme qui n’en est pas une.

Voir des millionnaires s’agenouiller et demander de respecter le mouvement « Black Lives Matter » alors que la plupart des spectateurs ou des supporteurs des sélections nationales n’ont pas le budget pour s’offrir un séjour avec tickets pour l’euro a quelque chose de particulièrement provoquant ou choquant même.

Quoi qu’il en soit, il sera intéressant d’observer le comportement des sélections, et cela dès ce soir à l’occasion du match d’ouverture, Turquie-Italie, entre une sélection dont on se demande toujours ce qu’elle fait dans un championnat d’Europe de football, et une sélection homogène et profondément européenne.

La conclusion pourra aller au Premier ministre de Hongrie, Victor Orban. « Je n’ai aucune sympathie pour ce business de l’agenouillement. Je ne pense pas que ces choses-là aient leur place sur le terrain. Le sport, c’est autre chose. Les athlètes se battent debout. On ne doit s’agenouiller que devant Dieu. »

Et pour les allergiques au football, à 21h ce soir, vous pourrez suivre un débat sur la Médiacratie entre deux individus qui jamais ne mettront le moindre genou à terre face aux gourous de la religion antiraciste, à savoir Grégory Roose et Yann Vallerie, pour Breizh-info.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !