E-commerce : son évolution au fil des années

A LA UNE

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Les deux Irlandes et la diaspora. Anne Groutel évoque ces 70 millions d’Irlandais qui vivent ailleurs dans le monde [Interview]

Anne Groutel est maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et docteur en études irlandaises. Chercheuse, elle est...

Si tout le monde fait des achats en ligne aujourd’hui, ça n’a pas toujours été le cas. Pour certains, c’était un monde totalement inconnu. Alors ils se sont méfiés et ont préféré garder leur mode de shopping traditionnel. Pour d’autres, en revanche, une mauvaise expérience leur a fait prendre du recul. Quoi qu’il en soit, les choses ont bel et bien changé. Et ce n’est pas le Covid-19 qui enverra le e-commerce dans les oubliettes de l’histoire, bien au contraire. Il lui a plutôt permis de passer un nouveau cap et d’enregistrer des chiffres impressionnants. 

Avec cette situation des sites d’un autre genre sont également apparus. En effet, des clubs de remises comme Clubpascher proposent des produits à prix défiant toute concurrence pour les membres du club privé. Un concept qui prend de l’ampleur face au commerce traditionnel. 

Des chiffres qui donnent le tournis

Depuis le premier article commandé en ligne en 1995, au passage, c’était sur Amazon et il s’agissait d’un livre, le commerce en ligne a énormément évolué au fil du temps. Pour vous donner une idée de la place qu’il occupe dans nos vies de tous les jours, le e-commerce représente aujourd’hui plus de 13% du commerce en détail d’après une étude de la fédération e-commerce et vente à distance (Fevad). Vous en voulez un autre ? Rien qu’en France, le commerce en a atteint la barre symbolique des 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Et pourtant, la France est le cinquième pays au monde en termes de commerce en ligne, derrière les intouchables Chine et Etats-Unis, Japon et Allemagne, mais devant la Corée du Sud, le Canada, la Russie et le Brésil. Pourtant, à ses débuts, et même plus récemment, pas mal de personnes étaient sceptiques à l’idée d’effectuer des achats sur Internet. La plupart d’entre elles avaient peur de se faire arnaquer par les propriétaires des sites e-commerce, qu’elles considéraient comme des gens mal intentionnés. Bien que le manque d’habitude d’e-shopping explique cela en partie, leurs peurs étaient quand-même justifiées. 

Beaucoup d’arnaques et de fraudes au début

Que ce soit via leur carte de crédit ou la commande elle-même, le nombre de victimes d’arnaque en ligne se comptent par centaines de milliers, voire de millions. Certaines personnes enregistrent les coordonnées bancaires de leurs proies pour effectuer des achats derrière avec ces infos personnelles. Et d’autres pratiquaient de la publicité mensongère, en mettant sur leur site des produits dont la description et la photo sont loin de la réalité. Une fois que vous effectuez votre commande, c’est là que vous vous apercevrez que vous vous êtes fait avoir. Et malheureusement pour vous, c’est trop tard pour revenir en arrière. Toutes ces combines existent encore aujourd’hui, mais les choses ont évolué dans le bon sens. Et ce n’est pas pour nous déplaire.

Les risques sont toujours là, mais diminuent de plus en plus

Cela ne veut absolument pas dire qu’il faut être moins vigilant qu’avant, bien au contraire il faut l’être davantage. Car les arnaqueurs du web sont de plus en plus créatifs. Mais à l’inverse de la décennie précédente, il y a des moyens qui existent de nos jours et qui permettent de réduire les risques de se tromper. Déjà, toutes les grandes marques du monde ont leurs propres sites e-commerce. Comme ça, si vous voulez avoir la certitude que l’article que vous souhaitez acheter est original et authentique, il vous suffit de vous connecter sur le site de l’entreprise et d’y acheter le produit en question. 

Les plus grandes plateformes e-commerce permettent généralement de réduire les risques d’être victime d’une arnaque, reste que les questions d’éthique se posent (mieux vaut privilégier son libraire ou son éditeur plutôt que certaines grandes firmes…) Elles ont mis en place certaines dispositions afin de détecter et de protéger leurs clients des individus mal intentionnés. Vous pouvez aussi opter pour les clubs privés, tel que clubpascher.com par exemple. Ils sont de plus en plus nombreux et apportent différentes choses dans ce marché. Mais quel que soit votre choix, gardez bien en tête que partout sur Internet, où que vous soyez sur le web, des personnes avec de mauvaises arrière-pensées ne seront jamais loin de vous. Alors prudence!

Cet article n’a pas été rédigé par la rédaction de breizh-info.com

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Projet de loi bioéthique. La Manif pour tous poursuit la mobilisation

La Manif Pour Tous sera au rendez-vous pour rappeler aux sénateurs les 15 et 24 juin son opposition au...

Saint-Nazaire : trois agressions d’agents de l’office HLM en dix jours

Les agressions continuent à se multiplier contre les agents de l'office HLM de Saint-Nazaire (Silène), par ailleurs confronté à...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Commerce. 10 conseils pour lancer son entreprise de E-shopping [ L’Agora]

Vacance des bâtiments, développement des franchises, explosion des points de vente éphémères. Le commerce fait sa révolution. Il n’y a plus une, mais plusieurs...