Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

A LA UNE

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans le détail, nous vous proposons de découvrir l’intégralité du parcours qui va être proposé aux coureurs entre le 26 juin et le dimanche 18 juillet. Qui succèdera à Pogacar ? Réponse dans quelques semaines.

1ère étape, samedi 26 juin : Brest – Landerneau 187 km

Une première étape pour puncheurs. On devrait assister à une belle bataille pour le premier maillot jaune entre Alaphilippe, Van der Poel, Roglic, Pogacar, Matthews, et quelques autres.

2ème étape, dimanche 27 juin : Perros-Guirec – Mur de Bretagne 182 km

Une étape dans la lignée de la première, là encore pour des puncheurs, pour ceux qui ont déjà réussi de belles choses sur les classiques. Une opportunité aussi pour des Guillaume Martin. Une chose semble certaine, aucune chance pour les échappés.

3ème étape, lundi 28 juin: Lorient – Pontivy 182 km

Une étape plus calme, qui semble offerte aux sprinteurs de ce Tour de France, à moins que quelques Bretons échappés ne tentent de s’imposer à Pontivy

4ème étape, mardi 29 juin : Redon – Fougères 152 km

Du plat, et encore du plat. Seul élément perturbateur possible, du vent. Mais à priori, ça tend les bras aux sprinteurs.

5ème étape, mercredi 30 juin : Changé – Laval CLM Individuel 27 km

Première occasion de faire des écarts, ou bien de rattraper du temps perdu dans les deux premières étapes, pour les rouleurs.

6ème étape, jeudi 1er juillet : Tours – Chateauroux 144 km

Nouvelle étape qui devrait consister en une bagarre entre des échappés et un peloton…qui devrait faire le forcing pour revenir, avec en plus un sprint intermédiaire à 40 bornes de l’arrivée, important pour le maillot vert.

7ème étape, vendredi 2 juillet : Vierzon – Le Creusot 248 km

Une étape avec une longueur digne d’une classique. De quoi faire le régal des baroudeurs, avec des belles petites bosses sur la fin. Avantage aux attaquants et aux puncheurs, là encore. Si Alaphilippe est maillot jaune à ce moment de la course, de quoi creuser un peu l’écart.

8ème étape, samedi 3 juillet : Oyonnax – Le Grand Bornand 151 km

La montagne débute. Trois cols de première catégorie, cols difficiles. Arrivée en descente. On devrait assister à une belle bagarre entre prétendants à la victoire finale.

9ème étape, dimanche 4 juillet : Cluses – Tignes 145 km

Comme la veille, enchainement de bosses, et de cols, avec au final la montée vers Tignes, roulante. De quoi mettre à l’avant un chevalier de la route, parti pour une longue échappée qui pourrait ne pas être reprise.

10ème étape, mardi 6 juillet : Albertville – Valence 186 km

Une étape de transition, mais tout de même avec un peu de dénivelé. Propice aux échappés ? Pas sûr, si les sprinteurs veulent en découdre pour le maillot vert.

11ème étape, mercredi 7 juillet : Sorgues – Malaucène 199 km

Deux ascensions du Mont Ventoux, le Col de la Liguière. Ceux qui ont regardé le Ventoux dénivelé Challenge auront eu l’aperçu des dégâts que ça peut faire (malgré un plateau plus modeste que le Tour de France). L’arrivée sera jugée en descente. Miguel Angel Lopez number one ?

12ème étape, jeudi 8 juillet : Saint-Paul 3 Chateaux – Nimes 161 km

Nouvelle étape de transition, un sprint intermédiaire proche de l’arrivée, ça sent tout de même une étape pour sprinteurs.

13ème étape, vendredi 9 juillet : Nimes – Carcassonne 220 km

Une étape avec des petites bosses, et peu de récupération. Une échappée pourrait tirer son épingle du jeu.

14ème étape, samedi 10 juillet : Carcassonne – Quillan 184 km

C’est reparti, avec la moyenne montagne, et une nouvelle arrivée en descente. Une étape propice aux offensifs, et à ceux qui se seront sentis juste dans les grosses ascensions, tout en étant des grimpeurs assez costauds pour passer ces bosses.

15ème étape, dimanche 11 juillet : Céret – Andorre-La-Vieille 192 km

Encore une arrivée en descente, après trois cols de première et un de deuxième catégorie. L’étape devrait laisser place aux grandes manoeuvres pour la conquête du maillot jaune. A voir si les leaders laissent filer une échappée ou pas.

16ème étape, mardi 13 juillet : Pas de la Case – Saint-Gaudens 169 km

Une superbe étape sur le papier, avec des classiques (port, core, portet d’aspet) mais 30 bornes entre le dernier col et l’arrivée (avec tout de même une bosse de 800m à 4 bornes de l’arrivée). L’occasion là encore pour des baroudeurs puncheurs ?

17ème étape, mercredi 14 juillet : Muret – Saint-Lary Soulan 178 km

Une des étapes les plus dures sur le papier (mais on a souvent été surpris ces dernières années). Arrivée au sommet cette fois-ci, trois cols enchainés. Et un sprint intermédiaire juste avant, qui pourrait sceller le sort d’échappés si jamais grosse bataille pour le maillot vert.

18ème étape, jeudi 15 juillet : Pau – Luz Ardiden 130 km

Dernière occasion pour refaire son retard, avec Tourmalet et Luz Ardiden. A l’arrivée, on aura sans doute le gagnant du Tour, malgré le contre la montre qui suivra. Une arrivée de prestige que les grimpeurs ne devraient pas laisser filer.

19ème étape, vendredi 16 juillet : Mourenx – Libourne 203 km

Une étape de plat pour marquer des points au maillot vert, ou alors gagner en s’échappant, en comptant sur la fatigue accumulée des équipiers de sprinteurs.

20ème étape, samedi 17 juillet : Libourne – Saint-Emilion 31 km

un contre la montre qui pourrait être décisif si comme l’an passé. 30 bornes, très plat. Les rouleurs pourront creuser l’écart ou reprendre du terrain.

21ème étape, dimanche 18 juillet : Chatou – Paris 112 km

L’étape inutile par excellence, comme chaque année, eu égard de ce que nous offre, par exemple, le Giro en terme de final. Coupes de champagne, quelques échappés, et sprint massif à la fin, avant les podiums de ce tour 2021.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid-19. Professeur Raoult : « aucune différence significative » entre vaccinés et non vaccinés sur la mortalité [Vidéo]

L'année 2021, tout comme la précédente, a été marqué du sceau du Covid-19. Le directeur de l'IHU de Marseille...

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

Articles liés