Tyrannie sanitaire. J’irai voir le Tour de France 2021 en Bretagne, je ne mettrai pas de masque, et je vous …. [L’Agora]

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Le journal Ouest France m’apprend que la société Amaury Sport Organisation, celle qui gère le Tour de France et de nombreuses autres courses professionnelles qui font que le business supplante aujourd’hui de plus en plus le sport, voudrait que les spectateurs soient tous masqués, cet été, sur le bord des routes, pendant le Tour de France.

On s’étrangle déjà en lisant que seules 1000 personnes sous pass sanitaire seront autorisées à assister au Grand départ à Brest et à la présentation des coureurs, mais on enrage lorsque l’on lit qu’en plus, il faudrait ce masquer pour voir passer les champions de juillet sur nos routes.

Imaginez tous ces gamins déçus, qui ne pourront pas aller à la rencontre des coureurs, parce qu’une paranoia aiguë, folle, y compris après vaccination massive de la population, s’est emparée des instances de ce sport comme des autorités de ce pays.

Mais pour qui, sérieusement, se prennent les organisateurs d’un des seuls évènements qui soit encore accessible et gratuit pour l’intégralité de la population qui le souhaite ? Après avoir obligé à payer un supplément pour voir le Giro à la télévision, après avoir privé, faute de devoir s’abonner à Amazon, l’amateur de tennis de grands matchs à Rolland Garros, voici que d’autres responsables d’une grande compétition sportive internationale entendent appeler le peuple que l’on confine depuis plus d’un an, que l’on martyrise, à qui l’on interdit tout, de devoir se masquer pour aller applaudir, quelques secondes, des coureurs cyclistes sur des routes en plein air ?

Il suffit. Qu’ils aillent tous au diable.

J’irai bien entendu voir le Tour de France 2021, sur les routes de Bretagne, avec amis, femme, et enfants. Sans masque. Et donc ? Vont-ils déployer tous les gendarmes et les policiers qui ne se déploient pas au quotidien pour assurer notre sécurité, histoire de faire la chasse, entre deux routes de campagne, un talus, une forêt, un sentier de randonnée, aux récalcitrants qui ont décidé, pour une journée, pour un après-midi, de se réunir pour prendre l’apéritif entre copains, avant d’applaudir les héros de la route qui le méritent ? Vont-ils envoyer les forces de l’ordre dans nos lieu-dits, dans nos campagnes, l’arme automatique à la main, pour menacer, pour contrôler, pour coller des amendes pour non respect du port du masque…parce qu’effectivement, je mettrai en danger covidesque mon voisin le buisson ?

Non. Il faut résister. Tout, mais pas ça. Blondin revient !

Oui, il y aura des hurlements, des fumigènes, des « ne courez pas à côté des coureurs » venant de commentateurs agacés, des « Allez Richard », des bouées en forme de seringue, des tags sur les routes, de la bière bretonne, belge, et de l’ivresse sur la voie publique, des cris à la gloire de Barguil, d’Alaphilippe, de Le Gac, et pourquoi pas d’Abdoujaparov et de Gérard Rué, et de tous les autres chevaliers de la route qui se sont élancés et qui s’élanceront pour trois semaines de combat.

Il y aura des camping cars dans un champ de fortune prêté pour l’occasion au peuple par un agriculteur passionné. Des petites télévisions derrière lesquelles se regrouperont des dizaines de passionnés en attendant les coureurs. Des radios. Des galettes, des saucisses. Il y aura des tenues improbables, des bandanas, des casquettes RMO, des têtes blondes se découvrant une future passion, des anciens avec des anecdotes sur le passage du Tour en 1953, des touristes hollandais se demandant ce qu’il se passe, des irlandais amateurs de cyclisme et partis pour trois semaines sur les traces de leurs idoles. Il y aura communion entre anciens et plus jeunes, entre un peuple de connaisseurs qui, le temps d’une ou de plusieurs journées pour certains, se retrouvera au bord des routes pour communier, pour refaire le monde, pour tout oublier, parce que c’est le Tour de France.

Il y aura la longue attente, pour les gamins, de la caravane publicitaire qui, n’en déplaisent aux faux écolos de service mais vrais gâcheurs de fête, font aussi le Tour de France, qui est aussi « Le Tour de la France » comme dirait un regretté commentateur passionné de ce sport, à une époque où l’on pouvait s’enfiler 7 heures de direct sans décoller de son canapé, parce qu’un courageux nommé Virenque avait demandé à son équipe de coller une mine dès la première ascension de la plus grosse étape de montagne.`Il y aura du bob Cochonou, des mains vertes, des porte-clés et des gamins aux anges.

Il y aura le peuple de Bretagne fin juin sur les routes du Tour de France. Il y aura la France sur les routes du Tour en juillet, et l’Europe, et même des passionnés, venus du monde entier pour célébrer le cyclisme.

Mais ce qu’on ne veut surtout pas voir, sur les routes du Tour de France cet été, ce sont les forces de l’ordre chassant les délinquants sanitaires. Et les grincheux venus assister à un spectacle avec leur camisole de force et leur prison sur le visage.

Laissez-nous respirer. Laissez-nous vivre. Laissez nous apprécier, cette rencontre annuelle, impérative, qui ne se discute même pas, au bord des routes, de nos routes, entre un peuple d’amateurs et ses chevaliers du sport.

« L’athlète est un homme qui a décidé de reculer les murs de sa prison » écrivait le grand Antoine Blondin. L’amateur de cyclisme, avec passion mais sans masque, dans une France de 2021 tyrannisée et tétanisée de peur, sera aussi cet homme qui aura décidé de reculer, le plus loin possible, les murs de la prison dans laquelle ils souhaitent nous enfermer collectivement.

Venga Venga !

Yann Vallerie

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid : crise sanitaire avant effondrement économique ? – JT de TVLibertés du vendredi 30 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de cette édition du 3. juillet 2021, le Covid, crise sanitaire avant choc économique ! Le journal...

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

2 Commentaires

  1. Il y aura des dopés, des vélos à moteurs, des magouilles entre équipes !
    Alors porter un masque n’est pas la fin du monde !

  2. ASO ? Une bande de collabos criminels . ? Il n’y aura que les toutous bien dressés qui porteront la muselière .

    RAPPEL : fauci l’international criminel a dézingué le port du masque , les vaxxxins mortels , les couvre feu , les confinements , bref tout ce que la dictature Française veut nous imposer !

    fauci …..au poteau ….et FEU (en attendant les autres )

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Tyrannie sanitaire et refus de vaccination. L’épouse d’un pompier d’Ille-et-Vilaine annonce le licenciement probable de son mari

Le journal Média Presse Info a reçu le message d’une épouse dont le mari, pompier professionnel à Rennes, refuse de céder à la dictature...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée par E. Macron et sa...

Tyrannie sanitaire. Relire le Loup et le Chien de Jean de La Fontaine

Alors qu'Emmanuel Macron, son Gouvernement, et les élus (mal élus) qui constituent sa cour, continuent de mener une politique de harcèlement légal vis à...

Mathilde Panot (LFI) tire à boulets rouges sur Emmanuel Macron et dit NON au pass sanitaire !

  Mathilde Panot (LFI) tire à boulets rouges sur Emmanuel Macron et dit NON au pass sanitaire ! https://www.youtube.com/watch?v=FucRifc_gT4 Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de...