Non à la peste éolienne ! Par Patrice Cahart

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Ancien inspecteur général des Finances et ancien président du conseil d’administration de la Bibliothèque nationale, Patrice Cahart est avant tout un spécialiste des problèmes de transition écologique.

Cet environnementaliste qui se déclare plus écolo que les Verts publie, avec « La peste éolienne », un brûlot contre des engins qui corsètent la France, massacrent nos paysages et nos oiseaux et constituent une imposture juteuse pour leurs promoteurs. Patrice Cahart considère que le réchauffement climatique est une réalité parfois mal comprise mais il avance tous les arguments chiffrés, sourcés, pour arriver à cette conclusion lapidaire : « l’éolien, c’est du vent !« . Avec cet ouvrage documenté, l’auteur nous donne les vraies clés du problème pour que chacun retrouve sa liberté de penser.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid : crise sanitaire avant effondrement économique ? – JT de TVLibertés du vendredi 30 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de cette édition du 3. juillet 2021, le Covid, crise sanitaire avant choc économique ! Le journal...

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

4 Commentaires

  1. Le dogme de la Pensée Unique climat-énergie a pour origine les thèses non prouvées du GIEC, qui a instrumentalisé la science pour nous persuader que nos émissions de CO2 génèrent une augmentation significative de la TMAG (température moyenne annuelle globale). Donc les politiques climat-énergie de l’UE ont pour objectif de réduire nos émissions de CO2, ce qui n’a guère de sens car les émissions européennes ne sont que de 10% des émissions anthropiques mondiales, lesquelles ne sont que de 4% du total des émissions (GIEC, rapport scientifique AR5, page 471). Voyons si la politique de l’UE, qui privilégie l’éolien et le solaire intermittents, satisfait aux objectifs de réductions de nos émissions. Selon une étude de l’ADEME, voici les émissions de CO2 par kWh : nucléaire : 6 gCO2/kWh, éolien : 15 gCO2/kWh, solaire : 55 gCO2/kWh. Donc la politique de l’UE est incohérente, et celle de la France, qui veut réduire le nucléaire en proportion des implantations d’éolien et de solaire, est parfaitement idiote.

  2. Le dogme de la Pensée Unique climat-énergie a pour origine les thèses non prouvées du GIEC, qui a instrumentalisé la science pour nous persuader que nos émissions de CO2 génèrent une augmentation significative de la TMAG (température moyenne annuelle globale). Donc les politiques climat-énergie de l’UE ont pour objectif de réduire nos émissions de CO2, ce qui n’a guère de sens car les émissions européennes ne sont que de 10% des émissions anthropiques mondiales, lesquelles ne sont que de 4% du total des émissions (GIEC, rapport scientifique AR5, page 471). Voyons si la politique de l’UE, qui privilégie l’éolien et le solaire intermittents, satisfait aux objectifs de réductions de nos émissions. Selon une étude de l’ADEME, voici, sur leur cycle de vie, les émissions de CO2 par kWh : nucléaire : 6 gCO2/kWh, éolien : 15 gCO2/kWh, solaire : 55 gCO2/kWh. Donc la politique de l’UE est incohérente, et celle de la France, qui veut réduire le nucléaire en proportion des implantations d’éolien et de solaire, est parfaitement idiote.

  3. fin des années 90, j’étais en écosse, deux villages étaient alientées par hydroliennes, (pas de barrage) et pas de pollution visuelle, et une alimentation sure grace au flux et reflux de la marée

  4. Eoliennes, une grosse M… de dinosaure : 8500 machines offshore et onshore pour 6% d’électricité, Des engins mortifères soutenus toute l’année par des centrales thermiques charbon-gaz obligatoires pour compenser les déséquilibres du réseau créés par l’instabilité du vent.
    Des khmers verts (et autres gugus très intéressés par le pognon) veulent alimenter des villes entières avec du vent quand, le 07 janvier 2020 par exemple, les 8500 machines ont fourni un ridicule 1% (un pour cent) de toute l’électricité dont la France avait besoin.
    Il faudrait mettre ces abrutis et ces escrocs sur des vélos (acheté en Chine) et les faire pédaler… E. Macron, Pompili et toute sa clique en tête pour donner le rythme.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Chute de la natalité : vers une nouvelle crise économique ?

Cette semaine dans C’est Cash, Estelle Farge et Olivier Delamarche s’interrogent sur la chute de natalité que subit l’Europe depuis plusieurs années, largement amplifiée...

Conférence. Le scandaleux business de l’éolien

Jeudi dernier avait lieu une visio-conférence organisée par Contribuables associés sur le thème du Business scandaleux de l’éolien. Patrice Cahart, auteur de La Peste Éolienne...

Saint-Brieuc : une marche contre l’éolien en mer tandis que des associations des Hauts de France demande un moratoire

Non aux éoliennes ! Un slogan martelé le 29 mai par plus de 500 personnes dans les rues de Saint-Brieuc. Dans le cortège de...

Reportage. Éoliennes: du rêve aux réalités

Recueillant près de 80% d’opinion favorable, les éoliennes sont en quelques années devenues le symbole de la transition énergétique. Quels enseignements politiques, sociaux, économiques...