« Violences policières ». 25 morts en 2020 dont au moins 10 d’origine musulmane

A LA UNE

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Ils s’appelaient Romain, Toufik ou Olivio. Ils étaient fêtards, camionneurs, cambrioleurs ou terroristes. Tous étaient de sexe masculin, relativement jeunes,  avec une surreprésentation des musulmans. 9 avait un prénom islamique, 1 était converti, 8 portaient un prénom de tradition chrétienne, 7 ne sont pas nommés.

Ils sont tombés en 2020 « suite à l’action des forces de l’ordre« , du moins selon le site Basta !, structure militante qui tient une comptabilité de toutes les morts en rapport avec l’activité policière depuis 1977. 

 Lien vers la base de données violences policières Basta !   

Etablie à partir d’un dépouillement des médias, c’est la liste la plus complète disponible, elle a même tendance  à en rajouter pour charger la police :  des drames privés sont ainsi mis sur le dos de tous les hommes en bleu, sous prétexte que des véhicules ou des armes de police ont été utilisées. Un policier mort en mission est même comptabilisé comme victime de bavure policière ! Ainsi le site d’extrême-gauche arrive péniblement à 28 décès pour 2020.

En étant plus rigoureux, on peut retenir tout au plus 25 morts, la majorité causées de façon indirecte.

8 sont morts des suites d’un accident, en tentant d’échapper à un contrôle de police : 5 étaient au volant d’un véhicule, 2 se sont noyés, 1 est tombé d’un immeuble.

7 sont morts d’un malaise au cours ou à la suite d’une arrestation. Parmi eux, 1 seul semble porter la marque de violences : il s’agirait d’une clé d’étranglement. La majorité étaient alcoolisés et/ou en mauvaise santé.

10 ont été abattus par la police : 9 d’entre eux étaient armés et menaçants. L’un d’eux, peut-être suicidaire, avait une arme factice. Un autre avait une simple matraque mais était en train d’attaquer un homme gravement blessé. Celui qui était désarmé était un cocaïnomane multirécidiviste qui était en train de forcer un barrage de gendarmes au volant d’un camion.

Difficile de se prononcer sur le niveau d’implication des policiers dans chacune de ces morts, ni sur la légitimité de leur recours à la force, qui avait lieu dans un climat d’ultraviolence dont ils n’étaient pas responsables. Impossible non plus de calculer le nombre de vies potentiellement sauvées par ces interventions.

A.T.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

La loi ouvrant le droit à la PMA publiée aujourd’hui au Journal Officiel

A croire que cette loi était une d'urgence vitale pour la société bretonne et française : la loi bioéthique...

Emmanuel Macron sur Tiktok : «C’est désastreux» dénonce Nicolas Vidal

Le 2 août, Emmanuel Macron s’est exprimé sur TikTok et Instagram, invitant les français à l’interroger sur la vaccination. Depuis...

4 Commentaires

  1. Oh , faut pas oublier le nombres conséquent de policiers, gendarmes tués et surtout eux contrairement aux racailles de cités n’ont pas le droit aux excuses, aux justifications douteuses et à la folie que nos juges donnent quasi à chaque fois pour les sauvages racailles , ,les policiers prennent leurs responsabilités comme tout bon citoyen mais les déchets de cités jamais et pourtant une partie de nos politiciens et des citoyens continuent de soutenir la voyoucratie musulmane , au prochaine élection faudra voter et voter RN !!!

  2. Les mouvements de gauches ont une proportion a défendre l’indéfendable , a rendre coupable les forces de l’ordre de tout décès de malfaiteurs , de délinquants défiant les lois de la république , hors du commun.
    A leurs yeux les forces de l’ordre devraient laisser faire voir offrir des fleurs a la place des coups de matraques .
    Quand a voir l’arrivé du RN au pouvoir par le vote , je crains que cela soit une utopie tant la proportion de citoyens/citoyennes de ce pays préfèrent faire l’otarie sur les plages au moment des élections.
    Si l’on veux que cela change , il faut commencer par rendre le vote obligatoire avec une très forte amende en cas d’abstention.
    Je considère que celui/celle qui n’ont pas remplie leur devoir de citoyen /citoyenne ne sont pas des français /Françaises a par entière et de ce faite doivent la fermé .

  3. certains policiers ne suivent pas les instructions du ministre , ils poursuivent et arrêtent les fuyards à moto ! quelle honte
    trop tard pour que les gaulois réfractaires aillent voter ! ils pourraient alors désarmer les policiers, voire même en supprimer la plupart
    quel drole de pays!

  4. Ce genre de statistiques est fallacieux, comme le précise l’auteur de l’article, car il ne fait pas la part des choses. C’est ce que les gauchistes de basta et les médias en général pratiquent largement.
    Ils mélangent les criminels dangereux abattus en action et les morts par accident.
    C’est ce fouillis volontaire qui arrange le gouvernement qui leurre le bon peuple prêt à tout gober. D’un côté on nous montre des policiers en danger face à la racaille pour justifier de mieux les armer et de leur donner plus de droits répressifs, et de l’autre on surjoue la violence policière et le faux racisme systémique pour favoriser le laxisme face aux crimes de droit commun.

    Résultat: le bon peuple applaudit la répression politique policière alors qu’on favorise l’insécurité. L’anarchie en bas permet de maintenir plus facilement l’ordre corrompu en haut.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Nantes : la police sévit contre les rodéos et les voleurs de colliers

Ce 9 juillet vers 1h30, trois individus ont agressé deux jeunes et arraché un collier que l'un d'eux portait. Intervenue rapidement, la police arrive...

Immigration, violences, exactions, drogues…Combien de temps allons-nous rester sans réagir ? [L’Agora]

En deux semaines, deux meurtres en Bretagne. L’un à Plomelin, où un habitant de Quimper, âgé de 20 ans, s’est fait poignardé par deux...

Réglements de comptes à Nantes : un mineur enlevé à la Chapelle sur Erdre

Le 18 juin dernier, un mineur âgé de 17 ans a été enlevé vers 19 heures par quatre jeunes hommes, à la Chapelle sur...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de 17 ans, en situation irrégulière,...