Hymne breton. Faut-il changer les paroles du Bro Gozh ma Zadoù ?

A LA UNE

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

C’est la polémique du moment ! Le Bro Gozh ma Zadoù, l’hymne national breton, serait « poussiéreux ». La controverse a été lancée sur twitter le 02 juillet par le nouvel élu UDB à la Région Nil Caouissin :

Dans ces discussions lunaires dont le gauchisme a le secret, le comité Bro Gozh lui répond, toujours sur twitter :

Mais pourquoi cet hymne magnifique et fédérateur est-il « poussiéreux » au fait ? Ne serait-il pas assez « inclusif » ? Le « Zadoù » (Pères) serait-il le signe d’un « patriarcat systémique » ? Les trans-genres non-binaires queer-others ne s’y retrouvent-ielles pas ?

La réponse de Nil Caouissin a un tweet du premier Secrétaire de la Fédération des jeunes du Parti Breton est bien nébuleuse :

Mathieu Guillard du Parti Breton ne semble, quant à lui, pas convaincu par le projet :

Tels les Verts avec le Tour de France, les avions et les sapins de Noël, l’Histoire retiendra que l’arrivée de quatre UDB au conseil régional de Bretagne commence par une polémique grotesquoïde et parfaitement dans l’air empuanti du gauchisme finissant.

BRO GOZH MA ZADOU

Les paroles « poussiéreuses » :

« Ni, Breizhiz a galon, karomp hon gwir Vro ! Brudet eo an Arvor dre ar bed tro-dro. Dispont kreiz ar brezel, hon tadoù ken mat, A skuilhas eviti o gwad.

O Breizh, ma Bro, me ‘gar ma Bro. Tra ma vo mor ‘vel mur ‘n he zro. Ra vezo digabestr ma Bro !

Breizh, douar ar Sent kozh, douar ar Varzhed, N’eus bro all a garan kement ‘barzh ar bed, Pep menez, pep traonienn, d’am c’halon zo kaer, Enne kousk meur a Vreizhad taer !

O Breizh, ma Bro, me ‘gar ma Bro. Tra ma vo mor ‘vel mur ‘n he zro. Ra vezo digabestr ma Bro !

Ar Vretoned ‘zo tud kalet ha kreñv ; N’eus pobl ken kalonek a zindan an neñv, Gwerz trist, son dudius a ziwan eno, O ! pegen kaer ec’h out, ma Bro !

O Breizh, ma Bro, me ‘gar ma Bro. Tra ma vo mor ‘vel mur ‘n he zro. Ra vezo digabestr ma Bro !

Mar d’eo bet trec’het Breizh er brezelioù bras, He yezh a zo bepred ken beo ha bizkoazh, He c’halon birvidik a lamm c’hoazh ‘n he c’hreiz, Dihunet out bremañ, ma Breizh ! »

O Breizh, ma Bro, me ‘gar ma Bro. Tra ma vo mor ‘vel mur ‘n he zro. Ra vezo digabestr ma Bro !

La traduction « poussiéreuse »

« Nous Bretons de cœur, nous aimons notre vrai pays ! L’Arvor est renommée à travers le monde. Sans peur au cœur de la guerre, nos ancêtres si bons versèrent leur sang pour elle.

Ô Bretagne, mon pays, que j’aime mon pays tant que la mer sera comme un mur autour d’elle. Sois libre, mon pays !

Bretagne, terre des vieux Saints, terre des Bardes, il n’est d’autre pays au monde que j’aime autant ; Chaque montagne, chaque vallée est chère dans mon cœur. En eux dorment plus d’un Breton héroïque !

Ô Bretagne, mon pays, que j’aime mon pays tant que la mer sera comme un mur autour d’elle. Sois libre, mon pays !

Les Bretons sont des gens durs et forts; Aucun peuple sous les cieux n’est aussi ardent; Complainte triste ou chant plaisant s’éclosent en eux. Oh ! Combien tu es belle, ma patrie !

Ô Bretagne, mon pays, que j’aime mon pays tant que la mer sera comme un mur autour d’elle. Sois libre, mon pays !

Si autrefois Bretagne, tu as fléchi durant les guerres, ta langue est restée vivante à jamais, son cœur ardent tressaille encore pour elle. Tu es réveillée maintenant ma Bretagne ! »

Ô Bretagne, mon pays, que j’aime mon pays tant que la mer sera comme un mur autour d’elle. Sois libre, mon pays !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

La loi ouvrant le droit à la PMA publiée aujourd’hui au Journal Officiel

A croire que cette loi était une d'urgence vitale pour la société bretonne et française : la loi bioéthique...

Emmanuel Macron sur Tiktok : «C’est désastreux» dénonce Nicolas Vidal

Le 2 août, Emmanuel Macron s’est exprimé sur TikTok et Instagram, invitant les français à l’interroger sur la vaccination. Depuis...

8 Commentaires

  1. Il n’y a qu’à mettre Kan bale ARB ou An Alarc’h comme hymne, niveau paroles « poussiéreuses » (attachement à la patrie, guerre etc) y a le niveau.

  2. ֎

    C’est clair que l’amour c’est poussiéreux et que la haine c’est du granit.

    On a bien constaté.

    En fait, l’amour du Breton pour la Bretagne, c’est du granit granitique à grains.

    Qu’est-ce que tu ne comprends pas?

    Exactement.

    ֎

    Version « Racines du Ciel ».

    A la foi de nos vieux Pères (très poussiéreuse).

    Da feiz hon Tadou kozh
    Ni paotred Breizh-Izel!
    Ni ‘zahlc’ho mad atao!
    ‘Vid feiz hon Tadou kozh
    Hag endro d’he banniel
    Ni holl en-em stardo!
    Feiz karet hon Tadou!
    Morse ni n’ho nac’ho!
    Kentoc’h ni a varvo!(ter)

    ֎

    Et là, poussière de chez poussière d’un grand tumulus datant de l’âge du bronze, datant du IIe millénaire av. J.-C., se trouvait encore visible au XIXe siècle sur la montagne de Locronan, près de la ferme Ar vouden (« La Motte »).

    https://www.youtube.com/watch?v=DNiGYwWqFDU

  3. C’est un sacrilège de toucher aux paroles de notre hymne national. Mais rien ne nous étonne de la part de ce groupuscule nuisible UDB, néo-marxiste et anti-occidental. Leur prose, depuis l’origine, ne peut que faire gerber tout patriote breton sincère. Ces gens-là ne sont aucunement des adversaires mais des ennemis véritables. Contrairement aux identitaires et nationalistes français qui combattent, à leur manière, pour la survie des autochtones sur notre continent. Autochtones de tous nos peuples d’occident, unissons-nous !

  4. Mon pauvre Caouissin, c’est ton gauchisme qui est plus que poussiéreux, il est boueux, putride, pestilentiel. Il schlingue la mort et la putréfaction. Ta secte de gorgones et de timbrés ne représente qu’elle même. Nous sommes Bzh, tu es le doryphore qui vient bouffer nos patates en nous reprochant au passage de nous donner du mal pour les faire pousser. Marre de tous ces parasites qui veulent nous apprendre la vie. Et puis Caouissin, ça me rappelle trop l’infortunée famille Troadec…

  5. Il ne faut pas changer de paroles mais il faut sûrement changer d’élu. C’est d’ailleurs ce qui se produira, suffit d’attendre un peu.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Bro Gozh ma zadoù (Hymne breton avec paroles) – Aziliz Manrow & Gilles Servat

L'hymne breton, le "Bro Gozh ma zadoù" (vieux pays de mes pères), chanté en direct par Aziliz Manrow et Gilles Servat, sur la scène...

Bro Gozh Ma Zadoù. Un appel à chanter l’hymne national breton en se filmant chez soi [Vidéo]

Chanter chez soi en se filmant le Bro Gozh Ma Zadoù, l'hymne national breton, pendant le confinement, telle est l'idée proposée par le Comité...

Hymne Breton. Jean-Charles Guichen interprète le Bro Gozh Ma Zadoù

Depuis ses débuts, en 1995, dans le groupe culte de fest-noz Ar Re Yaouank, en passant par ses collaborations avec Alan Stivell, Denez Prigent...

Rennes. Youenn Guillanton chantera le Bro Gozh à l’occasion de SRFC – Lorient

09/01/2016 – 07h10 Rennes (Breizh-info.com) – Ce samedi à 20h, les Rouges et Noirs du Stade Rennais affronteront au Roazhon Park les Merlus du FC Lorient....