Diwan : 100% de réussite au bac !

A LA UNE

Voyages : 3 Français sur 4 prêts à prendre une assurance annulation depuis la crise sanitaire

Compte tenu de l’instabilité et des incertitudes entrainées par la pandémie de Covid-19, voyager n’est plus aussi simple qu’avant,...

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Pour Jean-Michel Blanquer et le Conseil constitutionnel, l’immersion en langue régionale est un danger pour la République et pour les enfants qui ne sauront jamais vraiment bien parler français mais cette année est encore un bon cru pour les élèves du lycée Diwan de Carhaix : 100% de réussite au bac !

14% ont obtenu la mention très bien, 30% mention bien, 35% mention assez bien, 21% admis. Le lycée basque en immersion de Bayonne a également eu 100% de réussite.

Vu de Paris, il est cependant urgent de réformer le système immersif qui réussit si mal…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Fabrice Di Vizio. « Macron est plus crédible en influenceur Pfizer qu’en général des Armées ! »

Maître Fabrice Di Vizio, avocat au barreau de Nanterre, explique les raisons de son recours - soutenu par plus...

Sapeurs-pompiers en grève : «La vaccination obligatoire nous supprime notre liberté de choix»

Après le personnel soignant, des sapeurs-pompiers s’opposent à la vaccination obligatoire pour leur profession. L’un des principaux syndicats de...

5 Commentaires

  1. Dans l’inversion des valeurs officialisées dans le codex idéologique du prêt-à-penser de la novlangue, le bien devient un mal quand, toute valeur ajoutée à l’être humain est un danger pour les bienfaits castrateurs de l’égalitarisme dans ce régime politiK assujettissant, opprimant tous azimuts autant intellectuellement que physiquement.

  2. Ce serait à mourir de rire si le sujet n’était pas aussi grave. Ce sujet, c’est la volonté inavouée, mais évidente pour qui a des yeux pour voir, des oreilles pour entendre et un cerveau pour réfléchir, la volonté de détruire la langue et la culture bretonne, l’identité bretonne, toutes les langues, toutes les cultures, toutes les identités distinctes de la langue, de la culture, de l’identité française, proclamée identité suprême, la seule légitime et au profit de laquelle toutes les autres doivent disparaître.

    Ce projet diabolique, pur produit de la Révolution française qui entendait enfanter un « homme nouveau », a été mis en oeuvre immédiatement et cette mise en oeuvre se poursuit inexorablement jusqu’à nos jours. Ses zélateurs donnent parfois l’impression de relâcher leur étreinte, d’adoucir le joug qu’ils font peser sur les peuples, mais c’est pour se donner « le temps de souffler » et reprendre un peu plus tard, leur étranglement en vue d’assurer la domination totale, indiscutable, absolue, de la seule langue, de la seule culture, de la seule identité française.

    Le Professeur Joshua Fishman, qui a bien voulu préfacer un livre à la rédaction duquel j’ai eu l’honneur de participer, invite précisément, dans cette préface, les défenseurs des langues minoritaires à se défier du « sourire doucereux qui vise à dissimuler la main de fer » (1).

    Nous ne devons rien attendre de l’Etat si ce n’est des « coups tordus ». Nous devons enseigner nos langues à nos enfants, l’utiliser partout où nous le pouvons, lire, écrire, créer dans ces langues, mettre à profit tous les espaces de liberté dont nous disposons encore ou que nous pouvons conquérir, mais ne jamais oublier que nous avons un ennemi implacable et dont le but ultime, inchangé depuis plus de deux siècles, est ce que d’autres ont appelé « La Solution Finale ».

    1. Le livre en question s’intitule Rebuilding the Celtic Languages, publié au Canada. Ma contribution concerne essentiellement la partie bretonne, les autres pays celtiques ayant été traités par Diarmuid O’Neill, Canadien d’ascendance irlandaise et, qui, malheureusement, nous a quittés il y a quelques mois. Le Professeur Joshua Fishman, sociolinguiste israélien, enseignait à l’University Yeshiva à New York ainsi qu’à New York University et à Stanford University en Californie. Lui aussi, malheureusement, est décédé.

    Marcel Texier

  3. Si apprendre le Breton ou l’Occitan pour les enfants à l’école est un « danger’ pour la République » apprendre l’Arabe est une chance pour la culture française.

  4. « … lycée Diwan de Carhaix : 100% de réussite au bac ! »
    Encore heureux : plus de 82 % de contrôle continu dans un bahut privé…
    Bienvenue la carte bancaire !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Etrekeltiek An Oriant : Diwan a vo en Dibunadeg Veur

Gant diviz Kuzul ar Vonreizh da heul al lezenn Molac emañ diasur dazont Diwan, gwasoc'h eget biskoazh. Penaos e troio an traoù en distro-skol...

Diwan : ha bremañ petra vo graet ?

An nen az a war ar rouedadoù sokial er mare-mañ en deus gwelet fotoioù dic'hortoz war pajennoù zo : tud o tougen panelloù « Diwan, ha...

Langue bretonne. 50 ans de combat. An Alc’hwez Aour

Er barzhoneg-mañ e kont Anjela Duval ez eus bet taolet un alc'hwez aour en traoñ ar mor. Ur rummad tud nevez a rank adkavet...

Langue bretonne. Une campagne de promotion des écoles Diwan et bilingues

Pas de portes ouvertes cette année pour les écoles Diwan et bilingues. Mais cela n'empêche pas les opérations de communication et de sensibilisation :...