Il y a 127 ans le drapeau basque était hissé pour la première fois

A LA UNE

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Tout les bretons connaissent l’Ikurriña, le drapeau basque aux trois couleurs : rouge, vert, blanc. Mais peu d’entre eux savent que, comme le Gwenn ha du, l’Ikurriña est de facture récente. Dessiné par le nationaliste Sabino Arana Goiri, les trois couleurs du drapeau symbolisent le peuple (rouge), l’indépendance (la croix verte) et la conception chrétienne de la vie (la croix blanche) car Arana était également un fervent catholique.

Il y a 127 ans, le 14 juillet 1894, l’Ikurriña était hissée pour la première fois sur les balcons du Euskeldun Batzokija, le futur siège du PNV, le Parti Nationaliste Basque, à Bilbo/Bilbao.

Selon la légende, c’est le doyen des 94 fondateurs du PNV, l’ancien officier carliste Ciriaco de Iturri, qui hissa le premier le drapeau national.

Le lendemain de cette cérémonie, au sortir de la messe, le PNV était constitué sous le mot d’ordre « Jaungoikoa eta Lagi Zarra » (Dieu et les Vieilles lois) en référence aux lois forales du carlisme qui laissaient une large autonomie aux basques.

Dès lors, l’Ikurriña sera visible partout au Pays Basque et à l’étranger et deviendra le symbole de tous les basques. En septembre 1923 il sera cependant interdit lors de la dictature de Primo de Rivera comme il sera proscrit sous le franquisme. En 1936, alors que la démocratie est provisoirement revenue, le gouvernement autonome basque instituera les trois couleurs comme drapeau national officiel et ce jusqu’au 19 juin 1937, date de la chute de Bilbao et de la prise en main du Pays Basque par Franco.

Aujourd’hui, l’Ikurriña est le drapeau des basques des 7 provinces : du nord, du sud et de Navarre.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

La loi ouvrant le droit à la PMA publiée aujourd’hui au Journal Officiel

A croire que cette loi était une d'urgence vitale pour la société bretonne et française : la loi bioéthique...

Emmanuel Macron sur Tiktok : «C’est désastreux» dénonce Nicolas Vidal

Le 2 août, Emmanuel Macron s’est exprimé sur TikTok et Instagram, invitant les français à l’interroger sur la vaccination. Depuis...

1 COMMENTAIRE

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Bak prederouriezh en euskareg : ur gopienn difaziet nemetken

Holl liseidi al lise en euskareg Bernat Etxepare eus Baiona o doa skrivet o c'hopienoù prederouriezh en euskareg evit ar bak. Diwar ar 40-se,...

Pays Basque : Manifestation d’agriculteurs en tracteurs contre la spéculation immobilière

En Bretagne comme au Pays Basque, la spéculation immobilière est devenue le cancer des territoires à forte identité. Depuis plusieurs mois, le site d'Arbonne, dans...

Football : l’UEFA rejette la sélection basque

Ce 11 juillet, le comité exécutif de l'UEFA était réuni à Londres pour étudier le cas de la sélection nationale basque de football. Le...

Euskal Herria : Saint-Palais evit ar breved en euskareg

Evel bep bloaz da vare ar bak hag ar breved ez eus trouz en Ipparalde, al lodenn norzh eus Bro-Euskadi. Darn eus ar skolajidi...