Rennes : des ateliers « vélos queers en non-mixité »

A LA UNE

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Alors que les sénateurs ont adopté en avril un « amendement UNEF » demandant la dissolution des associations organisant des « réunion non-mixtes » où sont généralement interdits les hommes ou les blancs, une association féministe de Rennes continue de pratiquer en toute impunité ce genre de mesure discriminatoire.

Le Bocal est une association rennaise dont le local est situé 2 rue de Finlande à Rennes. Ce lieu est présenté comme « autogéré, féministe et TPGBI », c’est à dire « trans, pédés, bi·es, gouines, intersexes », le vocable marquant une sorte de scission dans le monde LGBT jugé trop peu inclusif envers les « trans », des hommes déguisés en femmes.

Toutes les semaines, le Bocal organise des « ateliers vélos Queer et féministes » dans lequel, selon leur page Facebook, il n’y a pas grand monde. Il faut dire que l’atelier en question est en « mixité choisie, sans homme cis hétéro ». En clair, sans hommes normaux. En même temps, quel homme normal aurait envie de mettre les pieds dans un poulailler pareil ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

La loi ouvrant le droit à la PMA publiée aujourd’hui au Journal Officiel

A croire que cette loi était une d'urgence vitale pour la société bretonne et française : la loi bioéthique...

Emmanuel Macron sur Tiktok : «C’est désastreux» dénonce Nicolas Vidal

Le 2 août, Emmanuel Macron s’est exprimé sur TikTok et Instagram, invitant les français à l’interroger sur la vaccination. Depuis...

3 Commentaires

  1. Si les « trans, pédés, bi·es, gouines, intersexes » souhaitent se retrouver entre e-ux-lles, au nom de quoi leur refuser ce petit plaisir ? Chacun a bien le droit de discriminer qui il veut ! Il en irait autrement, bien sûr, si Le Bocal bénéficiait de subventions publiques.

  2. En l’occurrence, il ne s’agit pas de racisme (les blanc.he.s ne sont pas interdit.e.s de séjour). Si elles veulent rester entre « elles » grand bien leur fasse. Je serait aussi réticent à m’aventurer dans un atelier sans femme cis hétéro.

  3. il est difficile de lire le français inclusif!
    les deux commentateurs précédents ont du se concentrer pour mettre leur grain d’ironie, ça m’a fait sourire !

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une bande, à Saint-Jacques-de-la-Lande en Ille-et-Vilaine...

Tyrannie sanitaire et refus de vaccination. L’épouse d’un pompier d’Ille-et-Vilaine annonce le licenciement probable de son mari

Le journal Média Presse Info a reçu le message d’une épouse dont le mari, pompier professionnel à Rennes, refuse de céder à la dictature...

Rennes : Un quartier pour islamistes radicalisées ouvert à la prison des femmes

La célèbre prison des femmes inaugurera prochainement un nouvel outil pénitentiaire : un quartier de prise en charge des femmes radicalisées (=islamistes). Le chantier débuté depuis...

Livre blanc de la sécurité : quand la Gauche rennaise veut plus de policiers !

C'était un engagement de la municipalité écolo-socialiste de Rennes : Les ateliers organisés au mois d'avril, qui ont réuni 130 habitants, et les résultats de l'enquête...