Israël. La quatrième dose de vaccin envisagée, de possibles rappels tous les six mois en perspective

A LA UNE

Tandis que la campagne de vaccination de la troisième dose pour les plus de 12 ans bat actuellement son plein en Israël, le responsable national de la lutte contre le Covid-19 a d’ores et déjà évoqué le week-end dernier la possibilité d’une quatrième dose.

Une quatrième injection à venir en Israël ?

En Israël, le retour à la « vie d’avant » promis au printemps dernier à la population n’est plus désormais qu’un lointain souvenir. Comme en attestent les déclarations du responsable de la lutte contre le Covid-19 dans le pays samedi 4 septembre.

Sur la radio publique KAN, Salman Zarka a ainsi prévenu les Israéliens qu’ils devaient se préparer à se voir potentiellement administrer une quatrième dose de vaccin contre le coronavirus. « Étant donné que le virus est là et qu’il continuera à l’être, nous devons également nous préparer à une quatrième injection », a-t-il annoncé. Cependant, aucune date n’a été avancée par le responsable concernant l’administration de cette nouvelle injection.

Par ailleurs, Salman Zarka a indiqué que cette future dose de rappel pourrait faire l’objet d’une modification afin de s’adapter aux nouveaux variant du virus SRAS-CoV-2.

« Cela va être notre vie à partir de maintenant »

Cette perspective d’une quatrième dose intervient alors qu’Israël a entamé depuis la fin du mois de juillet dernier une campagne de vaccination pour une troisième dose. Celle-ci, réalisée très majoritairement via le vaccin Pfizer-BioNtech, a dans un premier temps visé les Israéliens âgés de plus de 60 ans avant de s’étendre à des catégories de population plus jeune.

Depuis le 29 août, la possibilité de recevoir la troisième dose du vaccin a été étendue à toutes les personnes âgées de 12 ans et plus. À la condition « que 5 mois se soient écoulés depuis l’injection de la seconde dose », avait alors expliqué le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash.

Une fois la quatrième dose de vaccin reçue, la population israélienne en aura-t-elle fini avec les injections contre le Covid-19 ? Salman Zarka n’a pas fait de mystère quant à la réponse lors de son intervention radiophonique : « C’est notre vie à partir de maintenant, par vagues ».

Le « passeport vert » expiré après six mois

Le responsable israélien de la lutte contre le Covid-19 a donné quelques précisions sur ce qui pourrait devenir la « vie normale » dans l’État hébreu : « En pensant à cela et au déclin des vaccins et des anticorps, il semble que tous les quelques mois – cela pourrait être une fois par an, tous les cinq ou six mois – nous aurons besoin d’une nouvelle injection ».

En parallèle, le ministère israélien de la Santé avait annoncé la semaine dernière que le passeport vert (qui est l’équivalent du pass sanitaire français) expirerait six mois après l’injection d’une deuxième ou troisième dose de vaccin. De quoi conforter encore un peu plus l’hypothèse d’une campagne vaccinale pour la quatrième dose dans le pays.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

2 Commentaires

  1. merci, merci mille fois disent les patrons et actionnaires de bigpharma , nos petits enfants et arrière petits enfants vont devoir rembourser la dette, un pognon de dingue!

  2. Notre civilisation prend un tournant complètement fou de vouloir contrôler les populations par une nouvelle sorte d’oligarchie mondiale qui n’a rien trouvé de mieux que de sortir un virus de son laboratoire militaire et d’orchestrer une épidémie dans un but bien précis. La plus grande manipulation financière t sanitaire de l’histoire par le nombre de milliards de personnes. Puis noyer l’origine du virus SARS COV 2 en l’exportant aux JO des armées à Wuhan en octobre 2019. Puis donner ensuite la solution du vaccin business déjà en gestation avec le virus lui même. La conférence de New York d’octobre 2019 « Event 201 » mentionne bien les causes à effets de l’orchestration de cette épidémie. Que dire de la folie de notre civilisation uniquement pour le profit et la spéculation alors que l’on sait preuves à l’appui, l’effondrement financier et monétaire présent dès mars 2019 avec la presque faillite de 3 grandes banques américaines. Celles ci auraient engendré une crise de 10 fois 2008. Il fallait donc un virus dangereux pour provoquer la crainte et l’obéissance des autorités monétaires. Cette épidémie a donc consisté à rééchelonner les créances des pays, en faire 21’000 milliards de nouvelles. Ces vaccins en 4 voire 5 doses tous les 6 mois est-ce possible pour le monde ? Non mais cela rassure pour avoir la maladie moins grave mais c’est une utopie, Cela accentue le business car 5 doses tous les 6 mois soit 2 années et demi période calculée du temps de l’épidémie. La mondialisation de la finance a donc le temps de se rééchelonner et se rationaliser afin de ne pas avoir un effondrement et des faillites d’états. Dont surtout les USA et ne pas dévaluer le dollars. Est-ce que cela suffira à faire accepter les 190’000 milliards de dettes irremboursables ? La Chine et la Russie axant refusé de souscrire à cette utopie monétaire, j’en doute sincèrement. Mais en final cela a fait une dizaine de nouveaux milliardaires qui continueront à gérer le monde avec l’oligarchie genre nouveaux pharaons à leur manière, en se prenant pour des dieux qui n’ont pas toutes leurs neurones à disposition.

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés