États-Unis. Une université interdit à un étudiant non vacciné de suivre des cours… en ligne

A LA UNE

Une université du New Jersey a refusé la possibilité pour l’un de ses étudiants de suivre l’intégralité de ses cours en ligne parce qu’il n’avait pas été vacciné. Explications.

New Jersey : non vacciné et privé de cours en visioconférence

L’actualité sanitaire relative au coronavirus relève parfois de l’insolite, pour de mauvaises raisons. Ainsi, le journal New York Post rapportait le 7 septembre qu’un étudiant de l’Université de Rutgers, l’une des plus importantes universités de l’État du New Jersey, a affirmé avoir été empêché de suivre des cours en visioconférence… parce qu’il n’est pas vacciné !

Tandis qu’il réside à Sandyston, dans le comté de Sussex, à plus de 112 kilomètres du campus de New Brunswick, Logan Hollar, âgé de 22 ans, a passé la dernière année scolaire à suivre des cours virtuels depuis sa maison.

Pour cette rentrée 2021, l’étudiant en psychologie a décidé de s’inscrire à tous les cours virtuels et refuse de se faire vacciner contre le SARS-CoV-2 : « Je ne fais pas partie d’une tranche d’âge à risque. Je suis en bonne santé et je fais de l’exercice. Je ne trouve pas que le Covid-19 soit effrayant », a-t-il déclaré. « Si quelqu’un veut se faire vacciner, ça me va, mais je ne pense pas qu’il faille le pousser ».

vacciné
Logan Hollar. Source : New York Post

Au printemps dernier, Rutgers a été la première université du pays à imposer la vaccination des étudiants sur tous ses campus, mais elle ne l’a pas exigée pour les étudiants inscrits à des programmes en ligne entièrement en distanciel ou à des programmes de formation continue uniquement en ligne. Mais, bien que Logan Hollar suive tous les cours virtuels, il ne fait pas partie des programmes en ligne pour lesquels le vaccin n’est pas obligatoire.

Deux à quatre semaines de cours de perdues ?

Alors qu’il avait consulté sa boite mail de l’Université de Rutgers le 6 août dernier, l’étudiant n’avait rencontré aucun problème de connexion au système informatique lors de son inscription pour la nouvelle année scolaire.

« Lorsqu’ils ont publié les directives en mars, j’ai lu toutes les conditions, à savoir que si vous prévoyez de retourner sur le campus, vous devez être vacciné. Je me suis dit que je ne serais pas concerné, car tous mes cours se déroulent à distance. »

Il a ensuite rempli un questionnaire obligatoire sur le vaccin contre le coronavirus. Il a coché une case indiquant que l’obligation de se faire vacciner ne s’appliquait pas à lui, « ce que je croyais être le cas » a-t-il dit, puisque suivant les cours en visioconférence.

Mais, lors d’une nouvelle connexion le 27 août afin de régler ses frais de scolarité, il n’avait plus accès à sa messagerie électronique et à ses comptes connexes. Débutent ensuite les embuches administratives lorsqu’un employé du service dédiée à la vaccination à l’université lui indique qu’il doit se faire vacciner même si ses cours sont tous en distanciel.

Après plusieurs tentatives d’obtenir des explications sur une telle absurdité, un autre membre de Rutgers lui précise qu’il peut demander une exemption, ce qu’il a fait. Avec un délai de deux à quatre semaines avant d’obtenir une réponse et de pouvoir éventuellement avoir de nouveau accès aux cours virtuels.

« Le Covid-19 et ses variants ne se propagent pas sur les écrans d’ordinateur »

Le beau-père de l’étudiant, cité dans l’article et lui-même vacciné, a lui aussi son opinion sur cette affaire dantesque : « Je crois en la science, je crois aux vaccins, mais je suis convaincu que le Covid-19 et ses variants ne se propagent pas sur les écrans d’ordinateur en suivant des cours en ligne ».

Du côté de l’Université de Rutgers, la porte-parole Dory Devlin a rétorqué « les étudiants peuvent demander une exemption médicale ou religieuse à la politique de vaccination. Les étudiants qui ont soumis une demande d’exemption après le 1er août doivent s’attendre à un délai de deux à quatre semaines, pendant lequel ils n’auront pas accès aux systèmes de l’université. Une fois la demande traitée et vérifiée, les étudiants sont autorisés à accéder aux systèmes universitaires ».

Un dispositif auquel Logan Hollar ne goûte que très peu : « Je trouve inquiétant que le vaccin soit imposé par l’université plutôt que par mon médecin ». Et de conclure : « Je me fiche d’avoir accès au campus. Je n’ai pas besoin d’y être. Ils pourraient me bannir. Je veux juste qu’on me laisse tranquille ».

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Journées du patrimoine. Les manoirs bretons. Ar manerioù e Breizh

(Br) Pinvidik-mor eo glad ar vro, hag e-mesk an teñzorioù legadet dimp ez eus milieroù a vanerioù. Un tamm...

Rugby. 4ème défaite pour le RC Vannes à Mont de Marsan

Le début de saison du RC Vannes en Pro D2 tourne au cauchemar. 4 matchs, 4 défaites, la dernière...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés