Jean-Marc Governatori, candidat à la primaire écologiste : « Le cœur de l’écologie c’est l’environnement, par conséquent la santé… EELV l’oublie parfois » [Interview]

A LA UNE

Les inscriptions pour la primaire écologiste sont ferment ce 12 septembre à 23h59. Puis du 16 septembre à 7h au 19 septembre 17h se déroulera le vote du premier tour et du 25 septembre à 7h au 28 septembre 17h, le vote du second tour.

Parmi les candidats, on retrouve notamment Delphine Batho de Génération écologie, Yannick Jadot, d’EELV, Eric Piolle, d’EELV, Sandrine Rousseau, d’EELV, mais également Jean-Marc Governatori, homme de centre droit qui fait presque figure d’extra-terrestre par rapport à la liste présentée.

Nous l’avons interrogé pour connaitre ses motivations et ses propositions pour cette primaire qui déterminera le candidat estampillé « écologiste » à la présidentielle (ce qui ne signifie ni que les autres ne le sont pas, ni que celui qui sera élu aura l’écologie au centre de son projet, il suffit de voir l’obsession de Madame Rousseau pour les lubies sociétales pour s’en rendre compte).

Breizh-info.com : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? 

Jean-Marc Governatori : Père de famille, diplômé de l’École supérieure de commerce de Nice avant de créer une entreprise à fort succès. Nommé deux fois meilleur gestionnaire de France, je suis détenteur du Trophée de l’Emploi, remis par le ministre des PME. En 2000, je vends mes entreprises pour me consacrer à l’action politique. Président des élus écologistes niçois depuis 2020, j’ai été délégué national végé sur la liste de Yannick Jadot aux Européennes 2019.

Sur le terrain associatif, je suis délégué de SOS Sahel et président de la Fédération Agissons. Auteur de 14 livres dont 3 préfacés par Albert Jacquard, je suis conférencier sur l’écologie, la santé et le “vouloir d’achat”.

Breizh-info.com : Qu’est-ce qui vous a amené à vous présenter à la primaire écologiste, vous qui n’êtes finalement en concurrence qu’avec des membres d’EELV ?

Jean-Marc Governatori : D’une part, je ne suis pas EELV mais Alliance écologiste indépendante. D’autre part, les 4 autres candidats sont tous issus de la gauche, alors je suis écologiste centriste et c’est important d’apporter une diversité.

Enfin si on veut gagner 2022, il faut parler à tous les écologistes, pas uniquement ceux de gauche et je suis le seul à le faire.

Breizh-info.com : N’y-a-t-il pas finalement une prise d’otage idéologique de l’écologie par EELV, avec des électeurs parfois floués, qui pensent voter pour la planète ou l’environnement, et qui se retrouvent avec d’ardents défenseurs de révolutions sociétales profondes n’ayant rien à voir avec l’écologie ? (idéologie LGBT, écriture inclusive, genre, immigration…)

Jean-Marc Governatori : D’abord je veux préciser que l’écologie est un projet de société complet comme je l’ai démontré dans mes livres mais il n’en reste pas moins vrai que le cœur de l’écologie c’est l’environnement, par conséquent la santé et que EELV l’oublie parfois.

Breizh-info.com : Quelles sont vos principales propositions à l’occasion de cette primaire ? Vous évoquez notamment une proposition de l’arrêt de la construction au profit de la rénovation, comment le mettrez vous en œuvre ? Comment se déroule la campagne ?

Jean-Marc Governatori : Mes principales mesures sont : 

  • Une industrie du bâtiment qui cesse de construire pour plus isoler, réparer, récupérer et transformer.
  • Une interdiction formelle de toutes les pratiques cruelles envers les animaux (chasse, corrida, expérimentation…) ; des mesures immédiates de protection des animaux, concernant l’élevage, l’abattage ou le transport.
  • Le retour à une politique de santé ambitieuse qui met l’accent sur la prévention et l’éducation à la santé et qui rompt volontairement avec la logique, qui prévaut depuis les années 50, de prescription à la boite de médicaments.
  • La multiplication des potagers partagés comme outil d’éducation à la santé et comme réponse à la précarité alimentaire des 5 millions de Français les plus pauvres et à la dépendance alimentaire des territoires.

Pour ce qui du bâtiment, il faut que le législateur rendent exceptionnel l’acte de construire et usuel les actes d’isolation, de réparation, transformation (les bureaux vacants en appartements) et récupération comme par exemple des eaux de pluies, défécations, et urines pour produire de l’énergie.

Breizh-info.com : Plusieurs métropoles de France sont actuellement gérées par des maires étiquetés écologistes. Mais ils ont en commun d’avoir tous été élus par une ultra minorité d’électeurs. N’est-ce pas un réel problème démocratique ? Comment envisagez-vous de faire revenir les électeurs dans les urnes ?

Jean-Marc Governatori : Je remarque que c’est le cas pour tous les élus de ces dernières élections, pas uniquement des élus écologistes. Pour faire revenir les électeurs, il faut des candidats crédibles, qui offrent un projet crédible, ou reconnaître le vote blanc.

Breizh-info.com : Qu’est-ce qui explique qu’aucun candidat écologiste n’évoque la démographie, comme menace majeure pour notre planète dans le siècle à venir, et notamment les démographies africaines et asiatiques (puisqu’en l’occurence, les Européens n’ont pas de problème démographique d’un point de vue écologique) ?

Jean-Marc Governatori : Lorsqu’on connaît bien le sujet, on sait que partout dans le monde il y a de moins en moins de naissance donc le problème se règle tout seul. Mais le vrai problème n’est pas le nombre d’humains mais leur mode de vie. Nous écologistes centriste, proposons un projet de société acceptable et intelligent qui rendra compatible 10 milliards d’humains et notre planète.

Breizh-info.com : Quelques questions d’actualité enfin :

Quelle est votre position sur le pass sanitaire ? Sur la vaccination obligatoire ?

Je suis défavorable au Pass sanitaire parce qu’il divise les français, il discrimine, il viole le secret médical et il n’a de sanitaire que le nom. S’il était sanitaire, on l’exigerait partout et surtout dans le métro. Et aussi à l’Assemblée nationale des députés. Que des gens se vaccinent c’est très bien, qu’on les oblige à le faire c’est très mal. Je suis pour la liberté vaccinale.

Pensez-vous que la France doive accueillir des migrants Afghans, sachant les tensions déjà posées dans la société européenne autour de l’immigration, et sachant également que la délinquance afghane en Europe n’est pas anodine ces dernières années ?

Jean-Marc Governatori : Nous avons un devoir d’accueil, un devoir d’humanisme, et les hordes d’immigrés n’existent que dans l’esprit de Mme Le Pen. Par exemple : en 2020, il y a près de 3 millions de réfugiés Afghans dans le monde, un seul pourcent est venu chez nous.

Votre position sur l’éolien, que certains dénoncent comme anti écologique et désormais aux mains de sociétés qui y voient de formidables sources de revenus, tandis que d’autres constatent qu’il ne fait nullement baisser la facture électrique des ménages ?

Jean-Marc Governatori : Les éoliennes restent un dispositif de production d’énergie électrique alimenté en énergies renouvelables, et nous devons développer à outrance cette famille de dispositif de production d’énergie afin de pouvoir sortir progressivement et le plus rapidement possible de notre dépendance au nucléaire. Si le paysage s’y prête, alors nous installerons des éoliennes là où les habitants les accepteront. Et par ailleurs, l’écologiste préfère ce qui est petit à ce qui est grand. Donc l’écologiste centriste que je suis, préfère les mini-éoliennes sur les toits d’immeubles, une éolienne dans un éco-lieu et des éoliennes individuelles. 

Enfin, vous voulez interdire chasse, corrida, tout en contrôlant les réseaux industriels liés à la production de viande animale. Comment concrètement entendez-vous mettre cela en place sans susciter une révolte des acteurs concernés ?

Jean-Marc Governatori : Une société civilisée n’a pas le droit d’être cruelle. La chasse et la corrida par exemple, ne concerne qu’une toute petite minorité de personne, qui seront capables d’être heureuse sans ces tristes activités. Pour les réseaux industriels de production de viande animale, les conditions d’élevage devront drastiquement évoluer pour en finir avec l’horreur de cette activité.

Propos recueillis par YV

Photo d’illustration : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Cyclisme. Valentin Retailleau remporte la première étape du Tour de Bretagne

Valentin Retailleau (AG2R Citroën U23 Team) a remporté, ce lundi, la première étape du Tour de Bretagne (2.2), disputée...

Sandrine Rousseau (EELV) : « Je serai la surprise de cette élection présidentielle »

La candidate au deuxième tour de la primaire écologiste pour la présidentielle Sandrine Rousseau est l'invitée de Bruce Toussaint. https://www.youtube.com/watch?v=9qKSnWTH1gc Crédit...

2 Commentaires

  1. Vive le béton ! Vive l’immigration !

    Sans invasion organisée par les Officines Négrières Grasses, par l’oligarchie pour une division du peuple assurance-vie pour elle, et par l’UE et les houris vertes pseudo-écolos putasseries du Capital, la population aurait baissé: avec 1,4 enfant par femme blanche, -30% par génération, de la vraie écologie à la chinoise.

    Et l’immobilier serait 4 fois moins cher.

    POUMON DE PANURGE : une sourate verte pour la crétinerie du jouir sans entrave biobio

    Quand un arbre meurt il rejette tout le CO2 absorbé durant sa vie.
    S’il pourrit dans l’eau, suivant les conditions bactériologiques (méthanogènes) c.a.d anaérobiques, il peut rejeter alors du méthane, 23 fois plus méchant pas biobio effet de serre que le C02
    De plus faible effet d’albédo d’une forêt (faible réflexion du rayonnement solaire), et crée de l’humidité qui est le premier gaz à effet de serre…
    « Amazonie poumon de la planète »…. la bêtise balbutiée par bobo biobio benêt la houri verte psalmodie sa sourate niaise entre 2 léchages de culs d’islamistes verts …
    écologie = niveau maternelle norvégienne de gouroute mongolienne
    (Jancovici, sorti de X, l’impie nucléaire, l’a dit une fois)

    Une idéologie simplette pour sexes décérébrés pousseur de Caddie du jouir sans entrave mais biobio, alibi bien compris par le Capital (et le chinois Ceres qui sort des voitures électriques 4×4 de 600cv…)

    Porsche hybride de 700cv => absolution du riche bobo
    Diesel du pauvre => fatwa verte inespérée pour le capital consumériste
    La voiture écolo, c’est celle qu’on ne change pas (et la voiture électrique de l’UE roule à la lignite teutonne où au gaz russe, aux tonnes de diesel pour extraire cuivre et terres rares)

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés