Immigration et racket du contribuable. Un milliard d’euros pour l’aide médicale d’État (AME) aux migrants dans le budget 2022

A LA UNE

Un milliard d’euros. 14 euros par Français, pris dans vos poches. Selon le projet de loi de finances annoncé mercredi 22 septembre 2021, le budget de l’aide médicale d’État (AME) couvrant les soins des migrants s’élèvera à un milliard d’euros en 2022, hors soins urgents.

L’an dernier, l’exécutif avait annoncé une enveloppe de 990 millions d’euros pour 2021, en mettant déjà en avant « la hausse continue des dépenses constatées ces dernières années ». Le budget de l’AME a doublé depuis 2015 et a bénéficié à 383 000 étrangers en 2020, c’est à dire à hauteur de 2610 euros par migrant aidé.

Il ne s’agit là que de l’aide dite « de droit commun ». Elle couvre à 100 % les frais médicaux et hospitaliers des étrangers présents en France depuis au moins 3 mois.

A cela il faut rajouter le coût des « soins urgents » (70 millions d’euros prévus en 2021) aux migrants irréguliers et demandeurs d’asile avant ce délai de 3 mois

AME : Quels sont les soins pris en charge ?

Globalement tous les soins médicaux et hospitaliers sont pris en charge à 100% dans la limite des tarifs de la Sécurité sociale, pour :

– les soins médicaux et dentaires ;

– les médicaments remboursés à 100%, 65% ou 30% ;

– les frais d’analyses ;

– les frais d’hospitalisation et d’intervention chirurgicale ;

– les frais afférents à certaines vaccinations ainsi que ceux liés à certains dépistages ;

– les frais liés à la contraception, à l’interruption volontaire de grossesse…

En revanche, les frais de cures thermales, les actes techniques et les examens de biologie médicale spécifiques à l’assistance médicale à la procréation ainsi que les médicaments et produits nécessaires à leur réalisation sont exclus du dispositif de l’AME. Tout comme les médicaments à service médical rendu faible remboursés à 15%.

Amusez vous maintenant à appeler un dentiste, pour faire mettre un appareil dentaire à votre enfant qui en a besoin. Et regardez votre reste à charge…..

Le coût de 85 000 expulsions

Pour conclure, sachez que les estimations concernant le coût d’une expulsion rapide hors du territoire (hors procédures juridiques longues et coûteuses, et rétentions longues, peu humaines et injustifiée) se situent autour de 12 000 euros par individu.

Un chiffre qui parait énorme au regard du coût traditionnel d’un billet d’avion auquel il faudrait ajouter éventuellement un hébergement quelques jours avant l’expulsion et quelques frais de bouche (et défaire toute la bureaucratie et l’administratif coûteux autour de la question). Néanmoins, partant de ce chiffre, le budget d’un milliard d’euro alloué en 2022 aux migrants pourrait permettre de financer l’expulsion de 85 000 migrants hors du territoire. Sur un quinquennat, et uniquement avec ce budget.. la France serait ainsi délestée de l’équivalent d’une ville comme Toulouse…

Question de priorité sans doute…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Prix du porc : comment faire face aux fluctuations ?

Prix du porc : comment faire face aux fluctuations ? https://www.youtube.com/watch?v=OMniLvHfazA Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Italie. Selon l’Institut national italien de la santé, la plupart des décès recensés en 2020 n’ont pas été causés par le Covid-19

Selon le rapport de juillet 2021 de l'Istituto Superiore di Sanità (Institut national italien de la santé, équivalent de...

1 COMMENTAIRE

  1. « Sur un quinquennat, et uniquement avec ce budget.. la France serait ainsi délestée de l’équivalent d’une ville comme Toulouse… »
    LoL.
    Sur ce quinquennat on en est plutôt à une ville comme Nantes en nouveaux froncés…
    Quant à parler d’expulsions, ça n’est plus dans le domaine de l’imaginable dans cette république en phase terminale de Kalergisation. Sauf si bien évidemment vous refusez de livrer une pizza à la synagogue… Là le migrant est expulsé dans la demie heure !

    Au fait, nos futurs épurateurs ethnique reçoivent-ils de facto une dose liquide de pfizer pour pouvoir bénéficier de toutes ces largesses ou bien est-ce uniquement réservé aux gaulois zombifiés? Vraie question.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés