Zemmour. Quand Paris Match plonge dans le caniveau [ L’Agora]

A LA UNE

Victime d’une attaque sous la ceinture sans précédent, Éric Zemmour porte plainte contre l’hebdomadaire Paris Match. Arrêt sur image.

Le dernier numéro de Paris Match met en scène Éric Zemmour et Sarah Knafo. Photo en couverture, six pages à l’intérieur consacrées  – officiellement – à celle qui, ce n’est un secret pour personne, travaille activement à mettre en musique son éventuelle candidature à la présidence de la République. Rien à dire apparemment. Rien à dire, sauf que tout est fait évidemment pour suggérer, à grand renfort de photos, que les liens qui les unissent vont bien au-delà des relations professionnelles… Du grand art dans la malveillance sournoise. Le magazine tombe dans un voyeurisme qu’on croyait réservé à la presse spécialisée. « Gutter press », disent les Anglais, qui s’y connaissent. La société du spectacle dans toute sa superficialité. Une première pour Paris Match.

Paris Match, ce n’est pas rien. Créé après la Guerre, il fut longtemps le magazine de référence qui couvrait l’actualité, à une époque où la télé était balbutiante et les réseaux sociaux inexistants. De la guerre d’Indochine à celle d’Algérie,  les reporters de Paris Match étaient sur tous les fronts, au cœur de l’action. Parfois au péril de leur vie, comme Jean-Pierre Pedrazzini qui fut blessé à mort par des balles soviétiques lors de l’insurrection de Budapest en 1956. Un modèle de journalisme. « Le poids des mots, le choc des photos », un slogan largement mérité à l’époque…

On est bien loin de cette époque héroïque. Aux reportages courageux ont succédé aujourd’hui ce qui peut s’apparenter à des publi-reportages sur les personnalités politique bien pensantes. Emmanuel Macron en a bien profité en son temps, comme encore tout récemment Xavier Bertrand… On dresse un portrait idyllique, tout en douceur… tout sucre, tout miel… De la guimauve, diraient les méchantes langues. Mais bon, si ça plait aux lecteurs… Et surtout, surtout, on ne parle pas de ce qui peut fâcher. Pas question de révéler les amours cachés des politiciens, encore moins ceux des présidents de la République. Non. Ça, ça ne se fait pas. Que François Mitterrand héberge sa seconde famille dans les immeubles de la République, chut ! Silence radio. Mutique, Paris Match. Jusqu’à ce que Mitterrand fasse son coming out à la veille de sa mort. Là, Paris Match a l’exclusivité. No comment.

Mais pour Zemmour, traitement différent. On le suppose proche de sa conseillère ? Alors on photographie – sans son autorisation bien sûr, et on s’empresse de publier… C’est bon ça coco ! Ça va faire vendre et ça risque de mettre dans l’embarras ce trublion. Tout bénéfice !

Sauf que… Sauf que la manœuvre risque de faire flop. Pourquoi ? La France n’est pas un pays puritain. Pas encore du moins. On n’est pas aux États-Unis, où ce pauvre Clinton fut menacé d’impeachment suite à ses mensonges sur ses  fredaines tabagiques dans le Bureau ovale de la Maison blanche avec Monica Lewinsky… On verra bien les sondages. Mais Zemmour l’a dit et écrit : tout sera bon pour tenter de le démolir. On avait eu il y a quelque temps une militante socialiste qui s’était plainte de son comportement supposé. L’affaire a fait pschitt bien sûr. Il y en aura d’autres, sans doute. À défauts d’arguments…

Avec tout ça, on est loin, très loin de la question fondamentale que pose l’auteur de Mélancolie française, et qu’il est bien le seul à poser : la France a-t-elle encore un avenir ? Vu du caniveau dans lequel se complaît une certaine presse, la question n’a, semble-t-il, pas grand intérêt…

PLG

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Prix du porc : comment faire face aux fluctuations ?

Prix du porc : comment faire face aux fluctuations ? https://www.youtube.com/watch?v=OMniLvHfazA Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Italie. Selon l’Institut national italien de la santé, la plupart des décès recensés en 2020 n’ont pas été causés par le Covid-19

Selon le rapport de juillet 2021 de l'Istituto Superiore di Sanità (Institut national italien de la santé, équivalent de...

3 Commentaires

  1. Cela sent la « Mi Mi Marchand » à plein nez, vu qu’elle a aujourd’hui, de nouveau, d’immenses services à rendre pour sortir de ses ennuis judiciaires, tout comme d’ailleurs le journaliste de Paris-Match placé en garde-à-vue avec elle au mois de juin dernier. Quelqu’un a-t-il des nouvelles de cette affaire ?

  2. ouf monsieur Z n’est pas un homme déconstruit comme l’aime la candidate écolo
    il lui reste encore à ne plus être blanc (michael jacson parvenait à ne plus être noir, il devrait bien y avoir un truc pour ne plus être blanc, non?)

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés