Guingamp : après l’incendie de la statue de la Vierge, prière publique ce dimanche

Ce dimanche 10 octobre à 15 heures, une centaine de chrétiens du collectif Chrétiens d’Armor ont prié devant la basilique Notre-Dame de Bon-Secours à Guingamp en réparation publique des offenses et des actes anti-chrétiens survenus depuis plusieurs mois en nombre en Bretagne. Ils priaient tout particulièrement la sainte Vierge, après l’incendie criminel de sa statue dans la basilique de Guingamp le 14 septembre dernier.

« Quand il y a offense publique, il doit y avoir réparation publique« , expliquait l’abbé Gaudray, de la FSSPX, à Ouest-France. « Avec ce rassemblement religieux, nous tenons aussi à manifester notre affection pour la Vierge« .

Depuis le début de l’année, il y a eu entre autres la destruction d’une Vierge du XIVe siècle à Fougères (35) par un vandale qui s’est filmé le faisant, le vandalisme d’un vitrail à Gouesnac’h (44) au mois d’août, des tags sur la statue du père Eternel à Trégastel (22), le vandalisme de l’église de Hénon par des enfants ou encore l’attaque de manifestants catholiques à Nantes (44) par des militants d’ultra-gauche en juillet dernier, des tags sur le lycée saint Stanislas à Nantes début octobre, une statue de la Vierge abattue à Sainte-Anne d’Auray par un adolescent qui s’est ensuite dénoncé, des tags anarchistes sur la statue Louis XVI à Nantes (44), une statue de la Vierge décapitée à Plouay, une effraction et des vitraux vandalisés à l’église sainte-Thérèse de Rennes (35), plusieurs tentatives d’incendie de l’église de Loctudy (29), des dégradations au cimetière de Saint-Aubin du Cormier (35), une tentative d’incendie d’une église à Lorient, le vol de la statue en bronze de l’abbé Gilard à Tréhonrenteuc (56), et ainsi de suite.

Même s’il est possible que pour les Bretons ces actes sont plus intolérables que pour le reste des français, et que la pluralité des médias permette une information fiable et rapide sur les attaques contre le patrimoine et les lieux de mémoire chrétiens, ce qui créerait un effet de loupe – nombre d’actes antichrétiens en France ne font même pas l’objet d’un entrefilet dans les médias locaux – toujours est-il qu’il ne s’agit pas de vandalismes mais d’actes de profanation.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !