Royaume-Uni. Trois cottages de Cornouailles sauvés d’une transformation en résidences secondaires

A LA UNE

Nos cousins corniques ont de l’idée, et l’exemple pourrait amener à réfléchir en Bretagne, à une époque où il est question dans le débat public du statut de résident (rejeté par les autorités) pour protéger la jeunesse bretonne, lui permettre de se loger, d’être propriétaire au pays.

En Cournailles donc, trois cottages viennent d’être sauvés d’une transformation en résidences secondaires par une coopérative qui les a loués à de jeunes familles. Les maisons, situées à Cawsand sur la péninsule de Rame, dans l’est des Cornouailles, ont été rénovées par The Peninsula Trust.

Elles ont été vendues par le Conseil de Cornouailles à un « énorme rabais » plutôt que lors d’une vente aux enchères ouverte, a déclaré le Trust. Deux des familles qui emménagent, dont l’une avec un jeune bébé, étaient menacées d’expulsion des maisons locales avant de déménager.

Levi Voyzey et Rosie Tait, tous deux âgés de 22 ans, vivaient dans un appartement d’une chambre à proximité de Torpoint avec Elijah, âgé de six semaines. M. Voyzey, qui travaille comme laveur de vitres, a expliqué qu’il y avait plus de 400 demandes pour emménager dans les cottages, qui donnent sur la mer.

Il a dit : « C’est comme si nous avions gagné à la loterie, parce que nous étions trois sur 400 – nous nous sommes sentis vraiment chanceux ».

Une autre nouvelle occupante, Chloe Taylor, 20 ans, s’est vu attribuer l’une des maisons avec son compagnon. Elle a déclaré que cette maison était leur « seule option » en raison de la nature précaire de son ancienne location. Mme Taylor a déclaré : « Nous avions prévu d’emprunter la tente de ma mère et de monter un camp pour le mois ». Simon Ryan, de la Peninsula trust, a déclaré que proposer les maisons aux nouveaux occupants était « l’un des meilleurs jours de ma vie professionnelle ».

« La demande est si grande parce que les histoires sont si tristes. Nous pouvons permettre à trois familles de vivre beaucoup mieux« , a-t-il ajouté.

Les cottages ont été entièrement remis à neuf au cours des 18 derniers mois, après que la pandémie ait retardé leur vente et leur rénovation. Le Peninsula Trust a déclaré que la décision du Cornwall Council de vendre les maisons signifiait qu’elles étaient « sauvées » d’une vente aux enchères qui était « certaine » d’aboutir à les voir partir comme résidences secondaires.

Environ 60 % des propriétés de la région sont des résidences secondaires en Cornouailles, terre où là aussi, la jeunesse locale ne peut plus se loger ou aspirer à devenir propriétaire, de riches anglais y faisant l’acquisition de maisons secondaires, ou venant s’y installer pour fuir les maux des métropoles britanniques, maux qu’ils ont eux mêmes contribué à créer depuis plusieurs décennies.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nantes. L’évêque ferait-il de la propagande en faveur de l’invasion migratoire pour célébrer Noël ?

Alors que le Pape François ramène cinquante migrants – et une mauvaise langue – dans son avion depuis Chypre,...

Skol-veur Stellenbosch (Afrika-ar-Su) : ar xhosa lakaet da drede yezh ofisiel

Amzer a oa bet ma oa skol-veur Stellenbosch kreizig-kreiz ar bed afrikaaner ha ma veze roet kentelioù a live...

Articles liés