Démographie. La population de Bretagne administrative vieillit et augmente légèrement

A LA UNE

L’Insee Bretagne vient de publier mardi 19 octobre 2021 une étude sur la Bretagne administrative intitulée « Bilan démographique 2020 : la hausse des décès et la baisse des naissances se poursuivent ». On y constate que si la population vieillit légèrement en Bretagne administrative, elle augmente également légèrement (tout comme augmentent à la fois le nombre de naissances et de décès).

Voici quelques chiffres tirés de cette étude :

Au 1 janvier 2021, la population bretonne est estimée à 3 371 000 habitants. La hausse est de 0,4 % en un an (+ 12 600 habitants) et est supérieure à la moyenne nationale (+ 0,2 %). Entre 2011 et 2021, la population de la région augmente en moyenne de 0,5 % après une période de forte hausse entre 2001 et 2011 (+ 0,9 %). Cette croissance est inégalement répartie sur le territoire. Sur la dernière décennie, la population de l’Ille-et-Vilaine a augmenté de près de 100 000 habitants et celle des Côtes-d’Armor de 5 000 personnes.

En 2020, 31 000 bébés sont nés et 35 700 personnes sont décédées en Bretagne. Le solde naturel – la différence entre le nombre des naissances et celui des décès – est négatif. Ce déficit se creuse depuis 2015. Les naissances ont diminué de 1,4 % par rapport à 2019. La baisse est moins forte qu’en France (- 2,5 %). En Bretagne, c’est la dixième année consécutive de baisse des naissances. La moindre fécondité des femmes et la diminution du nombre de femmes en âge d’avoir des enfants expliquent ce recul de la natalité bretonne. Les décès ont augmenté de 1,3 % entre 2019 et 2020. C’est la plus faible hausse des régions françaises. L’arrivée des baby-boomers à des âges de forte mortalité contribue à la hausse des décès. Mais la diminution des taux de mortalité par âge permet de la contenir.

En 2020, l’âge moyen de la population bretonne est de 43 ans. En 2010, il était de 40,8 ans. Près de 30 % de la population régionale est âgée de 60 ans ou plus en 2020, le taux était de 25 % dix ans auparavant. En particulier, sur la dernière décennie, le nombre des personnes âgées de 65 à 74 ans a fortement augmenté, passant de 274 000 à 427 000.

Une baisse historique des mariages en 2020 à cause du confinement

En 2020, 6 715 mariages ont été célébrés en Bretagne, soit 34 % de moins qu’en 2019. Il s’agit d’un recul historique lié au contexte sanitaire. En effet, les célébrations de mariages ont été interdites durant le confinement du printemps, puis autorisées mais avec une stricte limitation du nombre d’invités. De nombreux mariages ont ainsi été annulés ou reportés.

En 2019, 10 162 mariages avaient été célébrés en Bretagne, dont 2,5 % entre personnes de même sexe. Les mariés bretons étaient en moyenne âgés de 37,0 ans pour les femmes et 39,3 ans pour les hommes. Le poids des remariages, qui concernent un marié sur six, contribue à l’élévation de l’âge moyen au mariage. L’âge moyen au premier mariage est en effet de 34,5 ans pour les femmes et 36,5 ans pour les hommes.

Quelles conclusions tirer de ce bilan démographique ?

Pas grand chose à tirer de ce bilan. Les immigrationnistes diront qu’il y aurait besoin de renouveler la population, ce à quoi le Japon rétorque par une robotisation efficace. Une chose est certaine, le vieillissement d’une population, comme son rajeunissement, font partie de cycles. Cycles qui n’appellent pas forcément de mesures extérieures. Si ce n’est, éventuellement, la mise en place de politiques natalistes et familiales pour inciter les familles à faire des enfants, et faire que le père ou la mère au foyer soit reconnu et rémunéré pour les élever, ce qui constitue un véritable métier.

Mais aujourd’hui, entre politiques de destruction systématique de la famille traditionnelle, promotion de la famille destructurée, du féminisme comme nouvel outil de choc du capitalisme (tout le monde au travail, sans différenciation…), et lobbys sociétaux absurdes, sans compter l’augmentation de l’immigration…ce n’est pas vraiment le chemin que la Bretagne, comme le reste de l’Europe de l’Ouest, empruntent…

Crédit photo : Wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Skol-veur Stellenbosch (Afrika-ar-Su) : ar xhosa lakaet da drede yezh ofisiel

Amzer a oa bet ma oa skol-veur Stellenbosch kreizig-kreiz ar bed afrikaaner ha ma veze roet kentelioù a live...

Les Tuche 4, Au coeur du bois, West Side Story, Les Amants sacrifiés, Un endroit comme un autre, La Beauté du monde : au...

Les Tuche 4, Au coeur du bois, West Side Story, Les Amants sacrifiés, Un endroit comme un autre, La...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés