Taxes, amendes, carburant..Le racket fiscal des automobilistes en une infographie

voiture

Alors que les autorités s’apprêtent à sortir à nouveau le chéquier public pour permettre à une partie des Français (il pourrait s’agir de la partie déjà la plus aidée du pays) de faire face à la hausse dingue des prix du carburant ces dernières semaines, l’association Contribuables Associés publie une infographie résumant parfaitement le racket fiscal que subissent tous les automobilistes en France, sans distinction de classes sociales.

« Sous couvert de prévention routière ou d’écologie, les taxes augmentent et sont omniprésentes. Elles dévorent 25 % du budget d’un automobiliste » indique l’association de défense des contribuables.

« Pourtant, la direction générale du Trésor a décrété en avril 2021 que les Français n’en payaient pas assez : il faudrait des péages d’agglomération pour « limiter les flux », tiens donc. C’est simple, sur un plein de 50 L, vous payez 42,5 euros de taxes pour 28,75 euros de carburant. L’argent ponctionné finance en partie les frais de gestion des administrations routières (2 %), contribue au désendettement de l’État (37 %) et à l’installation de nouveaux radars (22 %).  La répression finance la répression, et le nombre de radars explose »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. L’Etat est incapable de reconnaître ses erreurs. Pour la dérive des prix des carburants, il y a une solution simple et efficace : baisser les taxes en pourcentage afin de garder un prix constant en valeur absolue. Mais notre Etat mammouthesque sait-il faire simple quand il peut faire compliqué ?

  2. Si on ajoute aux prélèvements obligatoires :
    Les prélèvements sociaux (dont les contributions sociales sur tous les revenus (17,2%),
    Les taxes sur la consommation (il faut bien rouler, se vêtir, manger, etc.),
    Les amendes diverses qui rentre dans le budget de l’Etat comme un impôt,
    Les taxes diverses (écologiques, sur les produits pétroliers, …) qui, elles-mêmes sont taxées par la TVA,
    Etc., etc.,

    on peut estimer que l’Etat dévore au moins 80% du travail des gens en France (j’aimerai bien trouver un site qui fait la somme de tout ce que prend l’Etat).
    Cependant plus l’Etat ponctionne, moins les services publics et les taches régaliennes de l’Etat sont assumés.

    Bravo le système français « que le monde entier nous envie ».

  3. encore et toujours la même hypocrisie de raconter qu’ils vont s’occuper des pauvres en faisant l’aumone

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !