Reportage. Vivre en communauté dans un écovillage (Éotopia) – Documentaire

A LA UNE

Vivre en communauté peut être un projet difficile. L’expérience d’Eotopia nous apprend comment vivre ensemble en harmonie.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

3 Commentaires

  1. Pourquoi Cohn le tripoté par les petites filles, adepte du jouir sans entrave, est-il écolo prébendier grassement payé par le Marché ? Quel rapport entre Nature et Branlette ?

    En 1820 Hegel répondait déjà: l’immédiate sensualité (la branlette physique où psychique).

    « Les conceptions de l’innocence de l’état de nature [bobo hippie écolo], de la simplicité de mœurs des peuples primitifs [décroissance, film danse avec les loups], et d’autre part la sensualité [branlette consumériste] pour qui les besoins [jouir sans entrave], leur satisfaction, les plaisirs et les commodités de la vie particulière sont des buts absolus, ont toutes les deux un même corollaire : la croyance au caractère extérieur de la culture.
    On la considère dans le premier cas comme corruptrice [navion pas gentil], dans le second comme un simple moyen [acheter gode bébé gpa]. L’une comme l’autre opinion dénotent la méconnaissance de la nature de l’Esprit et des buts de la raison […] Le but rationnel n’est donc ni cette simplicité de mœurs naturels [l’article…], ni les plaisirs que l’ont obtient par la civilisation d’un développement de la particularité [branlette de chaque gogochon], c’est au contraire de soumettre à un travail de défrichement la simplicité de la nature, c.a.d la passive privation de soi et l’inculture du savoir et de la volonté [régression hippie], où encore l’immédiateté et l’individualité [branlette du gogochon] où l’Esprit fait naufrage [wokisme] et de donner d’abord à cette extériorité [naturelle] la rationalité extérieure dont elle est capable [la science], la forme de l’universel à la conformité à l’entendement. » Principes de la philosophie du droit Hegel

    Bref, bobo branleur sexe décérébré pousseur de caddie biobio (pour polluer vieux) et hippie décroissant pithécanthrope, 2 crétinismes de l’immédiateté sensible simpliste, 2 bonobobos: bobo de l’arbre à Iphone Amazon, bonobo de l’arbre à bananes Amazonie.

    (le RIC tient aussi de ce simplisme de l’immédiat, comme la charité négrière masturbatoire de l’ego, l’antispécisme crétin, la race (la couleur du trou du cul), végétarisme, corrida, et autres sensibleries niaises; la régression décadentisme occidentale du concept rationnel vers le sensible simplet)

  2. J’ai entendu l’un des types dire qu’il s’agit de ‘transformer l’impact négatif qu’on a, de base, en étant français, en impact positif’…
    Je ne comprends pas son charabia, mais je reconnais la marque de la haine de la civilisation occidentale. Encore des gens pétris de culpabilité . Je serais curieuse de savoir si je serais accueillie avec bienveillance qi je me présentais comme ‘ethno-différentialiste’, par exemple.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés