L’hostilité française à la recherche : l’exemple de la tuberculose

Bulletin d’information scientifique de l’IHU Marseille, par le Pr Didier Raoult.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. il n’y a que sur la théorie du genre et la déconstruction que la recherche intéressent
    les américains en revanche racolent tout chercheur /trouveurs

  2. j’aime bien le ton désabusé….

    https://www.youtube.com/watch?v=JTBsEyxa8qI

    mais bon… avec le progressisme du crétinisme islamo-négroïde « chance » de la petite startup à la Sissy des Caraïbes, peu d’avenir pour la recherche… on s’en doute

    « 30% des 6ème du Boobaland ne savent ni lire ni écrire. Avec ça on ne fait pas des missiles hypersoniques;  » Ancien vice président directeur technique d’Airbus

    « Pendant que les chinois travaillent, on se drogue en Silicon Valley (et au Boobaland).  » Le même…

    La théorie du genre c’est plus à la portée des grand chercheurs boobalandais. « Les puces de lit sont vos colocataires » ferait aussi une excellente thèse d’état booba (ah non… elle a été supprimée… trop élitiste…)

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !